background preloader

Commencer un cours

Facebook Twitter

Comment la mise en voix engage-t-elle le sens ? - La page Lettres de l'académie de Grenoble. Lettres - speed-booking : 3 minutes pour donner envie de lire. Étape 1 : lecture avec consignes et préparation de la rencontreLes élèves lisent une oeuvre dans le cadre du cours.

lettres - speed-booking : 3 minutes pour donner envie de lire

Différentes modalités peuvent être retenues : oeuvres à lire en lecture cursive en prolongement d'une séquence ou d'un objet d'étude, liste de livres conseillés sur l'année ou participant à un prix littéraire... Le projet de restitution est présenté et les élèves doivent sélectionner, lors de la lecture, les informations qui serviront à leur présentation orale.

Étape 2 : la rencontreLes échanges se déroulent dans un lieu suffisamment vaste, CDI, grande salle, ou plusieurs salles. L'expérimentation au collègePendant cette activité, la classe était séparée en deux en liaison avec la professeur documentaliste qui prenait la moitié de la classe pour effectuer la même activité. Un chronomètre était projeté au tableau laissant 3 minutes aux élèves pour présenter leur livre préféré, leur dernière lecture et ou leur journal de lecteur selon les consignes données. 43 Denizot R20. "Construire" des séances pédagogiques équilibrées au sein d'une séquence. SeancepedaObs. Grille%20sequence%20Ph %20Meirieu%20profeseurs%20stagiaires. Entrer en lecture littéraire avec l'album. L’album est un objet précieux pour entreprendre l’entrée en littérature, et il n’est pas réservé aux tout petits : il n’est qu’à se pencher sur la production actuelle pour s’en convaincre ; en témoigne un ouvrage comme Ohé, Capitaine !

Entrer en lecture littéraire avec l'album

(T. Desailly, Milan, 1997). Parce qu’il ménage plusieurs niveaux de réception, ce récit illustré, nous allons le voir, peut permettre aux élèves, ceux du cycle 3 et même leurs ainés, de s’essayer au jeu de la lecture littéraire, de s’exercer activement à sa dynamique. Lire un récit littéraire, c’est bien une activité qui met en résonance le plaisir spontané de l’abandon à l’illusion et celui de la relation fusionnelle à la fiction qui se développe en apparence, celui de la reprise réflexive et de la révision interprétative, enfin celui de l’émotion, parfois grave, suscitée par la parole du texte qui se donne à entendre, progressivement plus claire, plus exigeante aussi. Ces différentes formes de jeu [1][1] Nous renvoyons à la distinction opérée par M.

Entrer en lecture. Questions autour de la lecture.

Entrer en lecture

S Suffys, D Fabé Entrer en lecture L'expression a de quoi surprendre ou amuser. Entrer en lecture comme on entre en religion? Le principe consiste à interroger ou à remettre en cause les injonctions au mode impératif ou infinitif qui parcourent les cahiers de textes des élèves, qui inaugurent ou accompagnent la séance de travail d'explication de texte: Ouvrez votre livre à la page... Accompagner la lecture C'est précisément pour permettre aux élèves de prendre le risque de ne pas comprendre, de perdre ce à quoi ils croyaient, que le rôle de l'enseignant, du médiateur en lecture passe par une fonction d'accompagnement. Lire jusqu'au bout Les élèves en plus ou moins grande difficulté de lecture ne parviennent pas toujours à envisager la globalité d'un texte, même s'il s'agit d'une nouvelle ou d'une histoire « courte ». Lire pour... faire, pour produire soi-même quelque chose à partir du texte ou de l'œuvre.

Classe inversée : Partage de capsules en français. Chap1- commencer un cours. Chapitre 1- Où il s’avère possible de commencer un cours Où l’enseignant quotidiennement enchaîne rituellement, machinalement, routinièrement, quatre, cinq, six cours.

Chap1- commencer un cours

Monotonie ? Et si nous imaginions une variété de commencement, d’autres commencements ? Comment on « entame » un cours, ou le commencement d’un cours comme ressource ? Nous avons à commencer un cours, comme avec vous ce chapitre : il nous faut prévoir une préparation spatiale et temporelle que connaît tout enseignant. Il importe en effet que notre activité professionnelle, établie dans un temps et un espace institutionnel, ou penchée sur ces pages, puisse être guidée par une réflexion et se disposer à concevoir déjà : l’utilisation potentielle de ressources, de points d’appui, d’instruments destinés à pallier la surprise bloquante, le vide ou l’imprévu de certaines situations dans les classes, si habituelles dans notre civilisation en pleine mutation comme dans nos mœurs ou celles des chers adolescents.

Commençons ! Comment commencer un cours ? Comment commencer un cours actualisé d’après de Points d’appui et ressources de l’enseignant, André de Peretti, dir.

Comment commencer un cours ?

INRP, 1983, p. 445 sq En vue de différencier les formes variées par lesquelles peut s’amorcer concrètement un cours ou un enseignement, nous proposons d’abord un inventaire des comportements éventuels des professeurs, incluant paroles, gestes, attitudes, classés selon le déroulement suivant : avant et pendant que les élèves entrent en classe, pendant qu’ils s’installent, et une fois que cette installation est faite. Cet inventaire sera suivi des quelques propositions méthodologiques qu’on peut en déduire. Remarques méthodologiques suggérées par cette liste des « débuts » Ce sens peut être perçu plus ou moins clairement par les élèves ; il peut avoir des incidences sur la suite de la séance.

On constate parmi ces débuts des débuts de différents types : Commencer un cours de 50 façons différentes. Au commencement d’un cours Les 10 premières minutes Nous vous proposons une transposition de ce scénario attentif au geste d’apparence insignifiant au domaine de l’enseignement, et d’abord au premier de ces actes : « au début d’un cours ».

Commencer un cours de 50 façons différentes