background preloader

Science De Gestion (Intermarché)

Facebook Twitter

Intermarché Bruay-La-Buissière : la lutte continue. L’importance des débrayages dépend des jours et des équipes mais ils mobilisent une soixantaine de salariés qui ont la volonté de continuer tant que le patron ne reculera pas face à leurs revendications pour de meilleures conditions de travail et la baisse de la charge de travail.

Intermarché Bruay-La-Buissière : la lutte continue

Au mois de juin, un barbecue organisé par la CGT avait rassemblé dans une ambiance chaleureuse une soixantaine de salariés dont des intérimaires, montrant ainsi à la direction leur volonté de poursuivre la lutte. Dans cette base où environ 250 salariés travaillent dans des températures comprises entre 4 et -24 degrés, les cadences ne cessent d’augmenter et plusieurs tonnes de marchandises sont chaque jour manipulées. Tout ce travail se fait sous l’œil attentif des chefs qui guettent et sanctionnent la moindre conversation ou petite pause des salariés. Aux harcèlements et au stress s’ajoutent les accidents et maladies liés à un travail très physique. Jusqu’à maintenant, cette direction fait la sourde oreille. Actualites bases itm lai - Intermarché BLOG CGT Google+ Nous constatons que la direction n’a fait que reprendre certaines propositions faites lors des rapports d'expertises sur les conditions de travail demandés par les CHS-CT de quelques établissements et qu’elle devra mettre en place sur les 3 prochaines années.

actualites bases itm lai - Intermarché BLOG CGT Google+

Sur la plupart des établissements, les moyens retenus dans cet accord "filmeuse, dépileurs de palettes, déroulpack…’’ existent déjà, faut-il vraiment passer par un accord, pour que les salariés d’ITM LAI aient de meilleurs outils de travail appropriées à notre époque ? Le choix du combi ‘’or’’ permettra également à la direction de faire des économies d’effectifs. Pour la CGT, tous ces moyens ne seront pas véritablement efficaces tant que les problèmes principaux comme les quantités de volumes, la cadence élevée de travail, de primes, d'effectifs et autres.... ne seront pas réellement pris en compte. Intermarché – Bruay-la-Buissière : contre les bas salaires et l’insécurité au travail ! Dans cette base où plus de 300 salariés travaillent jour et nuit à décharger des palettes de 900 kilos et plus, les travailleurs subissent les pressions de la direction.

Intermarché – Bruay-la-Buissière : contre les bas salaires et l’insécurité au travail !

Les pauses sont minutées, les échanges pendant les heures de travail sont interdits et les remontrances de la part des chefs constantes. Les heures supplémentaires, les cadences et le travail dur mènent régulièrement à des accidents. « On n’a plus de week-end, le travail, au lieu de se terminer à 18 h le dimanche, se termine à 20 h », raconte un salarié. L’exploitation s’accompagne du mépris de la direction, qui a lâché… 2 euros par mois d’augmentation sur des salaires déjà très bas ! Un salarié travaillant de nuit, après vingt années de travail, ne touche que 1 300 euros par mois.

Tout cela se passe aussi dans un contexte de menace d’un plan de licenciements. Pour toutes ces raisons, les salariés ont commencé des débrayages en fin de poste, depuis la mi-mai. Pour l’instant, la direction n’a pas reculé. Trente salariés débrayent à la base Intermarché de Rostrenen - Rostrenen - Social. Bretagne - Monique Ranou. L'auteure répond à son tour aux salariés. Intermarché s engage à améliorer les conditions de travail dans sa chaîne internationale d approvisionnement - Franchise INTERMARCHE. Bruxelles le 4 Juin 2012.

La Foreign Trade Association (FTA) ; l’association du commerce européen et international qui représente et défend les valeurs du commerce libre et responsable a le plaisir d’accueillir Intermarché en tant que nouveau membre de son association. La FTA est un réseau en pleine expansion de plus de 900 détaillants, importateurs et grandes marques dont 27 sociétés sont françaises. Intermarché participe également à l’initiative Business Social Compliance Initiative (BSCI) de la FTA, un mouvement porté conjointement par les sociétés y participant, qui s’engagent à améliorer les conditions de travail dans leur chaîne internationale d’approvisionnement. La BSCI unifie ses sociétés participantes autour d’un code de conduite commun qui peut être mis en application dans tous les secteurs de production ainsi que dans tous les pays. Intermarché, enseigne du Groupement des Mousquetaires est un acteur majeur de la distribution en France.

Actualité La franchise INTERMARCHE améliore les conditions de travail dans sa chaîne d'approvisionnement - Ouvrir Ma Franchise magasin. Actualités des réseaux le : 03-07-2012 La franchise Intermarché, enseigne du Groupement des Mousquetaires, est un acteur majeur de la distribution en France.

Actualité La franchise INTERMARCHE améliore les conditions de travail dans sa chaîne d'approvisionnement - Ouvrir Ma Franchise magasin

Avec plus de 2100 points de vente en France mais aussi des implantations en Belgique, Bosnie, Pologne, Portugal, Roumanie et Serbie, elle s’engage à améliorer les conditions de travail dans sa chaîne internationale d’approvisionnement. Dans cette optique, elle rejoint La Foreign Trade Association (FTA), l’association du commerce européen et international qui représente et défend les valeurs du commerce libre et responsable. Bien etre et la performance au travail.

La CGT dénonce les conditions de travail à Intermarché. Notez cet article : le 22/06/2012 à 16:29 | Carine Jondeau Vu 2693 fois.

La CGT dénonce les conditions de travail à Intermarché

Exploitation et malveillance à Intermarché. Aujourd’hui, le monde du travail et ses conditions sont de plus en plus difficiles pour les salarié.e.s : les exigences et les cadences augmentent, les salaires stagnent, la pauvreté et la précarité se généralisent toujours plus.

Exploitation et malveillance à Intermarché

Celles et ceux qui se lèvent tôt le matin pour travailler dur, demeurent encore, et de multiples façons, victimes du patronat. Comme si cela ne suffisait pas, il semblerait que la direction d’Intermarché (73 bd L. Blum à Besançon) ait pris une bien mauvaise et fâcheuse habitude, celle de “voler” les salarié.e.s, notamment, en leur sucrant certaines primes. Union Départementale CGT 64. Grève des salariés de l’Intermarché de Bidart contre les discriminations syndicales. Les salariés de l’Intermarché de Bidart, avec le soutien de la CGT commerce Pays-Basque, ont fait grève vendredi 1er juin pour dénoncer le licenciement abusif d’un salarié suite à une volonté de créer une section syndicale CGT.

Union Départementale CGT 64. Grève des salariés de l’Intermarché de Bidart contre les discriminations syndicales