background preloader

Questions de genre

Facebook Twitter

Les notes de matières d'école: Egalité entre les filles et les garçons. Posture professionnelle, discours, quotidien ordinaire de la classe, réseaux d'albums, débats, partenariat. 1 - Une logique spiralaire sur les 3 cycles Une culture égalité des filles et des garçons est visée collectivement par l'équipe éducative du groupe scolaire, dans une logique spiralaire sur les 3 cycles.Dans le projet d'action de l'école " Main dans la main " il s'agit de travailler l'objectif :Construire les conditions de l'égalité, notamment entre les filles et les garçons 2 - Une posture professionnelle de questionnement 1- Un recul réflexif Une première phase de conscientisation pour modifier sa pratique en termes de posture, de discours, d'outils.

les notes de matières d'école: Egalité entre les filles et les garçons

Des questions de vigilance à se poser en tant qu'enseignante. - Qu'est-ce que je peux modifier dans ma pratique ? 4 - Un projet, la bibliothèque de classe ( petite section )L’égalité filles-garçons est un thème travaillé avec les enfants de manière explicite.Réseaux d'albums / débats / dictée à l'adulte 8 - Ressources documentaires. Matilda, des contenus inédits pour l’égalité à l’école. La nouvelle plate-forme matilda.education propose des dizaines de vidéos pour une éducation sans sexisme, et se veut un espace collaboratif.

Matilda, des contenus inédits pour l’égalité à l’école

Explications avec l’une de ses conceptrices, Barbara Wolman. En juin 2016, Les Nouvelles NEWS vous dévoilaient ce modèle de clitoris en 3D, élaboré par la chercheuse Odile Fillod pour combler les lacunes de cours de SVT. Huit mois plus tard, le projet global pour lequel il a été imaginé sort de l’ombre. Il s’agit du site matilda.education, plate-forme de ressources pédagogiques antisexistes. La jupe obligatoire pour les filles à l'école, cette plaie. À chaque fois que resurgit l'épuisant débat sur la supposée nécessité de restaurer l'uniforme à l'école, la polémique élude systématiquement les questions de genre, et est presque toujours illustrée de la même manière: des clichés de garçons en pantalon ou short et des filles en jupe au genou et chaussettes hautes.

La jupe obligatoire pour les filles à l'école, cette plaie

Ici, ici, là, ici, ou encore ici. Même si les défenseurs de l'uniforme bafouillent encore quand ils doivent trancher entre tenue complète ou simple blouse. Même si certaines écoles françaises ayant déjà imposé l'uniforme à leurs élèves ont opté pour une tenue neutre (de simples polos et sweat-shirt). Comment l’école suédoise en découd avec Blanche-Neige. À l’école maternelle Nicolaigarden de Stockholm, les professeurs ne lisent pas Blanche Neige et les Sept Nains à leurs élèves.

Comment l’école suédoise en découd avec Blanche-Neige

À la place du conte des frères Grimm, la bibliothèque est pleine de livres qui mettent en valeur une grande diversité de héros et de modèles familiaux (y compris des familles mono ou homoparentales, ou encore des familles où les enfants sont adoptés). Parmi ces livres, il y a par exemple Encore une girafe, qui raconte l’histoire de deux girafes qui s’occupent d’un œuf de crocodile abandonné, ou encore Kivi et Monsterdog, dont le protagoniste (Kivi) est un enfant dont le genre n’est jamais spécifié. L’objectif, ici, est de montrer une version plus réaliste et plus nuancée du monde dans lequel vivent les enfants et d’éviter les représentations qui reproduisent les stéréotypes de genre.

Le Prince Charmant, quant à lui, vole au secours de sa future femme au tout dernier moment. Theconversation. Rose pour les filles, bleu pour les garçons.

theconversation

Quel consommateur n’a-t-il pas été confronté à cette inévitable réalité dans les rayons jouets ? Les chiffres parlent d’eux-mêmes. 89 % des jouets dits « de fille » sont de couleur rose. C’est du moins ce que nous apprennent les résultats d’une recherche menée par l’Institution of Engineering and Technology (IET) et publiée début décembre.

Étude : Les jouets genrés dissuaderaient les petites filles de devenir ingénieures. Selon une étude de l’Institution of Engineering and Technology (IET), une organisation basée à Londres, les jouets en rapport avec la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques auraient en moyenne trois fois plus de chances d’être commercialisés comme étant destinés aux garçons.

Étude : Les jouets genrés dissuaderaient les petites filles de devenir ingénieures

Cela fait maintenant quelques années que les stéréotypes sexistes commencent à être remis en question dans l’industrie du jouet. L’une des raisons ? Les jouets genrés participeraient notamment à accentuer la différenciation sexuelle sur le long terme. Cette segmentation du marché en jouets pour garçon et jouets pour fille — souvent dans l’espoir de vendre davantage — pourrait avoir des conséquences très concrètes sur les aspirations des jeunes filles.

