background preloader

Condition de travail chez samsung

Facebook Twitter

Samsung : un rapport accablant sur ses usines chinoises. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Samsung : un rapport accablant sur ses usines chinoises

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil Dans un rapport d’une centaine de pages, l’ONG américaine China Labor Watch pointe du doigt les nombreuses violations pratiquées dans huit usines appartenant, au moins pour partie, au géant Samsung. Conditions de travail : Samsung poursuivi. Le Brésil a assigné le géant de l'électronique sud-coréen Samsung en raison des mauvaises conditions de travail que le groupe impose à ses employés d'une usine de la région amazonienne, a indiqué le gouvernement brésilien.

Conditions de travail : Samsung poursuivi

Selon le ministère brésilien du Travail, les ouvriers de l'usine de Samsung travaillent jusqu'à 15 heures par jour, dont 10 heures de travail debout et parfois jusqu'à 27 jours d'affilée. Conditions de travail : Samsung fait son autocritique en Chine. Une enquête menée par Samsung Electronics auprès de ses fournisseurs en Chine n'a pas trouvé de preuve sur l'emploi d'adolescents dans ses usines, mais a révélé des pratiques «inappropriées» qui doivent stopper, a indiqué aujourd'hui le géant sud-coréen.

Conditions de travail : Samsung fait son autocritique en Chine

Samsung a enquêté au sein de ses 105 fournisseurs exclusifs en Chine, après qu'une association américaine de défense des travailleurs a accusé en septembre une des usines chinoises d'employer des adolescents. China Labour Watch, une ONG dont le siège est à New York, avait également accusé des usines de faire travailler leurs employés cinq fois la durée légale des heures supplémentaires et de violer plusieurs règles du droit du travail.

Les enquêteurs diligentés par Samsung ont étudié les listes des salariés des 105 fournisseurs et vérifié les âges avec les cartes d'identité. «Ils n'ont trouvé aucun exemple d'emploi de mineurs» , a noté le groupe. Le terrible secret de Samsung : les larmes des "enfants semi-conducteur" SAMSUNG - Ces dernières années, Samsung Corporation a dû faire face à diverses accusations troublantes sur la santé de certains de ses employés sud­coréens, pays où se trouve le siège de la société.

Le terrible secret de Samsung : les larmes des "enfants semi-conducteur"

D’anciens ouvriers et leurs familles, ainsi que des syndicalistes, ont déclaré que les conditions de travail dans ses usines de semi­conducteurs avaient entraîné une recrudescence de maladies telles que la leucémie et d’autres types de cancer chez certains employés. Dans une nouvelle série d’articles, Le HuffPost Korea (Corée du Sud) et son partenaire, The Hankyoreh, rapportent que l’exposition aux produits chimiques sur la durée pourrait bien avoir eu des effets graves sur ces employés, mais aussi sur leurs enfants. Mondialement connus, Samsung Electronics et SK Hynix, leaders dans le secteur des semi-­conducteurs en Corée du sud, ont l’un et l’autre nié tout lien entre les conditions de travail dans leurs usines et la reprotoxicité. "Une photo du premier anniversaire de mon fils? Samsung, pas mieux qu'Apple sur les conditions de travail dans ses usines.

ENTREPRISES - Samsung et Apple, même combat.

Samsung, pas mieux qu'Apple sur les conditions de travail dans ses usines

L'ONG China Labor Watch, qui défend les droits des travailleurs chinois, a rendu un rapport accablant (à lire en anglais), mardi 7 août, sur les conditions de travail chez le sous-traitant choisi par Samsung pour fabriquer ses téléphones mobiles, lecteurs DVD, baladeurs MP3 et autres équipements audio. Les enquêteurs se sont infiltrés dans les usines de HEG Electronics, situées près de Guangzhou (Chine), en se faisant recruter comme ouvriers. Voici ce qu'ils ont constaté. Samsung attaqué en justice sur "les conditions de travail indignes" chez ses sous-traitants chinois.

Trois organisations ont porté plainte mardi pour "pratique commerciale trompeuse" contre le groupe sud-coréen, auprès du parquet de Bobigny.

Samsung attaqué en justice sur "les conditions de travail indignes" chez ses sous-traitants chinois

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Rémi Barroux Le cabinet de juristes Sherpa, l'organisation non gouvernementale (ONG) Peuples solidaires et l'association de consommateurs Indecosa-CGT ont porté plainte pour "pratique commerciale trompeuse" contre Samsung, mardi 26 février auprès du parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Travail des enfants : Samsung pris au piège de ses beaux discours. La situation ne s’arrange pas pour le géant coréen Samsung : l’entreprise est la cible d’une plainte en France pour « pratique commerciale trompeuse ».

Travail des enfants : Samsung pris au piège de ses beaux discours

Elle est désignée par une association de consommateurs britanniques comme l’une des marques les moins éthiques du monde. Elle a été étrillée par l’émission Cash Investigation sur France 2. Elle est nominée aux Prix Pinocchio comme « l’entreprise ayant mené la politique la plus opaque ». A force de promouvoir, publicités à l’appui, un « monde meilleur », sans bannir le travail des enfants dans ses chaînes d’approvisionnement, sa réputation commence à être sérieusement entachée. Exposition chimique des salariés : Technicolor condamnée, Samsung s'excuse publiquement.

"Le faible coût des smartphones est compensé par des conditions de travail qui sacrifient des ouvriers en Chine, au Vietnam et en Corée du Sud.

Exposition chimique des salariés : Technicolor condamnée, Samsung s'excuse publiquement

Nous avons le pouvoir de stopper cela. " C'est par cet appel à la conscientisation des consommateurs que Jeong-ok Yoo Kong, une chercheuse de l'association Sharps (Supporters for the Health And Rights of People in the Semiconductor Industry) a conclu la 14ème Conférence internationale sur l'histoire des sciences en Asie orientale. Les experts réunis à Paris cette semaine sont revenus sur deux affaires emblématiques qui concernent Samsung et Technicolor (ex-Thomson). Conditions de travail inhumaines, exposition à des produits toxiques, pollution des sols : l’industrie électronique, qui s’est largement délocalisée dans les pays asiatiques, fait régulièrement l’objet d’attaques.