background preloader

Éducation

Facebook Twitter

» Salaire des profs : incompétence et manipulations sur LCI (et ailleurs) École à distance : « On nous a servi une télé scolaire des années 1960 ! » « Nous ne pouvons plus nous taire » : les témoignages de hauts fonctionnaires de l’Éducation nationale par Pauline Josse. Ces témoignages sont ceux d’un désastre annoncé.

« Nous ne pouvons plus nous taire » : les témoignages de hauts fonctionnaires de l’Éducation nationale par Pauline Josse

Publiés sur le Café pédagogique ce jeudi 14 mai, ils font écho à une autre tribune, d’un haut fonctionnaire anonyme, publiée sur ce même site deux jours plus tôt. Après la réouverture des écoles dans un climat anxiogène, ils dénoncent la gestion autoritaire du ministre, bien avant les premiers signes de l’épidémie du coronavirus, et les mensonges sciemment véhiculés depuis la rue de Grenelle. Philippe Meirieu : « L’école d’après »… avec la pédagogie d’avant ? S’il restait encore le moindre doute sur le caractère ridicule des prophéties sentencieuses sur notre avenir, la crise que nous traversons l’aurait levé.

Philippe Meirieu : « L’école d’après »… avec la pédagogie d’avant ?

Certes, tout le monde est d’accord sur le fait qu’« il y aura un avant et un après », mais nul ne sait de quoi cet « après » sera fait. Les analyses se multiplient pour souligner le caractère inédit du moment que nous traversons, montrer qu’il remet en cause toutes nos habitudes et requiert une véritable refondation de nos systèmes de pensée et de décision. On nous dit que tous les pays et, en particulier, le nôtre, ont fait le choix de la santé pour tous plutôt que de la croissance économique au profit de quelques-uns. On déclare que nous allons, demain, revaloriser les professions de l’humain, nécessaires à notre survie collective, plutôt que continuer à exalter les « premiers de cordée » et à promouvoir les « gagneurs ».

Confinement: comment les profs, "livrés à eux même", se débrouillent pour enseigner. Conditions de travail des professeurs du secondaire : une enquête inquiétante. - Le B-A BA du prof du secondaire. En décembre 2019 sont parus les résultats d’une enquête nationale de la DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) menée auprès des personnels du second degré de l’Education nationale au printemps 2019.

Conditions de travail des professeurs du secondaire : une enquête inquiétante. - Le B-A BA du prof du secondaire

Première du genre, elle nous renseigne sur la réalité du terrain, le point de vue que les professeurs, personnels d’éducation et d’encadrement, portent sur leur métier et ses modalités. Les constats sont édifiants. L’enseignement public moins bien loti que le privé La première lecture de ce rapport met en exergue une différence très nette entre les conditions de travail dans le public et dans le privé. Ainsi, concernant les apprentissages des élèves, on apprend que seuls 51,8 % des professeurs du public estiment que leurs élèves apprennent « tout à fait ou plutôt bien », contre 77 % dans les établissements privés.

Élargissement des conditions de recrutement des contractuels dans la Fonction publique - BFM : Banque Française Mutualiste. Les agents contractuels sont présents dans les effectifs de l’administration depuis 40 ans.

Élargissement des conditions de recrutement des contractuels dans la Fonction publique - BFM : Banque Française Mutualiste

Toutefois, avec la loi du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique, le législateur a souhaité élargir leur recrutement par les employeurs publics. La loi de transformation de la Fonction publique du 6 août 2019 a notamment pour objectif de rendre la Fonction publique « plus agile, plus ouverte et plus attractive ». Elle amplifie des mesures précédentes et en crée de nouvelles afin renforcer la part des agents contractuels au sein de l’administration.

Ce texte, ainsi que le décret d’application n° 2019-1414 pris le 19 décembre 2019 visent spécifiquement à faciliter le recrutement de personnel sous contrat par les employeurs publics. Qui sont les contractuels de la Fonction publique ? Jusqu'à la loi Sauvadet du 12 mars 2012 visant notamment à faciliter l'accès des contractuels au statut de fonctionnaire, l'agent contractuel a été défini par défaut. «Nous sommes vraiment en manque de reconnaissance…», témoigne une enseignante lot-et-garonnaise. L'essentiel L’école de la confiance en manque sincèrement quand on cherche à interviewer un enseignant.

«Nous sommes vraiment en manque de reconnaissance…», témoigne une enseignante lot-et-garonnaise

On s’était déjà heurté au problème de l’anonymat, il y a quelques semaines lorsque nous avons voulu nous entretenir avec une professeure des écoles, rebelote plus récemment avec une enseignante d’un lycée agenais. " Il y a trop de risque avec la hiérarchie si nous parlons à visage découvert ", nous a assuré notre interlocutrice.

