background preloader

Belhassen Trabelsi, beau-frère

Facebook Twitter

Belhassen Trabelsi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Belhassen Trabelsi

Belhassen Trabelsi (بلحسن الطرابلسي), né le à Tunis, est un homme d'affaires tunisien. Durant sa carrière, il est présent dans les secteurs du tourisme, de l'immobilier, des technologies de l'information, du transport aérien et de l'industrie[1]. Il est actuellement en fuite au Canada et fait l'objet d'un avis de recherche d'Interpol. 28/09/2011 TUNISIE condamnation à 15 ans et 2 mois de prison. Belhassen Trabelsi Sardaigne 2011. 2012 Belhassen Trabelsi s'excuse. Belhassen Trabelsi, beau-frère de Ben Ali, est sous le coup d'un mandat d'arrêt international. © AFP/Fethi Belaid "Rongé par le mal du pays", Belhassen Trabelsi, le beau-frère en exil de l’ex-président Ben Ali s’est adressé dans une lettre ouverte à "tous les Tunisiens" pour leur présenter ses excuses, le 12 avril.

2012 Belhassen Trabelsi s'excuse

Depuis le Canada où il s’est réfugié avec sa famille depuis la chute de l’ancien régime début 2011, il se dit prêt à comparaître devant la justice tunisienne. Ce mea culpa, authentifié par son avocat à Tunis, plaide déjà avec vigueur et émotion pour la réhabilitation complète de son auteur. Le seul péché qu’il confesse ? Son patronyme, un nom « chargé de haine », et qui a été cause de « mal et d’injustice ». Passif dans l’obtention des privilèges, Belhassen se présente ainsi comme la victime de celle qu’il ne nomme pas, sa sœur. La vérité qu’il veut rétablir ? Une vérité contestée Préparer un retour forcé ? 28/05/2013 TUNISIE réquisitionne son yatch "5 FISHES"

Yacht 5 FISHES de Belhassen Trabelsi Vidéo mise en ligne par Ridha Ben Kacem Sur Dailymotion le 28/05/2013 La Tunisie a récupéré le Yacht de Belahassen Trabelsi : « 5 FISHES ». Ce bateau de plaisance, construit en 1984, en Australie, est un véritable bijou des mers, tout en luxe et en raffinement. Sa valeur est estimée entre 16 et 20 millions de dollars. – epc

23/04/2012 CANADA commission de l'immigration. L'audience de Belhassen Trabelsi, qui s'est déroulée lundi 23 avril à la salle 70 de la Commission de l'Immigration et du Statut de Réfugié (CISR) a été marquée par l'absence du beau-frère de Zaba, après que le tribunal ait débouté les requêtes de ses avocats visant à tenir la séance à huis-clos et à la surseoir.

23/04/2012 CANADA commission de l'immigration

De notre correspondant au Canada, Mohamed Jebri Plus de 110 ressortissants Tunisiens ont ainsi pris d'assaut le bâtiment sis au 200 Boulevard René-Lévesque Ouest à Montréal dans l'espoir de voir Belhassen Trabelsi se faire retirer définitivement son statut de résident permanent. Mais tous les présents n'ont pas eu le "privilège" d'assister à la séance. 90 de nos concitoyens ont pu s’engouffrer dans la salle pleine comme un œuf. Plus d'une vingtaine de Tunisiens ont ainsi été priés de prendre leur mal en patience dans les couloirs menant à la salle d'audience jusqu'à l'annonce du verdict par la juge Marie-Claude Pâquette.

Étaient présents à la séance, les avocats M. 16/03/2015 Demande d'asile rejetée. Belhassen Trabelsi, beau-frère du président tunisien déchu Ben Ali Photo : SRC La demande d'asile de Belhassen Trabelsi, le beau-frère de l'ex-dictateur tunisien, est rejetée par la Commission de l'Immigration et du statut de réfugié.

16/03/2015 Demande d'asile rejetée

Plus précisément, il est exclu de la loi pour avoir commis des crimes graves, c'est-à-dire qu'il ne peut pas demander le statut de réfugié au Canada. Un texte de Anne Panasuk « Le tribunal estime qu'il y a des raisons sérieuses de penser que le demandeur, Belhassen Trabelsi, a commis des crimes graves de droit commun, précisément de la fraude envers le gouvernement (art. 121. C.Cr.) , fraude (art. 380) et recyclage des produits de criminalité (art. 462.31) au sens de l'alinéa 1Fb) de la Convention », souligne le texte de la décision de la commission. Après 21 jours d'audiences qui ont débuté il y a 20 mois, la Commission vient de rendre sa décision. Ici, un expert a témoigné longuement sur la façon de M. M. Cependant bien protégé. Depuis sa fuite de Tunisie, le soir du 14 janvier, à bord de son yacht, Belhassen Trabelsi vit au Canada, et à Montréal plus précisément.

Cependant bien protégé

Et malgré l’avis international d’arrestation envoyé par la Tunisie à Interpol, l’Etat canadien n’a toujours rien fait pour arrêter Belhassen. D’autant plus qu’Interpol a précisé à Ottawa qu’elle ne dépêcherait pas d’agent pour effectuer des arrestations, car celles-ci devaient être faites par la police locale, conformément à la législation nationale. Même les comptes bancaires du frère de Leila n’ont pas été gelés immédiatement.

Pire, il a même pu faire d’importantes transactions bancaires depuis son lieu de résidence, au Château Vaudreuil, en janvier. Mais au-delà de la passivité étonnante du gouvernement canadien et l’impunité aberrante dans laquelle vit désormais « le parrain », nous avons appris l’arrestation d’un jeune tunisien, vivant à Montréal. Cette info, publiée par le site « Rue Frontenac », n’a été reprise par aucun site d’information. Accusations. Belhassen Trabelsi a détourné des millions de dinars via des entreprises offshore et des sociétés écrans Détails Catégorie : Politique Publié le mercredi 21 octobre 2015 17:30 Affichages : 145 TUNIS (Par Bahija Belmabrouk) - Le processus de restitution des biens et avoirs tunisiens gelés dans nombre de banques étrangères en général et suisses en particulier, n’a pas avancé d’un iota.

Accusations

Preuve à l’appui, d’innombrables affaires en rapport avec ce dossier demeurent bloquées au niveau de l’instruction et ce nonobstant les mandats internationaux émis par les autorités tunisiennes en vue de dévoiler, et partant récupérer les biens et avoirs tunisiens placés dans des banques étrangères. C’est ainsi qu’en 2011, 57 mandats internationaux ont été émis à cet effet, dont le dernier en date celui adressé par les autorités judiciaires tunisiennes à leurs homologues helvétiques en vue d’enquêter sur les comptes évoqués dans l’affaire dite « Swiss Leaks ».