background preloader

Autour de la lecture

Facebook Twitter

Stratégie de lecture et écriture : Des aide-mémoires pour les élèves. Bénédicte Shawky-Milcent : A quoi bon lire au lycée ? « La lecture, ça ne sert à rien !

Bénédicte Shawky-Milcent : A quoi bon lire au lycée ?

», tel est le titre provocateur d'un ouvrage vivifiant que Bénédicte Shawky-Milcent vient de consacrer à l'enseignement du français au lycée. C'est que bien souvent les œuvres n'y sont abordées que comme supports de travaux scolaires, au point que la majorité des jeunes cessent de lire de la littérature une fois passé le bac de français.

Comment alors susciter et fortifier le bonheur de la lecture ? « Ce qui importe, explique Bénédicte Shawky-Milcent, c'est de créer les conditions pour que toutes les œuvres littéraires étudiées à l'école puissent devenir, pour chacun, l'occasion d'une véritable expérience intérieure. » Pour que l'élève se déploie enfin comme « sujet lecteur », l'ouvrage présente des propositions pédagogiques concrètes et stimulantes : appropriations créatives des textes, autobiographies de lecteurs, événements de lecture… Chiche ? « La lecture, ça ne sert à rien ! Autobiographies de lecteurs à l'entrée au lycée. « Une vie se construit largement sur des lectures fondatrices, sur des lectures de rupture qui inversent le cours de la normalité, qui ramènent d’en dessous de soi-même, ce qu’on n’osait pas même formuler… » Sans doute la pratique scolaire de l’autobiographie de lecteur peut-elle sembler paradoxale.

Autobiographies de lecteurs à l'entrée au lycée

Elle ne répond pas à la nécessité d’un sujet adulte de parler de soi en évoquant des lectures fondatrices. Elle est d’abord un exercice, la réponse à une consigne de l’enseignant. Pourtant, dans le discours construit sur soi-même s’élabore une identité de lecteur. Pour l’élève, l’exercice peut être le lieu d’une prise de conscience et d’une affirmation identitaire. La lecture analytique au college Maurice Thorez. Quest ce que la lecture analytique. ELEVES ACTEURS DE LA LECTURE ANALYTIQUE. Et je tournais ma peine dans mes livres (Lamartine) Extrait de Penser/classer de Georges Perec.

Et je tournais ma peine dans mes livres (Lamartine)

Notes brèves sur l'art et la manière de ranger ses livres Toute bibliothèque, répond à un double besoin, qui est souvent aussi une double manie : celle de conserver certaines choses (des livres) et celle de les ranger selon certaines manières. Un de mes amis conçut un jour le projet d'arrêter sa bibliothèque à 361 ouvrages. L'idée était la suivante : ayant, à partir d'un nombre n d'ouvrages, atteint, par addition ou soustraction, le nombre K = 361, réputé correspondre à une bibliothèque, sinon idéale, du moins suffisante, s'imposer de n'acquérir de façon durable un ouvrage nouveau X qu'après avoir éliminé (par don, jet, vente ou tout autre moyen adéquat) un ouvrage ancien Z, de façon à ce que le nombre total K d'ouvrages reste constant et égal à 361 K + X > 361 > K-Z. Lectrix et Lector : enseigner la compréhension - Site de la circonscription d'Andrézieux-Sud. Les principes de Lector Lectrix.

Créer une posture de lecture. Le mercredi 15 janvier 2003.

Créer une posture de lecture

Séverine SUFFYS écriture pour Passages - juin 2002 La posture de lecteur ou les « traces » de lecture Le terme-même de "traces" fait penser à ces empreintes que laissent les animaux, les objets, les véhicules ou les humains sur leur passage. Signes qu’ils ont été, à un moment donné, présents dans un endroit et qu’ils y ont vécu ou simplement qu’ils y sont passés. Signes, traces ou indices si utiles dans certaines circonstances, quand il s’agit de faire une enquête, de reconstituer des événements anciens ou sans témoins, des civilisations disparues.

Signes, traces ou indices qui aident à construire le sens, et à développer l’ « intelligence générale », chère à Edgar Morin : « Enfin, il faudrait partir de Voltaire et de Conan Doyle, puis plus tard examiner l’art du paléontologue ou du préhistorien, pour initier à la sérendipidité, art de transformer des détails apparemment insignifiants en indices permettant de reconstituer toute une histoire. » Peu importe !

Lettres - speed-booking : 3 minutes pour donner envie de lire. Étape 1 : lecture avec consignes et préparation de la rencontreLes élèves lisent une oeuvre dans le cadre du cours.

lettres - speed-booking : 3 minutes pour donner envie de lire

Différentes modalités peuvent être retenues : oeuvres à lire en lecture cursive en prolongement d'une séquence ou d'un objet d'étude, liste de livres conseillés sur l'année ou participant à un prix littéraire... Le projet de restitution est présenté et les élèves doivent sélectionner, lors de la lecture, les informations qui serviront à leur présentation orale. Étape 2 : la rencontreLes échanges se déroulent dans un lieu suffisamment vaste, CDI, grande salle, ou plusieurs salles. L'expérimentation au collègePendant cette activité, la classe était séparée en deux en liaison avec la professeur documentaliste qui prenait la moitié de la classe pour effectuer la même activité.

Un chronomètre était projeté au tableau laissant 3 minutes aux élèves pour présenter leur livre préféré, leur dernière lecture et ou leur journal de lecteur selon les consignes données. Prévention de l'illettrisme et élève en difficulté de lecture : des pratiques pédagogiques, pratiques de lecture, pratiques d'écriture. AL118 p15. Lectures pour les collégiens - Sélection « Littérature pour les collégiens » Établie par un comité de lecteurs, la liste a été définie en fonction des critères de qualité de l'écriture, de pertinence et d'intérêt pour des collégiens et pour la relation que ces titres offraient avec les programmes dont ils enrichissent l'approche et l'assimilation.

Lectures pour les collégiens - Sélection « Littérature pour les collégiens »

Elle permet également une lecture découverte qui élargit la culture des élèves, nourrit leur curiosité et leur imaginaire. Afin de dynamiser la liste, chaque titre fait l'objet d'une courte fiche de lecture qui le présente et le commente. Cette liste est également disponible sous format tableur téléchargeable afin de permettre une recherche par mots-clefs dont le premier au moins est issu des programmes du collège. Dans cette liste renouvelée, des titres bien connus ont laissé leur place à des ouvrages plus récemment publiés.

Faire place au lecteur dans la classe, ou comment faire (re)naître le plaisir de lire. Anne Vibert, CEDILIT (Centre de didactique de la littérature), Université Stendhal (Grenoble 3), Inspectrice générale de l'Éducation nationale, Groupe des Lettres Si les nouveaux programmes de français du collège mettent l'accent sur la culture humaniste en ce qui concerne la lecture, ils réaffirment à plusieurs reprises l'importance de "susciter le goût et le plaisir de lire" chez les élèves.

Faire place au lecteur dans la classe, ou comment faire (re)naître le plaisir de lire

Il ne s'agit donc en aucun cas d'opposer la culture ou la connaissance au plaisir de lire mais bien au contraire de les relier, et c'est là tout le défi qui nous est lancé. Mais avant d'en venir à l'analyse des modalités de lecture proposées par les programmes et aux pistes à explorer pour relever ce défi, il n'est pas inutile de revenir sur les raisons qui ont poussé progressivement les instructions officielles à prendre en compte le "plaisir de lire" et à faire de cette injonction paradoxale (le plaisir, en effet, ne se décrète pas) un objectif pour l'enseignant. Un bilan en demi-teinte (1) A. 37bis SOS lecture. Intervention anne vibert lecture vf 20 11 13. [Passages] TRAVAILLER A PARTIR DES ERREURS DES ELEVES UNE DES PISTES POUR L’ENSEIGNEMENT DE L’ORTHOGRAPHE AU COLLEGE Constats de départ La question de l’enseignement de l’orthographe au collège n’est pas résolue par ce qu’en disent les les Instructions Officielles en cours.

[Passages]

Structurer son enseignement à partir d’une logique de séquences est certes intéressant mais s’avère insuffisant. Le niveau baisse effectivement, ainsi qu’on le sait scientifiquement désormais. (...) LE SON "U" EN FIN DE FORME VERBALE. Dans chacune des phrases d’élèves suivantes, il y a une erreur d’orthographe portant sur le son (u) en fin de forme verbale. Comprehension.