background preloader

Broderies de Luneville

Facebook Twitter

Boutique Matériels pour Broderie. Conservatoire des Broderies de Lunéville. Broderie de Lunéville. Les perles de Lunéville. Les perles de Lunéville Perles et paillettes scintillent autour du nom Lunéville et de sa broderie, née du naufrage de la broderie blanche.

Les perles de Lunéville

Tous ces voiles de linon et mousseline, ces volants et ces jabots au délicat plumetis disparaissaient non seulement de la mode féminine vers la fin du XIXe siècle, mais leur débouché principal, la clientèle de Louisiane, s'éclipsait aussi du monde léger de la toilette pour entrer en guerre de Sécession. Il fallait changer de cap si l'on voulait garder aux brodeuses lorraines gagne-pain et activité.

En 1867, un brodeur de Lunéville, Louis Ferry-Bonnechaux, imagina la broderie perlée qui allait devenir la spécialité de la région. A l'imitation du point de Beauvais, sorte de point de chaînette réalisé sur métier avec un crochet qui traverse l'étoffe de part en part, il imagina de fixer un fil de perles enfilées par un autre fil formant un point de chaînette. Etapes du dessin avant de broder. Etapes du dessin avant de broder Le piquage : La mise au point du dessin à broder est faite au crayon à papier sur une feuille de calque.

Etapes du dessin avant de broder

Pour transcrire le dessin sur le tissu, on a recours au piquage et au ponçage. A l'aide d'un stylo piqueur relié à un moteur électrique, le brodeur suit les contours de l'esquisse. L'aiguille fixée à l'extrémité du stylo perfore le calque de petits trous serrés. Puis le calque est posé sur le tissu qui sert de support à la future broderie. Le ponçage : Il s'effectue à l'aide d'une poncette de feutre garnie de poncif (poudre à base de résine d'un coloris noir ou blanc selon la couleur du tissu de base). La poudre s'introduit dans les perforations effectuées auparavant. Pour le point de Lunéville, le dessin est reproduit sur l'envers du tissu; pour la broderie à l'aiguille, le traçage s'effectue sur l'endroit de l'ouvrage. Le fixage : Tambour beading.

Tambour beading Publiée par Robert Haven sur YOUTUBE le 16 déc. 2009 Samples and demonstration of the art of tambour beading as done in French Haute Couture Embroidery at Lesage in Paris. This is the technique used to embellish couture garments for the fashion industry in Paris. For more information go – epc

Site Robert Haven Certified Instructor. Technique de Luneville. Il s'agit d'une technique de broderie perlée utilisée en particulier pour la broderie haute-couture.Le support généralement transparent (tulle, voile de soie...) est tendu sur un métier à broder.

Technique de Luneville

Les perles et paillettes sont enfilées sur la bobine de fil.La broderie se fait sur l'envers à l'aide d'un crochet qui traverse l'étoffe, pivote pour attraper le fil dessous entre chaque perle, puis ressort pour former une boucle (point de chaînette). Le résultat de la broderie apparaît tout à la fin lorsque l'on retourne le métier. C'est une broderie qui demande un certain sens du toucher pour obtenir une pose régulière. C'est au XVIIe siècle qu'est apparue cette technique qui est originaire de Chine. Il s'agissait alors juste de remplacer l'aiguille par un crochet pour réaliser le point de chaînette permettant ainsi une réalisation plus rapide.