background preloader

Christian Guemy C215

Facebook Twitter

Un poète qui sublime les âmes des rues au pochoir & à la bombe. Pas de celles qui détruisent mais de celles qui donnent à voir l'humanité qui résiste. A nous de l'entendre.

Parcours d'une résilience. 2006 C215'S Blue Poetry Book.

Recueil de poèmes de Christian Guémy illustrés par lui-même et un collectif de 63 artistes à l'occasion du "Printemps des poètes" 2006, dont le thème est "Le Chant des villes". . – epc

Revue de presse. Topo. Période rouge. Après le succès du livre “bleu” édité début 2006, C215 nous livre aujourd’hui le second volet du projet, et cette fois-ci il est ROUGE Il s’agit toujours d’un recueil de poésie urbaine, dont les textes sont écrits par Christian Guémy aka C215, et chaque poème est illustré par des graphistes/illustrateurs français ou étrangers. 60 au total, dont Tchikioto, Supakitsh, Eroné, Terratag, Niark1, Playmoo, Ciou… la liste est longue.

Période rouge

Un nouveau classique est né! Poète & Portraitiste de rue. Interview 2009. Multiplie les casquettes presque autant qu'il trouve d'usages pour son pseudonyme : pochoiriste de talent, poète, éditeur, organisateur d'expositions...

Interview 2009

Récemment, à l'occasion de l'exposition "Justice" à la de Bristol, son travail sur le thème de la justice et de l'emprisonnement (comme celui de Bruno Leyval, Dan 23 et MC1984 avec lesquels il partageait l'affiche de cette expo collective organisée dans d'anciennes cellules de commissariat) a fait sensation. Autant dire que ce ne sont ni les bonnes raisons ni les questions qui manquent pour avoir envie de s'entretenir avec lui... Tout d'abord, pourquoi avoir choisi le pochoir comme mode de création privilégié ? Le pochoir résume tout ce que j'aime : le trait, l'application sur tous supports, la rapidité d'exécution, la patience requise pour découper ses outils... et enfin la possibilité de combiner optique tribale et figuration réaliste en pleine ville, sans autorisation. En l'occurrence, de qui tires tu le portrait ? World tour of its frescoes of street on the gallery of Web.

Au fil des rues qui mènent à son atelier de Vitry-sur-Seine, les pochoirs de Christian Guemy, alias C215, s’enchaînent multiples et colorés sur les murs de la ville, faisant de chaque coin de rue la nouvelle page d’un recueil de poésie que l’amateur tournerait avec frénésie. Globe-trotter, hypercréatif et un brin provocateur, C215 s’est forgé une solide réputation artistique dans la rue et de plus en plus dans les galeries qui l’exposent de New York à Paris, en passant par le Brésil. Rencontre avec un trublion aux yeux bien ouverts sur le monde qui l’entoure.

Christian, il y a quelques années déjà que tu es actif dans les rues du monde entier, avec tes pochoirs et tes portraits de la vie locale, quelle est aujourd’hui ta vision de la culture street art ? C215 « Graffiti, post-graff, ou maintenant street art, c’est dans la dimension collective et participative en perpétuelle évolution du mouvement que le concept prend son sens.

Barcelone, 2012 Londres, 2011 Tu prédis la fin des galeries ? Street Culture ... © 2012 Adèle DreadTek.

Street Culture ...

All rights reserved. Je n’en avais pas encore parlé ici mais on ne le présente plus dans le milieu du street art français … Il faut dire que la réputation du parisien Christian Guémy aka C215 n’est plus à faire et a même déjà largement dépassé nos frontières ! Il peint un peu partout ses visages et portraits tous empreints d’expressions fortes et représentatives de l’hommage qu’il souhaite rendre aux gens qui habitent et remplissent les villes mais surtout à ceux qui vivent dans la rue comme les enfants ou les sans abris en les illustrant à travers ces portraits anonymes mais tellement expressifs, touchants et à la fois attrayants de part leurs couleurs … Un vrai recueil de poésie sur nos murs … Et vous ne le saviez peu être pas mais sa petite amie n’est autre que Alice Pasquini !!

Photos: STREET ART UTOPIA.