« C'est injuste » : une fillette attaque les stéréotypes sexistes sur les T-shirts. Daisy, 8 ans, s’en prend aux messages sur les vêtements qui incitent les garçons à être des aventuriers et les filles à se contenter d’être mignonnes.

« C'est injuste » : une fillette attaque les stéréotypes sexistes sur les T-shirts

La vidéo est devenue virale. Quand une fillette, consternée, s’attaque aux stéréotypes de genre, succès immédiat. La vidéo postée par la mère de Daisy, 8 ans, a fait le tour des médias britanniques. Mise en ligne le 25 septembre sur Facebook, elle a été vue plus de 1,3 millions de fois. Edito. Et si on arrêtait de financer le sexisme ?

Un rapport souligne la faible contribution des deniers publics à la défense des droits des femmes.

Edito. Et si on arrêtait de financer le sexisme ?

Et si on coupait le robinet de l’argent – public a minima – aux activités qui entretiennent le sexisme ? « Où est l’argent pour les droits des femmes ? » C’est le titre d’un rapport qui doit être présenté ce jeudi. Il souligne la piètre contribution de l’Etat français à la cause, tant au niveau national qu’international. Surprise, les enfants: le sport féminin, ça existe. Août 2016.

Surprise, les enfants: le sport féminin, ça existe

Chez une amie de l’auteur de ces lignes, une petite fille âgée de 7 ans obtient le droit, parce que c’est les vacances, de veiller un peu plus tard que d’habitude avec les grands. Tandis que certains profitent de l’agréable fraîcheur du soir pour converser au calme, d’autres se sont réfugiés depuis longtemps à l’intérieur de la maison de vacances pour se réunir devant le poste de télévision, qui diffuse depuis des heures (et jusque tard dans la nuit) différentes épreuves des Jeux olympiques de Rio.

Les personnes présentes ne sont pas des spécialistes du sport, mais elles aiment l’atmosphère qui se crée tous les quatre ans autour des JO d’été, le plaisir de découvrir ou redécouvrir des disciplines peu médiatisées, l’adrénaline des grandes soirées d’athlétisme ou de natation. L'Euro 2016, c'est aussi la fête du sexisme. On est en 2016, et il se trouve encore des personnes pour trouver immensément drôles les blagues sur les filles qui ne comprendraient pas le hors-jeu.

L'Euro 2016, c'est aussi la fête du sexisme

Huhu haha. Car, sans grande surprise, et comme à chaque grande compétition sportive, l’Euro 2016 charrie son lot de vannes sur ces coconnes qui ne pigent rien aux règles du foot, de clins d’œil égrillards adressés aux «filles» supposément délaissées par leurs mecs et de campagnes opportunistes de grandes marques qui ne manquent jamais une occasion de sauter à pieds joints dans le concours du plus gros beauf sexiste. Étrangement, la manifestation la plus visible et la plus grotesque de ce sexisme généralisé n’a pas récolté les commentaires qu’elle méritait. Au contraire, la vidéo commise par le collectif Lollywood au titre de «clip officieux de l’Euro 2016» est qualifiée d’«hilarante» ou de «déjantée». Au mieux condescendant, au pire imbécile. Le faux compte Instagram qui affole le monde de l'art contemporain.

Egalité fille garçon, parité : comment enseigner cela en classe ? Enseigner la parité, belle idée, mais comment s'y prend-on ? Piste 1 : la littérature de jeunesse : On peut étudier des héroïnes intéressantes en littérature de jeunesse.Découvrir absolument les éditions Talents Hauts, dont une des lignes éditoriales est l'égalité des sexes.Un coup de coeur pour La princesse et le dragon qui est, parait-il, un incontournable.

(selon @2vanssay)Lire des contes, relever les adjectifs employés en fonction du sexe des personnages, les réécrire.. La chambre comme laboratoire du genre. Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme. A quoi ressembleraient les unes des journaux si l'on utilisait les prénoms des hommes politiques?

«L'épreuve du feu pour Najat» Tel était le titre d'un article du Parisien consacré à la réforme du collège, publié le 19 mai. Et ce titre n'a pas plu du tout à de nombreuses personnes, dont le minisre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Patrick Kanner, qui s'en est indigné sur LCI: «Quand je vois un grand journal titrer "Aujourd’hui, c’est l’épreuve du feu pour Najat", excusez-moi, ce sont des familiarités qui me choquent, c’est-à-dire que Najat Vallaud-Belkacem est une grande ministre de l’Education nationale et qu’elle mérite le respect de tous et de toutes. [...] On ne les a jamais appelés Alain [Savary], Claude [Allègre] ou Luc [Ferry]. [...] Là je pense qu’il y a vraiment eu des raccourcis autour de Najat Vallaud-Belkacem et que manifestement… je parle de familiarité avec une ministre, une ministre et j’insiste là-dessus.» En fait, Le Parisien est loin d'être le premier à procéder ainsi, à l'image du Journal du dimanche en août dernier: «How do you solve a problem like Sarah?»

