background preloader

SOINS SANTE

Facebook Twitter

Le Belge particulièrement préoccupé par les soins de santé et la crise économique. Les Belges s'inquiètent principalement de leurs soins de santé et de la crise économique pour l'année à venir, ressort-il d'une enquête menée auprès de 1.100 citoyens par le bureau d'étude Trendhuis.

Le Belge particulièrement préoccupé par les soins de santé et la crise économique

Parmi les grands thèmes de préoccupation des Belges, les soins de santé arrivent en première position puisque 78% des citoyens interrogés se disent inquiets de l'augmentation de leur coût. La moitié d'entre eux exprime également des craintes concernant la pénurie de centres pour personnes âgées. La crise économique suit de près, puisqu'elle provoque les inquiétudes de 77% des sondés. De plus, 45% déclarent également douter de la sécurité de l'emploi. Le manque de paix internationale est jugé préoccupant par 75% de l'échantillon. Accessibilité aux soins, recommandations de Médecins du Monde et de l’INAMI. Hier un Livre vert, aujourd’hui un Livre blanc : deux documents interpellant qui font le tour des questions liées à l’accessibilité aux soins en Belgique.

Accessibilité aux soins, recommandations de Médecins du Monde et de l’INAMI

Ce travail est le fruit d’une initiative inédite mise en œuvre par Médecins du Monde en collaboration avec l’INAMI dans le cadre des 50 ans de l’assurance soins de santé. Saluons tant le processus que le résultat. Oser une politique d’inclusion, renforcer les mesures existantes, investir davantage dans la prévention, offrir des soins « sur mesure », améliorer l’information du patient. De la suite dans les idées En mars 2014, Médecins du Monde et l’INAMI publiaient un Livre vert ( 358 pages ) réalisé en collaboration avec une trentaine d’acteurs de la santé et du social [1].

Le constat de base est simple et connu : si la protection universelle face aux risques de maladie est un des principes fondamentaux de l’assurance soins de santé et indemnités, une fraction croissante de la population n’a pas accès aux soins, ou pas assez. Accès aux soins: les plus vulnérables durement frappés par la crise. Sciences - Santé Avec la crise, les plus pauvres ou vulnérables peinent davantage à se soigner en Europe, selon un rapport publié mardi par Médecins du Monde (MdM).

Accès aux soins: les plus vulnérables durement frappés par la crise

Ressortissants étrangers, sans-abri, migrants sans-papiers, demandeurs d'asile, usagers de drogues et travailleurs du sexe ont été interrogés en 2013 par l'ONG dans 8 pays européens, au cours de 29.400 consultations menées dans ses centres de soins destinés aux plus précaires. En Belgique, les patients reçus dans les antennes d'Anvers et de Bruxelles ont été pris en compte. "Les femmes et les enfants sont tout particulièrement concernés" par un accès trop limité aux soins de santé de base, selon l'organisation. L'ONG insiste dans son rapport sur la nécessité d'"un accès inconditionnel au suivi prénatal des femmes enceintes et aux vaccinations essentielles des enfants qui aujourd'hui ne sont pas toujours assurés". Ce que pensent les jeunes de leur santé (vidéos)

L'accès aux soins de santé n'est pas garanti en Belgique. Société Toute une frange de la population éprouve donc des difficultés, parfois graves, à se soigner Sondage : Et vous ?

L'accès aux soins de santé n'est pas garanti en Belgique

Les prescriptions d'antibiotiques en diminution BRUXELLES Test Santé a mené une enquête pour évaluer le poids des frais (après remboursement) en soins de santé essentiels sur le budget des familles et les difficultés éventuellement rencontrées pour les assumer. Près de 30 pc des personnes concernées ont rencontré des difficultés. L'année dernière, 8 pc des ménages belges ont arrêté un traitement en cours, 26 pc l'ont reporté et 9 pc n'ont même pas envisagé de l'entamer.Les premiers soins que les Belges ont tendance à reporter, faute de moyens, concernent les dents, les yeux et les consultations médicales. © La Dernière Heure 2010.

Un ménage belge sur 8 a des difficultés pour payer ses soins médicaux. Société 50% des ménages sont obligés de postposer certains soins comme le dentiste BRUXELLES Un ménage belge sur 8 - 12 pc de la population exactement - est confronté à des difficultés pour payer ses frais de santé, ce qui pousse souvent les personnes concernées à postposer des soins nécessaires ou à s'endetter, selon les résultats de l'étude que la Mutualité Chrétienne a réalisé auprès de 6.000 de ses membres.

Un ménage belge sur 8 a des difficultés pour payer ses soins médicaux

"Quatre ménages sur 10 sont confrontés à des problèmes chroniques de santé et un tiers d'entre eux connaissent des difficultés financières", a détaillé Raf Mertens, directeur du département recherche de la Mutualité. "Ces ménages dépensent en moyenne entre 155 et 226 euros par mois pour leurs soins de santé, contre 77 euros pour les autres ménages", a-t-il ajouté. Les inégalités en matière de santé et dans l’accès à des soins de qualité persistent en Europe, selon un nouveau rapport OCDE/CE.