background preloader

Psychologie & Neurologie

Facebook Twitter

Etre multitâche est un frein a la productivité. On a beaucoup célébré les nouvelles générations comme des sortes de mutants capables de faire plusieurs choses à la fois.

Etre multitâche est un frein a la productivité

Le jeune adulte ou l’adolescent, bénis la grâce du numérique, seraient capables d’écouter de la musique, de faire leurs devoirs, de surveiller les messages sur MSN et Facebook en même temps. Les données de la psychologie montrent exactement le contraire. Le multitâche fait pas gagner du temps. Il est un frein important à la productivité. Le temps mis à réaliser la tâche est plus long la tâche comporte plus d’erreurs les erreurs sont d’autant plus importantes que la tâche est complexe Dans une journée, jusqu’à 40% de la productivité peuvent être perdus Meyer, D.

Meyer, D. L’APA a donné un résumé des différentes études. Un réseau Internet dans notre cerveau. Le cerveau, qui possède cent milliards de neurones, semble avoir organisé le flot d'informations sous forme d'un réseau semblable à celui d'Internet. © WriterHound / Licence Creative Commons Un réseau Internet dans notre cerveau - 2 Photos Notre cerveau est plutôt bien cartographié : les hémisphères gauche et droit et leurs différents lobes, le cervelet, le corps calleux… Les fonctions des différentes régions ont également été bien définies (aires du langage, de la motricité, de la vision…).

Un réseau Internet dans notre cerveau

Ce n’est pas non plus un mystère, les neurones constituent la brique de base du cerveau. Ces cellules aux longs prolongements axoniques sont essentielles à la communication au sein du cerveau : au niveau de la synapse, la région entre deux neurones, des molécules sont relarguées par l’axone et captées par le neurone suivant qui sera alors activé. Mais comment est organisé le réseau neuronal et comment est géré le flot d’informations permanent ? Dan Pink. Syndrome d'Asperger.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Syndrome d'Asperger

Le syndrome d'Asperger Ce syndrome a été nommé d'après les travaux du pédiatre autrichien Hans Asperger qui décrit en 1943 des enfants chez lesquels on constate un déficit de communication non verbale, une diminution de l'empathie, et une maladresse physique[3]. Ces travaux ne furent révélés qu'en 1981 par Lorna Wing[4], puis traduits en anglais par Uta Frith en 1991[5] et connaissent depuis une médiatisation importante. La cause ou les causes exactes du syndrome d'Asperger sont encore inconnues. Lorsque le diagnostic est établi, une prise en charge pluridisciplinaire avec différentes techniques complémentaires est proposée.

Surdoué. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Surdoué

Un surdoué est un enfant — aussi dit « enfant intellectuellement précoce » ou « à haut potentiel » — ou un adulte dont les capacités intellectuelles dépassent la norme. Définitions[modifier | modifier le code] Hypermnésie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. l'hyperthymésie qui consiste en une exaltation de la mémoire épisodique, c'est-à-dire que les souvenirs autobiographiques sont exceptionnellement bien mémorisés ;la mémoire eidétique dite aussi « mémoire photographique » qui se caractérise par une capacité exceptionnelle à se souvenir d'images, de sons ou de tout autre série de stimuli sans contexte particulier.

Hypermnésie

Médecine[modifier | modifier le code] Origine[modifier | modifier le code] L'hypermnésie serait due au fait que la mémoire à court terme de la personne passe très vite en mémoire à long terme[réf. nécessaire], d'où le fait de retenir beaucoup de détails par rapport à la masse d'informations retenues. Concrètement, un hypermnésique peut se focaliser sur la musique[réf. nécessaire] : à chaque fois qu'il entend une phrase (dans une conversation, etc.), phrase qu'il a déjà entendue dans une chanson, il a l'air de cette chanson en tête.

Les surdoués de la créativité Partie 1. Les surdoués de la créativité Partie 2. Les surdoués de la créativité Partie 3. Les virtuoses de la mémoire Partie 1. Les virtuoses de la mémoire Partie 2. Les virtuoses de la mémoire Partie 3. Perdons nous connaissance, par Lionel Naccache - Le blog d’Automates Intelligents - Blog LeMonde.fr. Biblionet.

Perdons nous connaissance, par Lionel Naccache - Le blog d’Automates Intelligents - Blog LeMonde.fr

Perdons-nous connaissance? De la mythologie à la neurologie Par Lionel Naccache Odile Jacob janvier 2010 Présentation et commentaire par Jean-Paul Baquiast 25/01/2010 Nous avions présenté en 2007 le premier livre du neurologue et chercheur en neurosciences cognitives Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient. Il existe évidemment d'autres voies, celles par exemple reposant sur l'observation de l'apparition des fonctions cognitives chez le nouveau-né et bien entendu celles voisines relevant de la psychologie évolutionnaire appliquée aux animaux. Perdons nous connaissance? Il se trouve que Lionel Naccache vient de publier un nouvel essai, « Perdons-nous connaissance » où il s'interroge sur le sens que peut prendre ce concept dans une société telle que la nôtre. On a pu dire en effet, Lionel Naccache en particulier dans le Nouvel Inconscient, que le Je était une projection hallucinée de l'être tout entier sur l'écran de visualisation permis par la conscience.

Observations. Lionel Naccache - "Perdons-nous connaissance? De la mythologie à la neurologie". Oliver Sacks: What hallucination reveals about our minds. Sur une jambe: Amazon.fr: Oliver Sacks.