background preloader

Kosovo

Facebook Twitter

VictorHugo POUR LA SERBIE & contre l'oubli.

1876 Magnifique et à la fois terrible texte de Victor Hugo, témoignant des crimes perpétrés au nom du Coran et qui se sont reproduits, il n'y a pas si longtemps de la même façon. Comme quoi certains hommes sont vils et lâches, particulièrement ceux qui nous gouvernent. Quand Clinton a fait bombarder Belgrade, j'en ai pleuré ! Et je crois que je n'en ai pas fini. – epc

1992 création officielle de l'UÇK. Réalité sur l'UÇK. 1998 disparition 2Journalistes serbes. Le pion KOUCHNER. Faut-il rappeler que – accessoirement – que le mentor de Kouchner, Frank Wisner Junior, est le fils de Frank Wisner Senior, directeur de la CIA, artisan de la tentative de coup d’état anti-communiste en France en 1958 "Opération Résurection", co-fondateur et financeur du SAC avec Achille Peretti, employeur de Christine de Ganay…… mais surtout que Frank Wisner Jr.

Le pion KOUCHNER

(lui aussi employé de la CIA) est le beau-père du président français Nicolas Sarkozy, ayant épousé Christine de Ganay en 1977, qui avait été la deuxième épouse de Pal Sarkozy. Le jeune Nicolas, très proche de sa belle mère et de son demi-frère et de sa demi-soeur, passera d’ailleurs régulièrement ses vacances au domicile des Wisner aux Etats-unis. Domicile où se réunissait toute la fine fleur des stratèges de la dominance états-unienne et des complots anticommunistes… tout cela crée des liens. Comment s'écrit l'Histoire.

Le co-auteur d'un des plus gros médiamensonges des années 90 vient d'avouer.

Comment s'écrit l'Histoire

Instructif pour l'avenir, car les trucs de manipulation sont toujours les mêmes... Flash-back. Eté 92, guerre en Bosnie. Bernard Kouchner et ses « Médecins du monde » diffusent dans la presse et sur les murs de Paris une pub, frappante et coûteuse. La photo - montage présente des « prisonniers » d'un camp serbe en Bosnie. Info ou intox ? Kouchner : C'étaient d'horribles lieux, mais on n'y exterminait pas systématiquement. Ce médiamensonge a effectivement fait basculer l'opinion vers le soutien aux bombardements. Le demi-aveu de Kouchner et ce silence médiatique posent des questions cruciales : 1° Kouchner savait-il bien plus tôt ? Réponse : Oui. 2° Les médias ont-ils enterré les preuves de la supercherie ? Réponse : Oui. 3° Kouchner a-t-il été protégé, même par des « critiques de médias » ? Réponse : Oui. 4° Pourquoi fallait-il présenter une histoire « simple », mais fausse ? Oui.

Michel COLLON Auteur Source. Les Médias Mensonges précèdent la Guerre.

Guerre en libye les questions qui fâchent Publiée par Pape Mor Lo sur YOUTUBE le 7 mars 2013 Intervention de Michel Collon dans l'émission Ce Soir Ou Jamais diffusée sur France3 le 21/03/2011 Invités : Michel Collon journaliste, Rony Brauman ancien président de médecin sans frontières, Antoine Vitkine Journaliste, Nicole Bacharan Politologue, Zeina el Tibi Présidente de l'Observatoire d'études géopolitiques, Patrick Haimzadeh Ancien diplomate en Libye. – epc

L'OTAN assure la mainmise des mafias. En plusieurs volets, vous allez avoir droit à une sorte de bilan sur le Kosovo d'aujourd'hui.

l'OTAN assure la mainmise des mafias

Un Etat qu'on peut légitimement qualifier de "voyou", dont les représentants, avalisés par l'Europe et l'OTAN, font du fric grâce à différents trafics, comme la drogue, les femmes ou les armes. Après la mise en prespective de quelques éléments, quelques questions viennet, soudainement, à l'esprit. Que se passe-t-il au Kosovo ? C’est la question qui vient au regard du conflit passé en ex Yougoslavie. C’est la même qui revient quand on commence une enquête sur les réseaux de prostitution d’Europe de l’Est à Bruxelles. C’est étrange comme on entend souvent parler des kosovars dans les trafics en tout genre, alors qu’il ne reste que 2 millions et quelque d’habitants (dont seulement 120 00 serbes) dans ce minuscule pays. A la fac, le prof de géopolitique des Balkans n’arrêtait pas de nous dire « ne croyez pas qu’au Kosovo, il n’y a que les Serbes à avoir 1. 2.

Epuration ethnique au Kosovo. Dossier KOSOVO UÇK trafics & camps. Dossier Kosovo, l'UÇK, trafics et camps Bondsteel. Kosovo, chut ! Silence médiatique. Sommaire : 1. Contexte et raisons de l'indépendance du Kosovo. 2. 1. Tout d'abord le Kosovo n'est pas un État comme les autres, il est limité dans sa souveraineté, il n'est pas le bienvenue pour tout le monde. UÇK armée islamo-sioniste desBalkans. UCK, " l’armée des ombres " ?

UÇK armée islamo-sioniste desBalkans

Oui, peut-être. Sauf que depuis quelques semaines maintenant, depuis le début de l’opération militaire de l’OTAN, depuis les négociations de Rambouillet où les membres de l’UCK sont apparus sur le devant de la scène internationale, la lumière se fait un peu plus crue sur cette armée de libération du Kosovo (en Albanais : Ushtria Çlirimtare ë Kosovës). Quelle est donc cette armée clandestine " aux visages multiples ", selon la spécialiste des Balkans Marie-Françoise Allain, qui, avant de décréter la mobilisation générale, via la télévision albanaise, le 3 avril dernier, était connue pour être " l’organisation fax " ? L’UCK s’est fait connaître en février 1996 en revendiquant une série d’attentats à la bombe, contre des camps de réfugiés serbes, installés de force au Kosovo, et aussi contre des postes de police, sans qu’il n’y ait eu de victimes au cours de ces actions.

C’est probablement là que l’action de l’UCK apparaît la plus opaque. Bernard Duraud. Kosovo étatMafieux au coeur de l'Europe. Dossier Kosovo, l'UÇK, trafics et camps Bondsteel.

Kosovo étatMafieux au coeur de l'Europe

Kosovo, chut ! Silence médiatique. L'état des Balkans. RF Yougoslavie 1998-1999 L'escalade de la guerre pour le Kosovo Encadré : L'évolution du fédéralisme yougoslave En 1998 et 1999, l'agenda politique de la République fédérale de Yougoslavie (RFY) a été essentiellement occupé par la question du Kosovo, province du sud de la Serbie peuplée à plus de 80 % d'Albanais (se dénommant également "Kosovars").

L'état des Balkans

Son statut de province autonome (tout comme celui de la Voïvodine, au nord de la Serbie, peuplée d'une majorité de Serbes et, entre autres, d'une forte minorité magyare) a été supprimé en 1989-1990 par le régime de Belgrade. Le statu quo établi au Kosovo à partir de 1990, caractérisé par le contrôle policier et militaire serbe de cette région et par la résistance pacifiste menée par la Ligue démocratique du Kosovo (LDK) dirigée par Ibrahim Rugova, a éclaté en 1998. Des accords restés lettre morte.