Retraites : Comment le gouvernement veut réformer le travail enseignant. "Le temps doit nous donner l'ambition de repenser la carrière des enseignants et l'organisation du travail", a déclaré E Philippe le 11 décembre en présentant son projet de réforme des retraites.

Retraites : Comment le gouvernement veut réformer le travail enseignant

Quand un prof démissionne. 26 novembre 2019 Texte inédit pour le site de Ballast Un chiffre : entre la ses­sion 2019 et 2020 du concours d’en­sei­gnant en lycée pro­fes­sion­nel, le nombre de can­di­dats a dimi­nué de 20 %.

Quand un prof démissionne

Une décla­ra­tion : en visite la semaine der­nière dans un lycée pro­fes­sion­nel d’Indre-et-Loire, le ministre de l’Éducation natio­nale, Jean-Michel Blanquer, a loué « les res­sources humaines, l’é­pa­nouis­se­ment des per­son­nels, le bon­heur au tra­vail ». Entre les deux : un fos­sé. Celui d’un quo­ti­dien réel­le­ment vécu, que la com­mu­ni­ca­tion du pou­voir enjambe toute honte bue. L’École répu­bli­caine signi­fie beau­coup pour moi : c’est l’idée que le savoir per­met de s’émanciper, de se libé­rer. Via Jeanne Dumas Déclaration de Philippe Meyrieu, pédagogue : "Nous vivons, pour la première fois, dans une société où l'immense majorité des enfants qui viennent au monde sont des enfants désirés. Cela entraîne un renversement radical : jadis, la famille.

Via Jeanne Dumas Déclaration de Philippe Meyrieu, pédagogue : "Nous vivons, pour la première fois, dans une société où l'immense majorité des enfants qui viennent au monde sont des enfants désirés.

via Jeanne Dumas Déclaration de Philippe Meyrieu, pédagogue : "Nous vivons, pour la première fois, dans une société où l'immense majorité des enfants qui viennent au monde sont des enfants désirés. Cela entraîne un renversement radical : jadis, la famille

Cela entraîne un renversement radical : jadis, la famille "faisait des enfants", aujourd'hui, c'est l'enfant qui fait la famille. En venant combler notre désir, l'enfant a changé de statut et est devenu notre maître : nous ne pouvons rien lui refuser, au risque de devenir de "mauvais parents"... Profs de français au lycée : Au secours ! Programmes si inadaptés et si lourds qu’on ne peut réellement les mettre en œuvre, sentiment d’abandonner les élèves à leurs difficultés, impossibilité de pratiquer une pédagogie active et de prendre le temps nécessaire aux apprentissages, bachotage intensif, œuvres imposées qui dénient à l’enseignant son expertise et sa liberté, surcharge de travail, injonctions contradictoires… : tel est le triste bilan que les enseignant.es de français au lycée dressent des nouveaux programmes en cet automne 2019.

Profs de français au lycée : Au secours !

Les témoignages recueillis permettent de saisir l’ampleur du problème, à la fois personnel et collectif : « Je suis clairement en plein doute sur le sens que je donne à ma mission.», nous explique une enseignante. Le burn out menacerait-il une discipline entière ? Allo y a quelqu’un ? Education nationale : quand le travail pousse au suicide. À 58 ans, la directrice de l’école maternelle Méhul, à Pantin (Seine-Saint-Denis), a mis fin à ses jours samedi 21 septembre.

Education nationale : quand le travail pousse au suicide

Son corps a été retrouvé le lundi matin avant l’arrivée des enfants, dans la grande nef de cette école. Avant sa mort, Christine Renon avait envoyé à son inspecteur d’académie et à tous les directeurs et toutes les directrices d’établissements scolaires de sa ville une lettre. "Aujourd’hui, samedi, je me suis réveillée épouvantablement fatiguée, épuisée après seulement trois semaines de rentrée", écrit-elle. Education nationale : quand le travail pousse au suicide. À 58 ans, la directrice de l’école maternelle Méhul, à Pantin (Seine-Saint-Denis), a mis fin à ses jours lundi 23 septembre. Son corps a été retrouvé avant l’arrivée des enfants, dans la grande nef de cette école. Avant sa mort, Christine Renon avait envoyé à son inspecteur d’académie et à tous les directeurs et toutes les directrices d’établissements scolaires de sa ville une lettre.

