background preloader

Exercices

Facebook Twitter

EC2 : rédaction : Montrez que tous les individus ne sont pas égaux face au risque de chômage. Exercice de mise en relation d'étiquettes Prenez les étiquettes de droite et placez les en face de celles de gauche pour réorganiser le texte.

EC2 : rédaction : Montrez que tous les individus ne sont pas égaux face au risque de chômage.

Présentation Affirmation Explication Illustration Conclusion Les immigrés connaissent un plus grand risque d’être au chômage que les non immigrés. De profondes inégalités face à l’emploi existent selon l’âge, le sexe et le statut d’immigré. Enfin, ce document montre une autre inégalité importante en matière de chômage selon l’origine nationale En 2006, le taux de chômage des immigrés (15,5 %) était dans l’ensemble supérieur de 7,3 points à celui des non-immigrés (8,2 %).

Les plus jeunes sont plus touchés par le chômage. Ce tableau, issu des enquêtes Emploi réalisées par l’INSEE en France en 2006, permet d’étudier le taux de chômage (pourcentage d’actifs de plus de 15 ans au chômage) selon le sexe, l’âge et l’origine nationale. Le chômage touche sensiblement plus les femmes que les hommes.

Videoquiz L'économie espagnole est-elle sortie de la crise et ... Une analyse critique du marché du travail néoclassique. La notion même de du travail renvoie en effet à un mythe de la théorie économique , celui d'un marché , où l'ajustement des (prix du travail) et la fluidité des contrats de travail assurent l'équilibre.

une analyse critique du marché du travail néoclassique

Le mythe véhicule une série de représentations sur le travail et les comportements, réputés et calculateurs, des offreurs (les ) et des demandeurs de travail (les ). Loin d'être perçu comme donnant accès à une inscription dans un collectif, à une reconnaissance sociale, à un statut, le est d'abord considéré comme une peine pour les travailleurs. Ces derniers n'accepteraient donc de travailler que s'ils jugent leur salaire pour compenser cette peine (la « » du travail, dit la théorie). Un salaire élevé les disposerait à l'effort (et aux heures supplémentaires), tandis qu'un bas salaire les , ce d'autant plus qu'ils pourraient se reposer sur des de chômage ou sur des minima sociaux pour vivre.

Compléter politiques de relance. Distinction chômage classique et keynésien. Analyse libérale ou keynésienne ? Les analyses classiques et keynésiennes déterminent des politiques pour l'emploi. Les politiques de l'emploi. Les politiques de l'emploi. Analyses du chômage et politiques d'emploi. « En 2011, 8,7 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté monétaire, fixé à 60 % du niveau de vie médian.

Analyses du chômage et politiques d'emploi

Ce seuil s’établit en 2011 à 977 euros par mois. Le taux de pauvreté s’élève ainsi à 14,3 % de la population. Dans un contexte économique encore difficile, le taux de pauvreté continue d’augmenter, mais plus modérément que les deux années précédentes. La moitié des personnes pauvres ont un niveau de vie inférieur à 790 euros mensuels. À titre de comparaison, le socle du revenu de solidarité active (RSA) est de 467 euros pour une personne seule et l’allocation de solidarité pour personnes âgées (ASPA) de 742 euros (au 1er avril 2011), sachant que d’autres prestations complètent souvent le revenu disponible de ces allocataires. »Source : Insee, Portrait social 2013 Le niveau de vie correspond au revenu disponible du ménage divisé par le nombre d’unités de consommation (UC).

Un pauvre est une personne qui ne travaille pas. Tous les chômeurs sont pauvres. LES POLITIQUES DE L'EMPLOI. Qui suis-je ?

LES POLITIQUES DE L'EMPLOI

Faites glisser la notion qui correspond à chaque définition de la colonne de gauche. proportion de personnes disposant d'un emploi parmi celles en âge de travailler Situation d’équilibre sur le marché des biens et des services mais le niveau de production n’est pas suffisant pour assurer l’équilibre sur le marché du travail Ensemble des aptitudes acquises par l’individu ou requises pour occuper un emploi Rapport entre le nombre d’actifs inoccupés et le nombre d’actifs Ensemble des travailleurs liés par un contrat de travail à un employeur Situation d'emplois instables qui ne permet pas d'accéder à un niveau de vie correct et qui empêche d'envisager l'avenir avec certitude Politique de gestion de la main d’œuvre qui vise à rendre plus souple le fonctionnement du marché du travail Volume de production anticipé par les entrepreneurs sur la future demande des ménages et des entreprises flexibilité demande effective taux d'emploi précarité pauvreté qualifications.

Les différentes formes de flexibilité. Exercice QCM 3 - Le chômage et les politiques de l’emploi. RC 2.2 Quelles politiques pour lemploi. Test sur la flexicurité.