Les Indiennes s’emparent d’Internet pour lutter contre le sexisme. On l’a souvent entendu – et l’affaire ultra-médiatisée du viol collectif du bus de Delhi l’a amplement démontré : la condition des femmes en Inde reste difficile. Il n’y a pas que dans la rue et les transports que le sexisme s’exprime. Il s’épanche avant tout au sein de la famille indienne, où les discriminations sont bien ancrées dans les mœurs et les coutumes. Dans ce pays où la moustache est reine, une lueur d’espoir semble scintiller à la portée de la jeunesse de la classe moyenne : Internet.

Offensives féminines. Comment j'ai compris que le débat sur «Mademoiselle» et les jouets roses, c'est fondamental. Qu’il faut que les femmes aient le même salaire que les hommes pour le même travail, ça me paraît évident. L’irrésistible pouvoir de l’image et l’hyper sexualisation de nos jeunes. Pendant les fêtes, je me suis retrouvée à discuter avec des amies, elles aussi mamans, des comportements de nos enfants qui dès leur plus jeune âge, sont déjà concernés par leur image.

L’une d’elles me racontait justement que sa fille, alors qu’elle était en maternelle, serait allée à l’école en robe longue ornée de brillants si elle l’avait pu ! Et que rien ne la rendait plus heureuse – déjà à 8 ans! – que de porter un beau collier ainsi que du gloss sur les lèvres pour aller à l’école ! Une autre encore, racontait un peu consternée que pour sa fille de 17 ans, il n’était surtout pas question de sortir sans son fond de teint, sans mascara ni même sans des vêtements qui trop souvent, laissent fort malheureusement bien peu à l’imagination…. Alors que je me consolais à la pensée qu’avec un garçon, les choses étaient probablement moins compliquées, mes amies m’ont vite ramenée à la réalité, avec un résumé fort éloquent de ce qui m’attendait, moi aussi !

Sexisme : les Nabilla menacées par le CSA ? SheZow, le super-héros de dessin-animé qui énerve les réacs. Télé macho : le ras-le-bol. Où sont les femmes ? Alors qu’elles constituent un peu plus de la moitié de la population française, elles sont largement sous représentées à la télévision : une personne sur trois, seulement, parmi celles qui apparaissent à l’écran. « Les stéréotypes légitiment les inégalités sociales », entretien avec Virginie Bonnot, psychologue sociale. 6 février 2015 - Les stéréotypes contribuent à la production et au maintien des inégalités dans notre société. "La" femme et le grand écran.

Chroniques Créé le mardi 3 février 2015 14:50 Écrit par Virginie Despentes. En finir avec la fabrique des garçons. La présentatrice télé qui ne voulait plus ressembler à "une poupée maquillée" Un costume pour illustrer le sexisme. Ca fait du bien Créé le mardi 18 novembre 2014 11:07 Écrit par la rédaction. Elle se balade dans « World of Warcraft » pour y faire parler les sexistes. «L’égalité hommes femmes motherfuckers» Une vidéo met en scène des petites filles dénonçant, avec force jurons, les clichés sexistes et les violences faites aux femmes. «Je m'appelle Thea, j'ai 12 ans et je vais me marier»: un faux site pour dénoncer les mariages d'enfants. “C'est très récent, l'idée que les filles ont droit à des Lego roses ”, Cécile Denjean, documentariste. Soyez galant, ça rend les femmes bêtes.

Et à la fin, dans les rayons, c'est la femme qui paye le plus cher.

Éducation

Jouets. Sciences. Parodies, blogs, chansons : dix vengeances antisexistes. Pourquoi davantage de femmes dirigeantes ne signifiera pas moins de guerres. Vin de femme ? « Mes couilles, oui ! », répond la caviste. Jon Hamm et son pénis: alors, ça fait quoi d'être traité comme une actrice? L'ONU s'accorde contre les violences de genre. Facebook shocked that a woman runs I F*cking Love Science. Les vêtements et la police du genre. Soit brute, soit pute. Notre cerveau a-t-il un sexe ? Pourquoi nous préférons le patinage artistique au basket féminin. Une ville faite pour les garçons.

Les petites soeurs de Britney Spears. Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier. Les filles ont le droit d'être des geeks comme les autres. VIDÉO. La pub Always "Comme une fille" : un good buzz qui fait avancer les choses.