background preloader

Autour des images de Sandy

Facebook Twitter

Twitter, Instagram, réseaux sociaux, journaux en ligne... les images vraies ou fausses de Sandy sont légion. Une bonne occasion pour faire un peu d'éducation à l'image.

Revue de web. Sandy : 7 photos fake déconstruites. L'ouragan Sandy, reclassé en tempête, occupe la Une des médias et a déjà fait une quinzaine de morts aux USA à l'heure où ce diaporama est rédigé. Le triste décompte du nombre de victimes et de sinistrés augmente d'heure en heure. Le phénomène météorologique a aussi depuis hier un écho sur internet et les réseaux sociaux. Et dans le flux des images qui circulent à propos de l'ouragan, certaines repérées par le tumblr Is Twitter Wrong, se révèlent être des fakes. Ce dernier, comme le rapporte le site Mashable, s'est livré à une véritable chasse aux fausses photographies. Les médias demandent même aux internautes d'être prudents par rapport à certaines images qui circulent sur le réseau, comme sur ce tweet ironique de @DMReporter. Des photo - tirées d'événements qui se sont parfois déroulés par le passé - sont publiées et peuvent contribuer à grandir l'état de panique actuel.

Un exemple ? Illustration : montage repéré par @kavaruaGuillaume Roche Retrouvez cet article sur fluctuat.net. EN IMAGES. Sandy : les photo-montages qui circulent sur Twitter. Sandy sur Instagram : du “ça a été” au “j’y ai été” ! (voyez par vous-mêmes) Photo issue du compte margo_lewis Dans La chambre claire. Note sur la photographie, Roland Barthes avait donné le noème de la photographie dans une formule devenue célèbre ; le “ça a été”. Il disait ainsi : “La peinture, elle, peut feindre la réalité sans l’avoir vue. Le discours combine des signes qui ont certes des référents, mais ces référents peuvent être et sont le plus souvent des “chimères”. Au contraire de ces imitations, dans la Photographie, je ne puis jamais nier que la chose a été là.” Il opérait un glissement très significatif entre le fait d’avoir vu réellement la chose représentée, ce qui induit la présence du sujet imageant sur les lieux et le fait que la chose représentée ait vraiment été présente, vraiment été là.

Ce voyez par vous-mêmes ! Voyons par nous-mêmes si ces “journalistes citoyens” les imitent vraiment… 1) Images des dégâts photo issue du compte kinkycurlfriend photo issue du compte easybaked photo issue du compte jamilmangan photo issue du compte agh131. Sandy : 5 conseils pour éviter les fausses photos. Les fausses photos de la tempête qui s'abat sur les Etats-Unis se multiplient. 5 conseils, et un outil, pour repérer les fakes en cas de tempête (et pas seulement). Si sur la côte est des Etats-Unis et dans les rues de New-York c'est la tempête, sur les réseaux c'est la fête aux fakes. Depuis que Sandy fait des siennes, les fausses photos circulent allègrement. Et si certaines sont relativement faciles à repérer (je ne vous donne pas d'indice, mais ça devrait aller) : D'autres sont en revanche nettement moins simples à détecter.

Benoît Raphaël a mis en route son "alarme Photoshop" et a ainsi repéré un joli fake de requin dans une rue, diffusé et certifié dans un premier temps par BFM TV : Sur Mashable, on retrouvera d'ailleurs l'origine de ce requin ainsi que la provenance des sept fausses photos de Sandy les plus partagées sur les réseaux sociaux : Il faut donc faire attention. 1. Un petit copier-coller de l'URL de la photo dans le site : 4. 5. La liste n'est évidemment pas exhaustive. Ouragan Sandy : des images truquées sur Internet - L'Internaute Actualite. L'ouragan Sandy, qui vient de frapper New York de plein fouet, est digne des pires scénarios catastrophes d'Hollywood.

