background preloader

B2B BtoB 2B ornot 2B

Facebook Twitter

[BtoB] L'avènement du mode collaboratif en 7 exemples à travers le monde. [BtoB] Mirakl lance une marketplace réservée aux professionnels. L'entreprise Mirakl, spécialisée dans la vente de solutions logicielles permettant aux entreprises de créer leur propre marketplace, étend son offre au secteur du B to B.

[BtoB] Mirakl lance une marketplace réservée aux professionnels

En effet, ces professionnels se doivent de s'aligner sur les prestations des pure players, lesquelles sont considérées comme des standards par les responsables achats et approvisionnement, à l'instar de la livraison dans la journée et de la transparence concernant les tarifs. La solution Mirakl Marketplace B2B comporte sept options permettant aux e-commerçants de proposer une offre large et de maintenir une logique de prix bas. Parmi celles-ci, l'option négociation inclut une messagerie instantanée, qui facilite la communication enter acheteur et vendeur. Les vendeurs ont également la possibilité de proposer des prix dégressifs en fonction de la quantité commandée mais également de personnaliser les tarifs en fonction de chaque acheteur et de fournir des devis.

[Débat] Le marketing BtoB est-il différent du marketing BtoC ? B2B = B2C?

[Débat] Le marketing BtoB est-il différent du marketing BtoC ?

L'équation suscite toujours un vif débat. Pour tenter d'y voir plus clair, ce sont deux professionnels du marketing B to B, tous deux membres du CMIT (Club des Directeurs marketing & communication de l'IT) qui s'affrontent dans un duel (fraternel). Alors, le marketing B to B est-il si différent du marketing B to C ? OUI ! Laurence Delecroix(1) : "le marketing de la machine-outil ne sera pas le même que celui du shampoing ! " Laurence Delacroix, Marketing Manager, Juniper Networks Vouloir appliquer les méthodes marketing du B to C au B to B est une approche sympathique (l'individu au centre des préoccupations) mais idéaliste et donc peu applicable. [BtoB] Lagardère Publicité renouvelle son site web. La régie Lagardère Publicité lance un nouveau site internet lundi 7 décembre, lequel offre un accès par marques, par offres ou par expertises (culture, production, études, opérations spéciales).

[BtoB] Lagardère Publicité renouvelle son site web

La plateforme est le reflet de la réorganisation de Lagardère Active (pôle presse et audiovisuel du groupe Lagardère) en univers de marques et a pour but de simplifier l'accès aux offres de la régie. L'utilisateur peut également filtrer les contenus peuvent suivant plusieurs critères affinitaires (cibles, thématiques, supports, marques, etc.). Les rubriques "communauté", "actualités", "cas de campagne", "formats émergents", "documents" et "contacts commerciaux" sont accessibles à partir d'une page unique. Le site internet encourage la mise en relation des clients et prospects avec les différents interlocuteurs de la régie. [BtoB] Personas : dans la peau d'un profiler. Établir le portrait-robot de ses clients, de leur identité à leur caractère : telle est l'essence de la démarche des personas, démocratisée à l'aube des années 2000 par l'Américain Alan Cooper, auto-qualifié d'"alchimiste du Software".

[BtoB] Personas : dans la peau d'un profiler

"La méthode des personas offre aux professionnels la capacité de décrire le prospect de manière intime, comme le ferait un profiler, explique Stéphane Munier, directeur et senior partner de l'agence marketing Stein IAS. [BtoB] Vivons-nous la fin de la communication réservée aux professionnels ? Cher professionnel, en tant que professionnel vous vivez tous les jours des moments professionnels: rencontres, réunions, lectures, etc.

[BtoB] Vivons-nous la fin de la communication réservée aux professionnels ?

Vous êtes-vous déjà dit, à l'un de ces moments, que vous étiez en train de vivre un moment B to B? Il est probable que non, car tout professionnel que vous êtes, c'est toujours l'humain en vous qui participe à un meeting professionnel, reçoit une information professionnelle, communique avec ses collègues ou clients... C'est d'autant plus vrai que les frontières entre vie professionnelle et vie privée n'ont jamais été aussi floues dans notre monde devenu mobile et digital: ne lisez-vous pas vos newsletters professionnelles le week-end, ou le soir? Sans parler des vidéos, même expertes, qu'il est bien pratique de regarder sur vos smartphones à tout moment. Une question, tiens: un TED talk est-il un contenu B to?

Il n'y a plus de code B to B Le digital B to B doit être pensé comme un service. Pourquoi les marques BtoB doivent-elles aussi travailler l'engagement de leurs clients ? Historiquement, les marques du BtoB se sont cantonnées à des discours de vente auprès de cibles " prescripteurs ", " utilisateurs " ou " décideurs ", identifiées par des commerciaux qui utilisaient, pour leviers, des descriptifs et argumentaires orientés produits.

Pourquoi les marques BtoB doivent-elles aussi travailler l'engagement de leurs clients ?

Atouts techniques de l'offre, compétitivité de la proposition et relation commerciale fondée sur la confiance constituaient les points d'ancrage d'une relation dans la durée. Avec la révolution digitale et l'exacerbation des environnements concurrentiels, le BtoB comme le BtoC, est contraint de s'adapter aux nouvelles attentes des clients professionnels. Exit le marketing client de masse et les discours exclusivement promotionnels ! Les acteurs du BtoB doivent d'abord capter l'attention de leurs cibles et développer progressivement l'intérêt à l'égard de leur offre. Les stratégies d'acquisition et de nurturing des leads ont profondément évolué en remettant au centre de la problématique les cibles plutôt que les produits.