background preloader

Les Communs de la connaissance

Facebook Twitter

Sociologie de l’imprévu et tiers lieu. Places blanches à occuper « Les tiers-lieux, appelés aussi espaces de travail partagés et collaboratifs désignent des lieux de travail où la créativité peut naître entre différents acteurs, où la flexibilité répond aux difficultés économiques du champ entrepreneurial. » Coopérative des tiers lieux Depuis quelques années le mot 1/3 lieux est devenu à la mode. C'est un mot valise dont l'évocation regroupe des espaces aussi divers que des living lab., maker space, hacker house, coworking, friches culturelles, éco lieu, jardins partagés, urbanisme temporaire etc. En voici quelques exemples qui illustrent la polysémie du terme : Le tiers lieu est suspecté d'être un "truc urbain" à usages multiples, mais force est de constater qu'il déborde partout où le besoin de liens se fait sentir. Qu'est ce qui anime les tiers lieux ? On a beau chercher il n'y a pas de modèle économique univoque pour ce type d'espace.

L'apport spécifique des tiers lieux Les parties prenantes des tiers lieux sont variables. Les communs : levier pour l’enseignement (du) numérique à l’école - Les Communs d'Abord. Article de Louise Merzeau et Hélène Mulot, paru dans un numéro de la revue Hermès consacré à la thématique « Les élèves, entre cahiers et claviers ».

Les communs : levier pour l’enseignement (du) numérique à l’école - Les Communs d'Abord

Présentation : C’est le rôle de l’école que de réunir, protéger et enseigner les conditions de transmission des savoirs. Si elle veut rester fidèle à sa mission, l’institution scolaire doit se départir d’une conception instrumentale du numérique, formatant les élèves en utilisateurs dociles, pour le repenser comme un environnement à investir et transformer collectivement. Les communs : levier pour l’enseignement (du) numérique à l’école.

De la conversation à l’espace public Aider les élèves à percevoir un environnement et s’y situer, c’est leur permettre de comprendre comment s’élaborent les connaissances et les opinions au sein d’un espace public.

Les communs : levier pour l’enseignement (du) numérique à l’école

Quand bien même le numérique rendrait le savoir « disponible », son assimilation et son élaboration ne sont pas pour autant immédiates, et c’est à l’institution scolaire d’enseigner ses cheminements par un travail sur les sources. Réseau francophone des biens communs. Repenser nos communs. –C’est à mes étudiants que je pense.

Repenser nos communs

À ceux d’aujourd’hui, à ceux que j’ai croisés depuis maintenant presque 30 ans, à ceux aussi qui sont encore sur les bancs de l’école ou du lycée et que je ne rencontrerai que dans quelques années. Que leur ai-je transmis ? Ai-je fait ce qu’il fallait pour les aider à penser, à questionner, à comprendre ? Ai-je œuvré à les rendre plus responsables, plus exigeants, plus honnêtes ? Ai-je réussi à leur passer un peu de ma passion pour l’intelligence, la culture et la rigueur intellectuelle ? Pour quelques-uns au moins, sans doute. Mais leur ai-je assez dit combien cette voie était fragile ? Depuis plusieurs générations maintenant, j’ai vu les comportements changer, d’une soumission plus ou moins passive envers l’autorité universitaire à une pratique consumériste de plus en plus individuelle envers l’enseignement.

Et la République dans tout ça ? Marche républicaine du 11 janvier 2015 à Paris – photo Sébastien Amiet CC BY 2.0. À Louise. Louise Merzeau nous a quitté brutalement après une hospitalisation en urgence dans la nuit du 14 au 15 Juillet 2017.

À Louise

Elle faisait partie du collectif SavoirsCom1 depuis le début de l’aventure en 2012. Elle a toujours été présente pour nos actions ; ses conseils et interventions sur notre liste de discussion étaient toujours très précieux. Une photographie de Louise Merzeau (insignifiance, espace, ordinaire, vide, quotidien, Japon). CC-BY-ND. Source : Flickr. Le thème des Communs numériques. À partir de la rentrée 2013-2014, l’axe 2 du Master Recherche Infocom de Paris Ouest sera entièrement consacré au thème des Biens communs numériques. photo Louise Merzeau CC BY-NC-SA Dans l’environnement numérique, le partage est devenu une valeur et un principe d’efficacité.

Le thème des Communs numériques

Mais, en même temps, les processus de personnalisation de l’information et de défense des intérêts industriels radicalisent les logiques propriétaires et limitent le périmètre du partageable. Dans ce contexte, la définition et la défense des biens communs numériques constituent un enjeu essentiel pour qui veut comprendre les mécanismes de l’information et prendre une part active dans la mise en commun des savoirs et des biens culturels.

Les communs de la connaissance. Les biens communs de la connaissance, c’est quoi? Bonjour à tous, Aujourd’hui, nous allons nous intéresser aux biens communs de la connaissance (sujet de l’épreuve de savoirs académiques de 2016, mais cela ne vous dispense pas de travailler cette fiche!).

Les biens communs de la connaissance, c’est quoi?

Pour travailler les biens communs, je vous recommande de: Écouter l’émission sur les biens communs de la connaissance dans l’Alphabet numérique de FranceCulture,Lire le dossier sur les biens communs dans le revue Bibliothèque(s) d’octobre 2014,Regarder la vidéo Des communs et des hommes de #DATAGUEULE,Regarder la vidéo sur Les communs de la connaissance par Hervé Le Crosnier. P.S.: vous avez peut-être dû voir, il y a deux ou trois semaines sur mon fil d’actualité Twitter un podcast sur les biens communs. Je ne l’ai pas mis en lien ici, car je trouve qu’il traite trop de questions juridiques, donc voici le pourquoi du comment. Et voilà! Fiche_Biens_communs.doc Fiche_Biens_communs.pdf EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer EnregistrerEnregistrer.

Bien communs de la connaissance. SavoirsCom1 – Politiques des biens communs de la connaissance. Le manifeste de SavoirsCom1. L’approche par les communs s’inscrit dans la continuité de l’appel pour la constitution d’un réseau francophone autour des Biens Communs : Par Biens Communs, nous entendons plusieurs choses : il s’agit d’abord de ressources que nous voulons partager et promouvoir, que celles-ci soient naturelles – une forêt, une rivière, la biosphère -, matérielles – une machine-outil, une imprimante – ou immatérielles – une connaissance, un logiciel, l’ADN d’une plante ou d’un animal –.

Le manifeste de SavoirsCom1

Il s’agit aussi des formes de gouvernance associées à ces ressources, qui vont permettre leur partage, le cas échéant leur circulation, leur valorisation sans destruction, leur protection contre ceux qui pourraient atteindre à leur intégrité. Les Biens Communs sont donc à la fois une approche alternative de la gestion de biens et de services, qui bouscule le modèle économique dominant basé sur la propriété, et un imaginaire politique renouvelé. Les communs de la connaissance représentent un nouveau paradigme. 1. 2. 3. Nos règles de fonctionnement. SavoirsCom1 est un collectif orienté vers l’action organisé de manière horizontale.

Nos règles de fonctionnement

S’engager pour les biens communs de la connaissance à condition d’expérimenter concrètement de nouvelles formes de gouvernance. Résumé de nos règles : Il nous importe d’éviter toute rigidification, enclosures internes et fonctionnement hiérarchique, => pas de chef(s), mais des règles!

Les Communs d'abord