background preloader

Exposé : Avortement Espagne

Facebook Twitter

Espagne : la révision de la loi sur l'avortement, un retour de trente ans en arrière pour la presse espagnole. Trois jours après l'annonce du projet de loi du gouvernement conservateur espagnol limitant fortement l'interruption volontaire de grossesse, et qui annule la loi de 2010 qui autorisait l'avortement jusqu'à quatorze semaines de grossesse et jusqu'à vingt-deux en cas de malformation du fœtus, continue de provoquer des remous.

Espagne : la révision de la loi sur l'avortement, un retour de trente ans en arrière pour la presse espagnole

Si ce texte est approuvé par le Parlement, où le Parti populaire (PP) détient la majorité absolue, l'avortement ne sera plus un droit et ne sera autorisé qu'à deux conditions : en cas de viol ou de grave danger pour la mère. De nombreux opposants au texte dénoncent un retour en arrière de trente ans, le pays revenant de fait à une législation datant de 1985. « Un retour au passé », titre d'ailleurs El Pais, dans son éditorial du 21 décembre : Espagne : pourquoi la loi anti-avortement a été enterrée. Au placard.

Espagne : pourquoi la loi anti-avortement a été enterrée

Et fort probablement, pour toujours. C’est le sort final de la loi la plus polémique du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy depuis sa victoire aux législatives de décembre 2011. A plusieurs reprises, elle avait été reportée aux calendes grecques, étant donné son caractère explosif. L’avant-projet de loi sur l’avortement, approuvé en conseil des ministres en décembre 2013, a officiellement été enterré par le chef de l’exécutif par cette formule laconique: «Le faire passer n’aurait pas été très sensé». Aussitôt, l’homme qui avait porté à bout de bras ce texte-brûlot, le ministre de la justice Alberto Ruiz-Gallardon, a démissionné.

Rappelons que cette réforme introduisait un changement radical. Projet idéologique, minorité politique Pourquoi ce retrait ? Espagne : adoption de la loi autorisant l’IVG. Espagne – Les femmes espagnoles pourront désormais avorter en toute légalité, la loi autorisant l’IVG (Interruption volontaire de grossesse) ayant été adoptée hier, mercredi 24 février.

Espagne : adoption de la loi autorisant l’IVG

Avec cette loi, l’Espagne avance d’un grand pas en ce qui concerne les droits de la femme. Depuis 1985 et avant que cette loi ne soit adoptée, les femmes espagnoles avaient droit à l’avortement sous certaines conditions uniquement : malformation du fœtus, grossesse issue d’un viol ou mise en péril de la santé physique ou mentale de la mère. La plupart des femmes qui avortaient invoquaient donc le "risque psychologique", parfois à plus de six mois de grossesse. Selon le ministère de la Santé espagnol, 115.000 avortements auraient eu lieu en Espagne en 2008. Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ? Partager sur Facebook. Avortement en Espagne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Avortement en Espagne

L'avortement reste l'un des principaux sujets de polémique en Espagne, pays de tradition catholique. Histoire[modifier | modifier le code] Le 17 octobre 2009, plus d'un million de personnes ont défilé dans les rues de Madrid contre la légalisation de l'avortement[1],[2],[3]. Espagne: la loi dépénalisant l'avortement définitivement adoptée. Avorter en Espagne devient un droit..en théorie. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Judith Duportail Les Espagnoles devraient pouvoir avorter librement.

Avorter en Espagne devient un droit..en théorie

Une loi, entée en vigueur lundi 5 juillet, autorise les interruptions de grossesse à 14 semaines sans justification, et jusqu'à 22 semaines s'il existe un risque pour la santé de la mère ou si le fœtus présente des malformations. Seulement voilà, les communautés autonomes de Madrid, Navarre, Galice et Murcie refusent de l'appliquer. Et ce sont elles qui sont responsables de la politique sanitaire dans leur région. La loi dépénalisant l'avortement a été adoptée en Espagne. Afin d'être publiée, votre note : - Doit se conformer à la législation en vigueur.

La loi dépénalisant l'avortement a été adoptée en Espagne

En particulier et de manière non exhaustive sont proscrits : l'incitation à la haine raciale et à la discrimination, l'appel à la violence ; la diffamation, l'injure, l'insulte et la calomnie ; l'incitation au suicide, à l'anorexie, l'incitation à commettre des faits contraires à la loi ; les collages de textes soumis au droit d'auteur ou au copyright ; les sous-entendus racistes, homophobes, sexistes ainsi que les blagues stigmatisantes. - De plus, votre message doit respecter les règles de bienséance : être respectueux des internautes comme des journalistes de 20Minutes, ne pas être hors-sujet et ne pas tomber dans la vulgarité. - D'autre part, les messages publicitaires, postés en plusieurs exemplaires, rédigés en majuscules, contenant des liens vers des sites autres que 20Minutes ou trop longs seront supprimés.

Le gouvernement espagnol veut réviser la loi sur l’avortement. Photo : Libertinus / CC C’est un projet de réforme polémique qui devrait être présenté, d’ici la fin du mois d’octobre, par le gouvernement espagnol.

Le gouvernement espagnol veut réviser la loi sur l’avortement

Bien décidé à faire marche arrière sur l'élargissement du droit à l'avortement, voté sous le gouvernement socialiste en 2010, le ministre de la justice, Alberto Ruiz Gallardon invoque "la protection des droits de la femme à être mère et du non-n" pour défendre son projet de réforme. L’avortement en Espagne : 23 ans après. IVG, le grand retour en arrière espagnol.

Avortement en Espagne: Des professionnels mobilisés contre la réforme. MONDE Cette réforme supprime quasiment l'avortement dans le pays.

Avortement en Espagne: Des professionnels mobilisés contre la réforme

Eux refusent de «retourner à l'ère franquiste». avec AFP Publié le Mis à jour le Mots-clés Aucun mot-clé.