background preloader

Urbanism

Facebook Twitter

Calvino_ville. Italo Calvino et les lumières de la ville C’est en 1960 qu’Italo Calvino reçoit du producteur Franco Cristaldi la commande d’un scénario ayant pour sujet le récit de Marco Polo, Le Million (paru en français sous le titre : Le livre de Marco Polo (1)).

calvino_ville

Le projet n’aboutira pas, mais Calvino rédige une centaine de pages où apparaissent les deux protagonistes des Villes invisibles. LIMINAIRE. Une série de douze ateliers d’écriture durant le premier semestre 2011/2012 des étudiants en deuxième année de Sciences Po, ayant pour but de procéder à l’écriture collective d’un récit numérique géolocalisé à partir des images de Google Street View sur Google Documents et sur le blog Le tour du jour en 80 mondes.

LIMINAIRE

Google Street View est un révélateur de notre expérience du monde, et en particulier, de la paradoxale tension entre notre indifférence quotidienne aux choses qui nous entourent et notre incessante recherche de connexion et d’interaction. C’est l’occasion de porter sur Google et le monde qu’il dessine, un nécessaire regard critique, une analyse de la représentation du monde que nous proposent Google Maps, Google earth et Google Street View. Textes des participants en 2013 : Vraçachof. La carte, le géographe et le cartographe. 1La carte est un outil, outillage mental, construction de l'esprit.

La carte, le géographe et le cartographe

Elle peut devenir artefact. Imago – Image(s) de la ville. Ce carnet est destiné à valoriser les travaux du laboratoire junior IMAGO - Image(s) de la ville, structure.

Imago – Image(s) de la ville

Ce projet vise à contribuer à une nouvelle définition du concept d’image de la ville, à partir de l’analyse des différentes approches - cartes, photographies, textes, etc. - qui participent à la construction des images existantes. En considérant les nombreuses dimensions de ce concept d’image de la ville (historique, touristique, politique, cartographique, artistique, publicitaire, économique…), il s’agit d’analyser scientifiquement les processus qui participent à la construction de cet objet. L’objectif final est de pouvoir proposer une définition affinée de ce concept d’image de la ville, résultat des différents éléments qui auront été mis en évidence au cours du projet. This blog is meant to valorize the works of the junior laboratory IMAGO - Image(s) de la ville. Responsable(s) Damien Petermann. Vient de paraître: « Italo Calvino. Écrivain du paradoxe » par Isabelle Lavergne – ELCI.

Italo Calvino (1923 – 1985) est sans conteste l’un des plus grands écrivains italiens du XXe siècle.

Vient de paraître: « Italo Calvino. Écrivain du paradoxe » par Isabelle Lavergne – ELCI

Encouragé dans sa vocation par Cesare Pavese (qui le premier goûta son « ton de fabuliste »), Georges Perec ou Claude Lévi-Strauss, ses romans et ses réflexions sur la littérature ont marqué les générations d’après-guerre. Roland Barthes put ainsi écrire que « dans l’art de Calvino et dans ce qui transparaît de l’homme en ce qu’il écrit, il y a – employons le mot ancien, c’est un mot du XVIIIe siècle – une sensibilité. On pourrait dire aussi une humanité, je dirais presque une bonté, si le mot n’était pas trop lourd à porter : c’est-à-dire qu’il y a, à tout instant, dans les notations, une ironie qui n’est jamais blessante, jamais agressive, une distance, un sourire, une sympathie. ». Aussi importante soit-elle, l’œuvre de Calvino n’a été jusqu’ici que peu étudiée en France.

Behance. Les friches culturelles, genèse d'un espace public de la culture. Manière plus hétéroclite, dans le tissu urbain où la culture trouve sa source et puise ses ressources.

Les friches culturelles, genèse d'un espace public de la culture

Qu'il s'agisse par exemple du développement des arts de la rue, d'initiatives émanant d'artistes ou de collectifs d'artistes (interventions et performances de plasticiens, pour lesquelles Jean-François Augoyard (2000), parle d'ailleurs « d'action artistique urbaine » afin de la différencier de l'action culturelle et de l'art public notamment), sans oublier les graffitis, tags et autres formes expressives de ce que l'on appelle aujourd'hui les « cultures urbaines », on a assisté, et continue d'assister, à un mouvement qui rappelle que la ville est traditionnellement un lieu de flux et de rencontre de populations mais aussi de mémoire, de métissage de pratiques, de savoirs et de modes de vie, et qu'elle favorise l'émergence d'expériences et d'innovations culturelles dans les domaines des arts plastiques, de la musique, de la danse et du théâtre.

Plateau Hassard: le blog: La rénovation de Belleville. Séminaire de sociologie - Maurice Gribaudi - Pratiques sociales et formes urbaines : Paris 1780 – 1850. Behance. Plans de Rouen. La ville en tant que corps : métaphores corporelles de l’espace urbain. 1La ville est le lieu où l’homme habite, travaille, a des loisirs, se met en rapport avec ses semblables et communique avec d’autres personnes.

La ville en tant que corps : métaphores corporelles de l’espace urbain

26 Karten von fiktiven Orten, die Du gerne mal besuchen würdest. Mort sur le Reik. Mort sur le Reik est le troisième volet de la Campagne de l'Ennemi Intérieur, les deux scenarii du supplément la Campagne Impériale formant respectivement le premier et le second volet.

Mort sur le Reik

Ce scénario est beaucoup plus ouvert que les précédents. La Villette d'antan. Cartes et plans anciens. Les cartes et plans anciens de Paris Etudes et présentations des cartes et plans anciens de Paris : Le Moël (Michel), Paris à vol d'oiseau, délégation à l'action artistique de la ville de Paris, 1995.