Mais certains n'ont pas hésité à forcer le trait, quitte à déformer la réalité. Attention aux fausses images. Si les photos de l'ouragan Sandy sont terrifiantes, des internautes peu scrupuleux n'ont pas hésité ces derniers jours à réaliser des montages de la ville de New York en exagérant nettement l'impact de la catastrophe. On y voit Manhattan en proie à une montagne d'eau deux fois plus haute que ses gratte-ciels ou encore la statue de la Liberté sous un nuage tourbillonnant aux couleurs presque paranormales. Résultat : une "fake alert" a été lancée sur le Web aux Etats-Unis. EN VIDEO - Quatorze des 16 membres d'équipage du HMS Bounty, un trois-mâts en perdition au large de la Caroline du Nord (sud-est des Etats-Unis) en raison de l'ouragan Sandy, ont été secourus.

Sandy à New York : les images des dégâts déferlent sur la Toile - L'Internaute Actualite. Les New-yorkais, meurtris par l'ouragan Sandy, postent en masse des photographies des dégâts qui ont frappé la ville et ses environs. Sandy sera-t-elle la première catastrophe couverte majoritairement par des reporters amateurs ? En frappant l'une des plus grandes villes du monde au moment ou une grande partie de sa population est connectée aux réseaux sociaux, l'ouragan a provoqué ces deux derniers jours un véritable déferlement de photographies sur la Toile. Sur Twitter, Instagram ou encore Flickr, les New-yorkais et les Américains de la côte est, frappés par les forts vents et les inondations qui ont suivi le cyclone, ont posté leurs images sur le Web par centaines. Médias locaux, institutions, équipes de secours ou simples particuliers... Les photographies émergent d'une large variété de sources.

De quoi remettre en question la couverture médiatique traditionnelle de ce genre d'événement, bien que le travail de photoreporters professionnels soit encore indispensable. Enabling others know the story is first being able to tell it #Sandy | Corazonada. The act of reconstructing a community’s memory in real time and/or very soon just after the events occur is definitely not a stable production and it relies a lot on its own current needs.

In addition to this, the fact of doing it simultaneously as it happens entails a very difficult aim: validate the present using the forms, meanings and contents of that present itself. Reactivity speed is needed. Online observations on the fly: There is a large amount of vernacular mobile photos circulating and the pace has been faster than in former unexpected collective events. e;g. In August 2011, during Hurricane Irene Peter Ng and Chris Ackermann, a pair of developers from the New York Times and Facebook, respectively, created the site instacane.com as a landing page for Instagram photos related to the storm. & its web page reads: Instacane's home page Screenshot [2] Reading, Op. art. cit. page 301. [3] Expression-concept first coined by James E. . [4] Expression-concept first coined by Kenneth J.

Instacane regroupe toutes les photos Instagram de l'ouragan Sandy. Jeudi 1 novembre Réseaux sociaux - 1 novembre 2012 :: 10:48 :: Par Camille Instacane est un petit site sans prétention qui a le mérite de regrouper une partie des photos Instagram de l’ouragan Sandy et des importants dégâts occasionnés sur une page. Le très dévastateur ouragan Sandy a beaucoup fait parler de lui ces derniers jours… que ce soit dans les journaux télévisés mais aussi sur les réseaux sociaux.

Ces derniers se sont révélés très efficaces pour suivre les consignes de sécurité distillées par les responsables américains et l’évolution de l’ouragan en temps réel (Michael Bloomberg, le maire de New York, maîtrise par exemple parfaitement l’utilisation de Twitter et Instagram). Mais les Twitter, Facebook et consorts ont aussi un inconvénient… Certaines photos relatives à l’ouragan Sandy, publiées sur les réseaux sociaux et parfois relayées par les chaînes de télévision, se sont révélées a priori fausses (cf. cet excellent article de Benoît Raphaël). Voir Instacane (source) #instacane. Ouragan à New York : attention aux fausses images sur les réseaux sociaux ! Sorting the Real Sandy Photos From the Fakes - Alexis C. Madrigal. With Hurricane Sandy approaching the New York metro area, the nation's eyes are turning to its largest city. Photos of storms and flooding are popping up all over Twitter, and while many are real, some of them -- especially the really eye-popping ones -- are fake.

This post, which will be updated over the next couple of days, is an effort to sort the real from the unreal. It's a photograph verification service, you might say, or a pictorial investigation bureau. If you see a picture that looks fishy, send it to me at alexis.madrigal[at]gmail.com. If you like this sort of thing, you should also visit istwitterwrong.tumblr.com, which is just cataloging the fakes.