"Aujourd’hui, samedi, je me suis réveillée épouvantablement fatiguée, épuisée après seulement trois semaines de rentrée", écrit-elle. C'est une professionnelle à bout qui se livre, interroge le système dans sa globalité et l'absence de réponse de sa hiérarchie. Louise Tourret, productrice de l'émission "Être et savoir", revient sur ce drame dans son émission du dimanche 29 septembre et a interrogé pour cela le sociologue Vincent de Gaulejac, spécialiste de la souffrance et du mal-être au travail. « Conseils de rentrée scolaire à un professeur stagiaire »

Ce texte est paru dans « Le Monde de l’éducation ». Enseignants : les raisons de la colère. Mais pourquoi ces salauds de profs prennent-ils la Terre entière en otage ? Pourquoi désorganisent-ils le bac au lieu de profiter de leurs trois mois de vacances aux frais du contribuable et de nous laisser tranquilles ? Et d’ailleurs, qu’est-ce qu’ils peuvent bien réclamer de plus, ces privilégiés ? Pour les lycées professionnels, la réforme Blanquer est l'équivalent d'un plan social. Les parents-rois s'installent à l'école. TRIBUNE. "'Vive le lycée professionnel', vraiment?" : la réponse de deux enseignants à Blanquer.

22h45 , le 9 février 2019. TRIBUNE. "'Vive le lycée professionnel', vraiment?" : la réponse de deux enseignants à Blanquer. Comment ruiner l'école publique? (M. Perret) - Mezetulle. Blog-archives de Catherine Kintzler. Fonction : coordinateur d’équipe. Force de proposition pour l’établissement, ressource pour les collègues, discours et objectifs communs présentés aux élèves, la fonction de coordination, c’est un bénéfice pour tous. Dès mon entrée dans l’Éducation nationale en tant qu’assistant pédagogique dans un collège classé « ambition réussite », je me suis investi dans les différentes instances de l’établissement. Réforme Blanquer : « Les changements sont gigantesques et violents » Réforme du lycée professionnel : "La destinée de nos élèves ? Devenir des ouvriers dociles et mal formés" Ce que sera réellement l'Ecole de la... - 800.000 feignasses. Fichesectiondhglp. La réforme des lycées professionnels : un enjeu de société ~ SILO.

Danger mortel pour le lycée professionnel. Quelles qu’en furent les issues plus ou moins heureuses, les réformes scolaires ont toujours été dictées par une volonté de démocratisation, c’est-à-dire par le souci de rendre accessible à tous les jeunes, quels que soient leurs profils, la poursuite d’études. Escape Game Laïcité au CDI. PFMP & visites de stage : halte aux abus ! - SNUEP-FSU Clermont-Fd, le syndicat des PLP. Mouvement des « stylos rouges » : pourquoi les profs se mobilisent sur le point d’indice. Etre prof, c'est un métier. Projet Voltaire : qu'allait-il faire dans cette galère ? « Notre système scolaire programme l'illettrisme » Les enseignants sont-ils payés sur 10 mois lissés sur 12. Loi Blanquer : Le ministère confirme les craintes. EDITION ACTUALITES. Audience-avec-le-CSP-sur-les-Lycees-professionnels. Si j'ai bien compris c'est de notre faute Monsieur Blanquer ... - 800 000 Feignasses.

Groupe public 800 000 feignasses. La réforme du lycée : une régression sociale et pédagogique. Salaire enseignants : inférieur « de 35 % à celui d’un cadre non enseignant de la fonction publique » (Cour des Comptes) Réforme du baccalauréat : lycée par lycée, voici les spécialités proposées dans l’académie de Toulouse. Rapport de l'ONU met en lumière les «horreurs inimaginables» des migrants et réfugiés en Libye et au-delà. Education nationale : des heures sup pour faire passer les suppressions de postes. Réforme : Quel avenir pour les lycéens professionnels ? Ce que disent les séries télé de notre vision du monde. Les lycées professionnels, parent pauvre de l’éducation, par Jean-Michel Dumay (Le Monde diplomatique, mars 2018) Le discours performatif de John Austin. Pour un véritable enseignement de l'HG en voie professionnelle. Vocabulaire de l'analyse filmique. Education nationale, rien ne va plus ! - Le monde bouge. « Rebelle à l’école, j’ai eu le déclic en arrivant en filière professionnelle »

LA VIOLENCE SCOLAIRE. Les lycées professionnels pris dans l'étau. Tribune : Pauvreté et ségrégation scolaire, ça suffit ! Réforme du lycée professionnel : et si on parlait vraiment d'éducation ? Hugo, 36 ans, professeur : "On met beaucoup de choses sur nos épaules, parfois trop" #PasDeVague : ''Il faut cesser d'opposer les équipes enseignantes et les équipes de direction'' Réforme de l'éducation : bonnet d'âne pour Jean-Michel Blanquer.