Cartes et plans anciens

Les anciennes rues de Paris. Quand Le Petit Parisien inventait les apaches. Gavroche N°99-100, mai-août 1998 Quand le Petit Parisien inventait “les apaches”… «Dans le Paris moderne rôde un individu qu’Eugène Sue et Balzac n’ont pas connu, mais qu’ils auraient décrit avec minutie, un coquin que Vidocq a ignoré mais contre lequel il eût aimé déployer sa force et sa ruse : l’Apache.

Quand Le Petit Parisien inventait les apaches

Le maquis de Montmartre en photos. - Montmartre secret. Gacougnol. Paris moderne : plan d'une ville moderne que l'auteur a appelée Novutopie / par F. A. Couturier de Vienne,... Histoire anecdotique des barrières de Paris / par Alfred Delvau ; avec 10 eaux-fortes par Emile Thérond. Coll_planparis1839. Accueil - Photos stéréo -stereoviews- (1850-1871) Calvino_ville. Hal.archives-ouvertes. Isabelle Lavergne, Les villes invisibles d’Italo Calvino, un voyage sans fin dans l’empire de la langue (entre voyage hystérique et expression de la féminité) Les villes invisibles d’Italo Calvino, un voyage sans fin dans l’empire de la langue (entre voyage hystérique et expression de la féminité) « La langue n’est rien de plus que l’intégrale des équivoques que son histoire y a laissé persister. » (Jacques Lacan, L’Étourdit, « Silicet », 4, 1973) Les Villes invisibles font partie de ces œuvres où Calvino pratique, fût-ce discrètement, la métalittérature et l’autoréférence.

La structure de l’ouvrage en effet présente, d’une part 55 textes répartis en 9 sections suivant l’artifice d’une disposition mathématique[1], qui sont les 55 villes aux noms de femmes que Marco Polo décrit à l’empereur Kublai Khan, et d’autre part un récit cadre qui fonctionne comme un commentaire des récits de Marco Polo. La ville en tant que corps : métaphores corporelles de l’espace urbain. 1La ville est le lieu où l’homme habite, travaille, a des loisirs, se met en rapport avec ses semblables et communique avec d’autres personnes.

L’espace urbain est, par conséquent, un espace affectif, ou anthropologique – d’après la terminologie de Marc Augé –, chargé de significations. La littérature et l’art témoignent de l’importance de la ville, qui devient cadre et même personnage principal de l’action dans de nombreuses œuvres, surtout depuis le début de la modernité – le Spleen de Paris de Charles Baudelaire en constitue un bon exemple, avec la ville comme élément fondamental dès le titre. Le cinéma, en tant qu’art propre au xxe siècle, a lui aussi, souvent, l’espace urbain comme décor principal. Les samedis de France Culture - Il était une fois Belleville. Planche contact. 1971 - Souvenirs de la Rue Vilin - Paris Unplugged. ©Henri Guerard 1959 Ouverte en 1846, la rue Vilin était une voie de Ménilmontant totalement disparue aujourd’hui. Petite rue atypique, son parcours sinueux commençait rue des Couronnnes et s’achevait par un escalier débouchant rue Piat.

L’écrivain Perec y vécut entre 1936 et 1942. Au cours des années 50, elle fut filmée à de nombreuses reprises au cinéma dans des films tels Casque d’Or, du Rififi chez les hommes, Orphée ou le Ballon Rouge. En images : comprendre la notion de frontière grâce à des photos étonnantes. Comment se matérialise une frontière ? Une série photo illustre la démarcation entre deux pays avec des photographies surprenantes, bien pensées et très variées. Une frontière n’est jamais qu’une délimitation arbitraire – parfois même abstraite – entre deux États : si un élément naturel ou des barrières peuvent la rendre évidente, leur présence est parfois marquée par des éléments plus discrets, notamment au sein de l’espace Schengen.

Chronique du futur : les cités bioniques de Vincent Callebaut. Lilypad, un projet pour accueillir les réfugiés climatiques. Cette ville flottante, autosuffisante, pourrait accueillir 50.000 personnes, produirait son oxygène et recyclerait ses déchets. © Vincent Callebaut Architectures, www.vincent.callebaut.org Chronique du futur : les cités bioniques de Vincent Callebaut - 4 Photos Ses projets sont souvent qualifiés de « futuristes », voire estampillés comme de la science-fiction. The Most Astonishing Space-Age Buildings in Africa. Bolzoni_Enrico_Ville. [pop-up] urbain. Henri guérard : PARIS, RUE DU PRESSOIR. Lucile : Je reviens sur le cinéma, tel que - je crois - la plupart des gens l’abordaient dans ces années là.

Et Haussmann transforma Paris... : Page 8. Résultats de recherche marville. Nous connaissons tous le Paris Haussmannien, mais les images d’avant sa transformation sont beaucoup plus rares. Charles Malville a été « le photographe de la Ville de Paris » à partir de 1862. Rue des Marmousets par la rue Saint-Landry Paris – 1858 – Crédit Photo: © Charles Marville. L’Enceinte de Thiers – Paris. L’enceinte de Thiers – Paris. Charles Marville – Paris photographié au temps d’Haussmann, Portrait d’une ville en mutation – Du 1er au 27 Septembre 2009 – Louvre des Antiquaires – Paris. Photos et cartes postales anciennes de Paris 14e Arrondissement, 75014 : Rue Sarrette - 21.

Métropolitain - Métro Paris : 75 - Paris - Page 10. Paris – La commune de 1871. Porte-Maillot – Juin 1871 Le 18 mars 1871, une émeute éclate à Paris, sur la butte Montmartre.