background preloader

Féminisme

Facebook Twitter

Le sexisme de la gauche radicale et les femmes. Par Ben Barker Le critère qui définit une personne radicale est sa volonté d’examiner de façon honnête et critique le pouvoir, et plus particulièrement, les déséquilibres de pouvoir.

Le sexisme de la gauche radicale et les femmes

Nous nous demandons: Pourquoi un groupe dispose-t-il de plus de pouvoir qu’un autre? Pourquoi un groupe peut-il nuire à un autre en toute impunité ? Pourquoi un groupe est-il libre tandis que l’autre ne l’est pas? Ce genre de questions a longtemps été utilisé par des radicaux afin d’identifier des situations d’oppression et de prendre des mesures à leur encontre. L’antiféminisme (extraits) [Plus bas, un extrait du livre Les femmes de droite d’Andrea Dworkin, publié par les éditions du remue-ménage.

L’antiféminisme (extraits)

C’est à ce jour le seul ouvrage de cette féministe radicale américaine traduit. Il est en vente ici: Violette & Co. Les extraits qui suivent sont tirés du dernier chapitre intitulé « L’antiféminisme ». Les femmes de droite est un livre d’autant plus puissant qu’il est précédé d’une préface où Christine Delphy explicite entre autres les divergences entre le queer et le féminisme radical. Nicole-Claude Mathieu est décédée.   Nous lui devons un magnifique travail   :   Céder n’est pas consentir! « 

Pro-sexe ?

Non mixité. Andrea Dworkin. A lire pour les hommes : Etre féministe. Souffrir pour être belle. J’ai vu la Chine, je vous l’assure Elle est couverte de chinois Les hommes portent des sabots En forme de petits chapeaux Les femmes portent des chaussures En forme de coque de noix. Comptine enfantine Il faut souffrir pour être belle, on ne le répètera jamais assez. Toutes les femmes le savent. On le leur répète depuis toutes petites. Moi, ça a d’abord été mes cheveux. Mes frères, eux, ne devaient pas souffrir pour être beaux. Car non seulement il faut souffrir pour être belle, mais il faut être belle. Il faut donc souffrir. Ma famille n’est pas spécialement sexiste par rapport à la moyenne, et je ne suis pas plus coquette qu’une autre. Petit à petit, sans broncher, je me suis soumise à toutes ces petites tortures, ces petite inconvénients inconfortables ou même carrément dangereux pour la santé.

Stéréotypes de genre

"Mâle gaze" Slut/prudeshaming. Langage non sexiste. Mécanismes d'oppression. Bases. Culture du viol. Féminisme & gynéco. Axesuality exist. Féminismes. Virilité et violence. « Le privilège masculin est aussi un piège et il trouve sa contrepartie dans la tension et la contention permanentes, parfois poussées à l’absurde, qu’impose à chaque homme le devoir d’affirmer en toute circonstance sa virilité. »Pierre Bourdieu 1 Une virilité précaire Force, agressivité et stoïcisme : voici un homme viril Dans de très nombreuses cultures, la virilité, contrairement à la féminité, est perçue non comme quelque chose d’inné, mais comme un statut social, prestigieux, qui s’acquiert2,3,4,5.

Virilité et violence

Cela est sans doute à mettre en relation avec le patriarcat6 : la virilité est un statut social « supérieur », un honneur, permettant à l’homme de réellement se distinguer de la femme. "Souvenez-vous, résistez, ne pliez pas" La libération sexuelle : une supercherie pour exploiter sexuellement les femmes. L’idée à la mode était que la baise était une bonne chose, tellement bonne que plus il y en avait, mieux c’était.

La libération sexuelle : une supercherie pour exploiter sexuellement les femmes

L’idée à la mode était que les gens devaient baiser qui ils voulaient : traduite à l’intention des filles, cela signifiait qu’elles devaient vouloir être baisées – aussi continuellement qu’il était humainement possible. Pour les femmes, hélas, continuellement s’avère humainement possible s’il y a suffisamment de nouveaux partenaires. Les hommes pensent la fréquence en fonction de leurs propres rythmes d’érection et d’éjaculation. Les femmes se firent baiser bien plus que les hommes ne baisèrent. La philosophie de la révolution sexuelle date d’avant les années soixante. Les filles étaient de véritables idéalistes. Le radicalisme sexuel était alors défini de façon classiquement masculine : nombre de partenaires, fréquence des rapports, variété de sexe (par exemple, le sexe collectif), degré d’enthousiasme à y participer. Sainte colère. J’ai été une enfant en colère, au visage rouge de rage, la bouche ouverte sur un cri, petit corps tremblant, trempé, érigé contre l’injustice d’une porte fermée.

Sainte colère

On disait que je faisais des saintes colères. Et on en avait vite assez. J’ai longtemps cru …L'heureuse imparfaite. …qu’il suffisait d’être courtoise et polie pour être respectée… …qu’il suffisait de travailler dur pour faire une belle carrière… …qu’il fallait que je sois mince pour être aimée…

J’ai longtemps cru …L'heureuse imparfaite

Geeks à l’écran (I) : les codes stéréotypés de l’informatique. Depuis l’apparition de l’informatique, et en particulier du micro-ordinateur dans les foyers, la représentation à l’écran des « computer geeks » (les mordus de l’informatique) ont laissé libre cours à tout un tas de codes, de fantasmes et de clichés.

Geeks à l’écran (I) : les codes stéréotypés de l’informatique

L’informaticien-type est un hacker (homme blanc hétérosexuel) généralement déphasé du monde « réel » d’une manière ou d’une autre (asocial, il reste enfermé dans sa chambre devant son ordinateur). Surdoué, il possède des connaissances et pouvoirs presque magiques sur les machines qu’il contrôle à volonté. D’un point de vue sociologique, l’informatique présente une évolution surprenante : le pourcentage de femmes diplômées dans ce domaine et sur le marché du travail n’a cessé de baisser depuis la moitié des années 1980, alors qu’il augmente dans presque tous les autres domaines techniques.

Informatique : couleur gris clair « Computer Science », 2e ligne en partant du bas Cet article se découpe en trois parties : Les avantages à naître et grandir homme en France. Lorsqu'on naît en France en 2014, on est, dans l'immense majorité des cas, assigné mâle ou femelle et on sera ensuite éduqué, socialisé en fonction de cette assignation de genre.

Les avantages à naître et grandir homme en France

C'est la fameuse phrase de Beauvoir ; "on ne naît pas femme on le devient" et il en est de même pour les hommes ; on ne naît pas homme, on le devient par des processus de socialisation et d'éducation. On va vous apprendre des comportements, des attitudes, des manières de parler, de jouer, de travailler qui correspondront à ce qu'on attend d'un homme, ou d'une femme au XXIème siècle en France. De façon quasi universelle, dans le monde, les familles préfèrent avoir un garçon qu'une fille. Dans certains pays, comme par exemple en Inde, on aura plus tendance à avorter d'un fœtus féminin, voire à tuer la nouvelle née dans certains pays.

Galanterie

Coït/(hetero)sexualité. Parler aux opprimés 101 : vous adresser à une victime d’agression. FEMEN : Cessons de nous déshumaniser ! Publié dans A dire d’elles de Sandrine Goldschmidt.

FEMEN : Cessons de nous déshumaniser !

Merci à elle! En tant que féministes, nous avons un devoir de décrypter les pièges patriarcaux, inversions et mécanismes d’oppression subtils qui nous conduisent, malgré notre sincère volonté, à renforcer notre mise en danger face à l’agression sexiste. Ainsi, lorsque nous critiquons les lignes politiques de groupes féministes, ce n’est pas un jugement moral sur les « choix individuels » des personnes mais la dénonciation des méthodes des agresseurs, qui impriment leurs idéologies haineuses dans nos consciences par un tas de moyens complexes, pour mieux maintenir leur emprise sur nous.

Prostitution/pornographie

Les femmes de droite, par Andrea Dworkin. Les femmes de droite est un ouvrage écrit par Andrea Dworkin, féministe radicale, en 1983.

Les femmes de droite, par Andrea Dworkin

Cette dernière nous propose une Andrea Dworkin explication à l’allégeance de certaines femmes à la droite américaine dure. Comment expliquer que ces femmes adhèrent à des idées opposées à leurs intérêts ? Je pense à ces femmes. Le texte comporte des références explicites au viol et à la violence. Je pense à ces femmes qui sont rentrées le soir et ont nettoyé leur manteau plein du sperme d'un frotteur. Je pense à ces femmes qui doivent décerner des médailles à leur mec lorsqu'il a fait, une fois, un plat de pâtes. Je pense à ces femmes qui serrent les dents très fort devant un supérieur paternaliste. Je pense à ces femmes qui sourient pour ne pas hurler devant une blague sexiste. ZONES. La série brosse en particulier un tableau saisissant de la condition des femmes. Betty Draper, la mère au foyer, élevée dans le souci exclusif de son apparence et de sa beauté, qui a tout pour être heureuse selon les critères de son milieu, mais qui crève de solitude et d’ennui ; Peggy Olson, la jeune rédactrice volontaire – seule femme à occuper ce poste –, aux prises avec le dragon ultra-catholique qui lui sert de mère, furieuse à la fois de subir les mains baladeuses de ses collègues et d’être jugée trop menaçante pour correspondre à leur idéal amoureux ; Joan Holloway, la plantureuse secrétaire rousse, qui tente de faire une force de son statut d’objet sexuel, sans que cela la mette à l’abri de la frustration et de la déception : toutes, si différentes soient-elles, se débattent dans les limites que leur assigne la société américaine de cette époque.

Et, pourtant, on peut se demander si ce n’est pas cela, précisément, qui est en train de changer dans les mentalités. Face ils gagnent, pile je perds – Le terrible dilemme des feministes. Contraception, pilule du lendemain... avec #PayeTonUterus, les femmes racontent sur Twitter leurs galères avec le corps médical.

Pourquoi les femmes sont davantage compétentes pour parler du sexisme. Les yeux grand ouverts. Je vous propose de relire le résumé des femmes de droite avant de lire cet article-ci. Lâcher prise.

Transgender

Pourquoi j'ai laissé tomber le sexe et comment cela a sauvé mon couple. Pourquoi une femme ne doit jamais se laisser aller (☆^ー^☆) Les Moso, société sans père et sans mariage. Couple. Booobs. Period. Genre. Poils. Médecine, sexe et pouvoir.

J’ai eu une externe de 4ème année en stage. Charmante et intelligente. Un vrai plaisir comme bien souvent. Je me souviens d’une consultation avec une jeune femme. Laci Green (Sex+) : "Ne cessez jamais de vous aimer et d'aimer les autres". Edit du 20 juillet 2013 : Grâce au formidable travail de nos madmoiZelles, plusieurs vidéos (plus bas dans l’article) sont maintenant sous-titrées en français ! Article du 4 juin 2012 : Lorsqu’on vous a présenté Laci Green pour la première fois, c’était pour parler de sa vidéo sur l’hymen. Ce monde sexiste m'épuise.

Comment le féminisme a changé mon rapport à la pop culture. Les sales petits mecs. Le contrôle des femmes par le vêtement.