Jeunes entreprises innovantes de l'internet : la recette du succès dévoilée ? Jeunes entreprises innovantes de l'internet : la recette du succès dévoilée ? Détails vendredi 29 juin 2012 15:05 Date de publication ILHE Alain Affichages : 1095 C'est un fait qui est incontestable : plus de 90% des jeunes entreprises innovantes américaines qui se créent sont vouées à l'échec. C'est particulièrement le cas dans le domaine des hautes technologies où les risques sont plus importants : exploration de nouveaux marchés, incertitudes sur la technologie, redéfinition des paysages compétitifs, etc. De multiples ouvrages, conférences et partages d'expertise sont déjà disponibles pour tenter de guider les jeunes entrepreneurs et augmenter leurs chances de succès, mais aucun ne peut se prétendre être une "recette du succès" pour toute nouvelle JEI. Chaque marché de haute technologie possède en effet des particularités bien définies, qui empêchent de dégager des structures de succès communes.
Services en ligne payants : les segments qui marchent
Quels obstacles aux modèles payants sur Internet ? Quels obstacles aux modèles payants sur Internet ? Des représentants d'Aujourdhui.com, Mediapart, Meetic et Wengo ont témoigné de leur expérience dans le cadre de la conférence "Internet payant" organisée par CCM Benchmark. Comment mettre en place un modèle payant sur Internet, fidéliser l'internaute et promouvoir ses offres ? Au cours de la conférence "Internet payant" organisée le 20 mars par CCM Benchmark (éditeur du JDN), tous s'accordaient à dire que c'est bien la qualité du contenu et du service qui prime, même si certains obstacles, comme la date d'expiration d'une carte bleue, tendent à compliquer la fidélisation des internautes.
Saint Graal des entrepreneurs, la recherche de capitaux n'est pour autant pas un passage obligatoire dans le développement d'une start-up. Si les investisseurs aident à répondre à des impératifs concurrentiels ou aux besoins de fonds de roulement, la dilution du capital peut parfois mener un projet à l'échec, voire au désintéressement total de l'entrepreneur. Quelles sont donc les bonnes et mauvaises raisons de lever des fonds ? Des entrepreneurs témoignent. Start-up : faut-il (vraiment) lever des fonds ?

Start-up : faut-il (vraiment) lever des fonds ?