The fakes come in three varieties: 1) Real photos that were taken long ago, but that pranksters reintroduce as images of Sandy, 2) Photoshopped images that are straight up fake, and 3) The combination of the first two: old, Photoshopped pictures being trotted out again. And ... it's legit! So the image is most likely a real one. Photo de l'ouragan Sandy : petite histoire d'un "fake" La photo se répand de mur en mur sur Facebook : dans une ambiance fin du jour très apocalyptique, l'ouragan Sandy s'approche dangereusement de la statue de la Liberté.

Sur Facebook, les "likes" se multiplient, lundi 29 octobre, et les commentateurs s'extasient sur une "nature si puissante et à la fois si belle". Jason Otts, qui a publié cette photo sur son compte Facebook - partagée plus de 500 000 fois ! - explique avoir eu "200 nouvelles demandes de nouveaux amis" sur le réseau, alors qu'il venait de réaliser son erreur. Car le cliché est magnifique. Trop. Cette photo du jour de New York est un "fake", comme l'explique Snopes, un site qui s'est fait pour spécialité de démonter les canulars et autres légendes urbaines circulant sur le web.

Il s'agit d'un photomontage d'un cliché de la statue de la Liberté et d'une autre photo prise en mai 2004 dans le Nebraska par le photographe Mike Hollingshead, qui raconte les conditions de la prise de vue sur ce site. L'ouragan Sandy, un révélateur pour Instagram. Selon le site Statigram, pas moins de 450.000 photos ont été postées sur le réseau social mobile ces dernières heures avec le mot-clé "Sandy" et 290.000 avec "ouragan sandy". On voit actuellement 10 photos diffusées par seconde avec le mot-clé Sandy. La plupart des images montrent des habitants se préparant à l'arrivée de l'ouragan et des images en extérieur", a déclaré, avant le déferlement sur la côte est, le fondateur d'Instragram, Kevin Systrom, au site américain Mashable.

Depuis leur smartphone, les membres du réseau témoignent, partagent leur quotidien, leurs témoignages, leurs infos. Ils relaient aussi des images diffusées par des médias ou des photomontages (il y aurait beaucoup de requins écumant les villes de la côte est des Etats-Unis). "Je suis scotché à mes deux sources d'infos principales : mon écran de télé et mon compte Instagram, raconte Steven Bertoni de Forbes. Sandy, l'heure de gloire pour le réseau social mobile ? PHOTOS. Fake, détournements, etc. s'emparent de Sandy. Three ways to spot if an image has been manipulated. Over the course of 16 years spent working in product management for Adobe, Kevin Connor often heard customers ask if there was any way to determine whether an image had been altered using Photoshop. “We would get calls pretty frequently (and as time went on, more frequently) from people asking, ‘Are there ways to detect this?’

” said Connor, who was vice president of product management for Photoshop when left the company last year. Connor is now working with noted digital image forensics expert Dr. Hany Farid on a startup to provide tools to help sniff out altered images. Their company, Fourandsix, will roll out its first detection product later this year. (It’s currently in beta and I hope to start testing it soon.)

The upcoming release will be the first in a suite of products that could potentially be used by news organizations, law enforcement and others to help evaluate whether an image has been manipulated. Check the file and metadata. Look for telltale tool marks. Dr. Is Twitter Wrong? No. It’s actually a picture from 2011, of a thunderstorm over Manhattan during a tornado alert (which turned out to be uneventful in the end, although the US and other countries were struck with an unusually high number of tornados that year).

The original source appears to be this Wall Street Journal article, and the picture was taken through a tinted window by a finance professional called Charles Menjivar (from his workplace, most likely - his current employers are situated pretty much where this picture looks to be taken from). It is traditional, when the US is menaced by a weather event, for people to tweet pictures of things that aren’t it. Generally they’re pictures of supercell thunderstorms, because they look way cool and a lot more threatening than actual hurricanes, which mostly just look sort of grey and wet and blurry unless you’re looking at them from above. UPDATE: Oh look, another one: RT @sirgutz: So it begins..pic of NYC right now!!

UPDATE ^ 7: SHARKS! But this one: