background preloader

Statégies

Facebook Twitter

Actu marketing. Chaque année, lors de la rentrée scolaire (et politique), les conjoncturistes se livrent à l’exercice délicat de prévoir l’évolution de la consommation. En 2012, l’exercice est particulièrement de mise. Car le seul moteur de la croissance française, la consommation, pourrait bien caler en ce deuxième semestre. Pour lancer le débat, Emarketing.fr a demandé à deux instituts (TNS Sofres et Xerfi) ainsi qu’à plusieurs responsables marketing ou chefs d’entreprises leurs prévisions.

Résultat : la tonalité est sombre, même si tous nos interlocuteurs soulignent que cette crise, plus longue que les précédentes, porte en elle les germes de nouveaux modes de consommation. Donc de nouvelles opportunités pour ceux qui ont précisément en charge la politique marketing des entreprises d’adapter leurs offres (prix, services, innovations). Voici les réflexions qu’ils nous ont livrées. La rentrée selon Édouard Lecerf, directeur Général TNS Sofres "C’est une crise plus durable et plus profonde qu’en 2009.

Les Marques qui se démarquent. Allez c’est les soldes. La grande braderie. On déstocke, on vide les placards, les réserves. Bref, tout doit disparaitre, même le bon sens et le service client. Une fois n’est pas coutume sur ce blog, je vais vous parler d’une expérience personnelle. Voilà quelques jours, après avoir laissé passer la première vague des fashionistas, je pars « faire les soldes » et ressors d’un magasin Zara parisien, une veste à la main. Précision utile : je l’ai payée et j’ai le ticket. En rentrant, j’ai la mauvaise surprise de découvrir sur une manche, un « bip », oui un « bip », ce petit morceau de plastique antivol qui a pris la poudre d’escampette sans faire sonner les portiques, prouvant par ailleurs leurs inefficacités.

Innovation implacable du marketing contemporain, le bip vous amène donc naturellement à vous rendre à nouveau dans une boutique (Zara forcément) afin de me délivrer de ce plastique devenu encombrant. Moi : « Comment ça vous ne pouvez pas le ‘débiper’ comme ça ?». Brand innovation kitchen. BUZZ THE BRAND du 21 au 25 octobre 2013. Interview de Régis Ruby, Directeur de création et co-fondateur du réseau Eurekyz, formation et conseil en créativité.

Régis est également formateur pour Stratégies sur Communication digitale et créativité Où en sont les marques avec la création publicitaire digitale ? Beaucoup d’acteurs du marché vous répondront : la publicité digitale n’existe plus, elle est devenue la publicité tout court. Ce constat évoque un horizon proche, mais pas encore une réalité universelle. A Cannes, cette année, la plupart des grandes campagnes avaient toujours la télévision pour colonne vertébrale. Aux lendemains du festival, « Les Echos » titraient : « Une création de plus en plus digitale ». Pour un publicitaire, ce titre prête à sourire. Mais le débat créatif n’est pas « TV contre Web ». Personne n’allume la télé et personne ne se connecte pour voir une pub. Programme formations 2013. Excellent Buzz.

Quand les Brands se lancent ds la macagnà. Attention au Bad Buzz. Avant de nous intéresser proprement dit au terme de « bad buzz », faisons un petit arrêt par celui de buzz, tout court. Le terme est de plus en plus employé — parfois même à tort. D’ailleurs, on ne devrait parler, dans un article rédigé en langue française, que de « ramdam », puisque c’est le terme français qui a été retenu pour traduire l’anglais « buzz ».

Mais personnellement je trouve ça moche Toujours est-il que le buzz, comme le laisse entendre le terme (zzzZZzz), consiste à « faire du bruit » (littéralement du « bourdonnement ») afin de faire parler d’une marque, d’un produit, d’un service… même s’il convient de préciser que le buzz n’est pas forcément commercial (tout un chacun peut être à l’origine d’un buzz). Le phénomène repose sur l’effet domino rendu possible par internet et les réseaux sociaux et que l’on appelle plus généralement « viralité » (marketing viral, nous y reviendrons sûrement plus en détail dans un futur billet). Le bad buzz : le côté obscur du buzz Tippex. Bagelstein Stratégie Humour. Wikipedia des Brands. Origine des Noms & logos. You see these big company names each and every day, but do you know what they actually mean? In order to help you fill this gap of knowledge, we made a visual list of famous company name etymologies. It is heavily based on this Wikipedia’s list, where you can also find the complete listing of companies and their name origins not mentioned in this post.

So, scroll down the list and then tell us how many did you already know? Skype Adidas source: uttertrivia.com Adobe source: adobe.com/…/fastfacts.pdf 7-Eleven Amazon source: wikipedia.org/wiki/Amazon.com Audi source: audiworld.com Intel Canon Coca-Cola Ebay source: wikipedia.org/wiki/EBay Ikea Lego Nikon Nintendo Nissan Nokia Pepsi Reebok source: wikipedia.org/wiki/Reebok Saab Sega Sharp source: wikipedia.org/wiki/Sharp_Corporation Sony Starbucks Verizon Virgin Vodafone Volkswagen Walmart Wendy’s. Tout sur le Placement de produit. Le Placement de produit occupe à l’heure actuelle une position substantielle dans les productions cinématographiques et les émissions de télévision. Il est devenu un puissant moyen de communication et fait aujourd’hui partie intégrante de nos vies. Ce procédé est tout sauf nouveau.

On le voit apparaitre dès le début du 19ième siècle dans les cabarets et les spectacles où des bouteilles de bières avec un triangle rouge qui représente la marque Bière Bass sur une peinture était affiché lors des représentations théâtrales. Le phénomène a commencé à réellement prendre de l’ampleur au 20ième siècle à partir des années vingt avec des films muets comme Tumultes (Robert Siodmak ,1931) où l’on voit étalées des boites de cubes de bouillon Maggi.

Mais, à cette époque, on ne pouvait pas encore parler de réelle technique marketing, car, en réalité, c’était plus un moyen peu onéreux qu’avait le décorateur de plateau de meubler une scène. Marketing sensoriel. Une odeur de pain frais à l'approche de la boulangerie, le chant des oiseaux dans votre jardinerie préférée, la sensation sur la peau que procure votre nouveau gel douche… Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais le marketing sensoriel fait partie intégrante de votre quotidien. D'où vient le marketing sensoriel? Face à l'évolution des marchés, à l'intensité concurrentielle, et aux nouvelles attentes des consommateurs, le marketing « traditionnel », de part ses procédés analytiques et rationnels, ne suffisait plus pour appréhender ces tendances récentes. Les professionnels du marketing ont ainsi entrepris de détecter des nouvelles techniques, permettant de répondre à ces tendances.

Enclin à l'urbanisation croissante, au développement de l'Internet et du monde virtuel, le consommateur recherche désormais un sentiment réconfortant de réalité, de sensation unique, d'expérience réelle et s'intéresse à tous ce qui éveille ses sens naturels. Qu'est-ce que le marketing sensoriel? Glossaire du marketing. Boite à outils Marketing pour PME.

L'analyse prédictive. Stéphane Lautissier Relation Strategist. 2e conférence autour du Brand Content… à l’heure du SOLOMO (Social Local Mobile). Parmi les présents : Philippe Boscher (TF1 Digital), Rodolphe Roux (Groupe Seb), Jean-Philippe Martzel (Digitas), Daniel Bô (Quali Quanti). Parmi les best pratices présentées par Daniel Bô, on peut retenir : les communautés : Village Pampers, Powershots (4 catégories, 4 interactions), Marmarafitles jeux: Lekar Ikea, Simelmaker Kodak, les Red Bull caisses à savons les appli Iphone : Recettes Leader price, « Devenir Maman » de Nestlé, Driver feedback de l’assureur, Amble pour Louis Vuitton, Nike + (qu’on ne présente plus) Côté planning stratégique et agence média, Jean-Philippe Martzel de Digitas indique quelques nouveautés en matière de consommation / production : - la concentration sur internet est passée en quelques années de 12mn à 5mn. D’où l’explosion des vidéos (existante et annoncée). Indice: Google forme les marques à produire et vise à repérer les talents sur le sujet.

Temps 2 : Surprendre. Benoît Maquet Conseil en stratégie d'entreprise. Responsabilité Sociétale des Entreprises. Simon Sinek à contre courant Why How What. Il y a un talk issu d’une conférence TED que je pourrais revoir des millions de fois, et qui m’a beaucoup marqué c’est celui de Simon Sinek – Comment les grand leaders inspirent l’action ? . Déjà il n’utilise pas de powerpoint et ça fait du bien (je vois déjà les marqueteux tomber de leur chaise mais vous pouvez commencer à vous soignez avec ) ! Avec un tableau blanc et un marqueur, il va se mettre à dessiner ce qu’on appelle "the golden circle" Simon Sinek nous explique qu’énormément d’entreprise savent ce qu’elles font (what), la plupart savent comment elles le font (how), mais vraiment très peu savent pourquoi (why).

Nous allons toujours du plus concret au plus abstrait. Pour la plupart le message qu’elles communiquent contient du "what" et du "how". Mais pourtant quelques entreprises comme Apple se distinguent et utilisent cette notion de Why, How et What; et communiquent de l’intérieur du cercle vers l’extérieur… Nah … La clé est là : Like this: 1 Guide d'utilisation des médias sociaux. Démarche qualité Eco-gestion. Stratégie et déploiement d'une démarche qualité Stratégie et déploiement d'une démarche qualité La mise en oeuvre d'une stratégie de qualité peut s'appréhender dans le cadre d'une problématique en 2 temps : identifier la qualité comme axe stratégique pour le développement de l'entreprise et identifier les modalités par lesquelles la qualité va pouvoir être implantée et répondre aux orientations stratégiques de l'entreprise.

Générique : Émission conçue et préparée par Sandrine Quesnel, Consultante Européenne en déploiement et en management de la qualité, Jacky Koehl, Enseignant Institut Commercial de Nancy Université Nancy 2 Emission réalisée avec le soutien du Ministère de l'Education Nationale de la Recherche et de la Technologie, Direction de la Technologie Conception Université Nancy 2 - Institut d'Administration des Entreprises, Sandrine Quesnel, Jacky Koehl Remerciements particuliers à Françoise Thibault © Université Nancy 2 - 2001.

Diagramme d'ishikawa. Histoires de Stratégies. La naissance de la culture stratégique japonaise renvoie à l’époque féodale de l’archipel. Le guerrier, samouraï dévoué, en est la figure emblématique au même titre que le mandarin, fonctionnaire et politique lettré, est celle de la Chine traditionnelle. Deux ouvrages de référence l’expriment. Le premier est le Gorin-no-sho , ou Traité des cinq roues, du célèbre ronin [ii] Miyamoto Musashi , qui, selon la légende, aurait gagné soixante combats à mort avant de consacrer sa vieillesse à l’étude et à la méditation.

Le second est le Hagakuré , littéralement « caché dans la feuillée », attribué au samouraï devenu prêtre Jocho Yamamoto . Ces deux textes sont disponibles en langues occidentales. Si le Gorin-no-sho constitue une référence tout à fait acceptable et acceptée dans le Japon contemporain, le Hagakuré , par son coté absolu et « intégriste » sent encore le souffre du militarisme impérial. La traduction du texte de Musashi par l’Américain Thomas Cleary fait autorité. Jocho Yamamoto.

Accord Win-Win Gagnant-Gagnant

E-business e-marketing.