background preloader

Biodiversité

Facebook Twitter

Sciences : Les escargots-observations. Par bout de gomme dans Sciences le 21 Novembre 2012 à 10:39 Voici un travail sur l'escargot.

Sciences : Les escargots-observations

J'ai, depuis maintenant 4 ans, des escargots d'élevage qui se reproduisent en classe . Nous commençons depuis la rentrée une observation fine de ces petits animaux.... démarche type"main à la pâte"....vous trouverez dans cette article : ici, ma démarche. Voici donc le démarrage de mes séances ( je compléterai au fur et à mesure). Les fiches d'observation ( je me sers de la première fiche sur 3 séances : observation de l'élève avec des escargots sur la table , retour et observation plus fine avec la maîtresse avec un escargot et avec des documents ( livres que je vous recommande vivement !!!!!!) Je vous recommande vivement 2 livres documentaires que je viens d’acheter . De très grandes images, des pages qui s'ouvrent en 4 pour bien observer les détails , l'évolution d'un escargot , les informations sont vraiment bien adaptées aux élèves ... enfin bref 2 petites merveilles pour l’observation.

Chaussures écologiques : El Naturalista, Ecolution ... Accueil | Chaussures Femmes | Escarpins | Suivant Escarpins Choisissez un coloris : Ce produit est actuellement en rupture de stock.

Chaussures écologiques : El Naturalista, Ecolution ...

Description Une question ? Un moineau peut en cacher un autre - Paris.fr-Mozilla Firefox. Oiseau emblématique de Paris, le célébrissime Moineau domestique (Passer domesticus) cache un cousin discret et moins connu, que l’œil attentif pourra à coup sûr identifier.

Un moineau peut en cacher un autre - Paris.fr-Mozilla Firefox

DescriptionLe moineau est un petit oiseau trapu, long d’une quinzaine de centimètre. Probablement baptisé moineau par allusion à la teinte général de son plumage qui rappelle la robe de bure des moines, l’oiseau porte un plumage brunâtre strié de noir sur le dos et les ailes, et une robe grise sur la face avant du corps. Le Moineau domestique (Passer domesticus) mâle se différencie de la femelle par un plastron noir évoquant une barbe et une poitrine velue très virile ! La femelle, plus coquette, est dépourvue de cette barbe brune et présente un sourcil couleur fauve nettement tracé. L’oiseau vit en bandes querelleuses et agitées parmi lesquels on trouve parfois un individu plus rare à Paris : le Moineau friquet (Passer montanus). VoixLes moineaux sont tapageurs. Pour écouter ces oiseaux... Le jeu du naturaliste-Mozilla Firefox. Glisse les animaux sur les empreintes correspondantes En se déplaçant, les animaux laissent les traces de leurs pas dans la neige, la boue ou sur les chemins de terre.

Le jeu du naturaliste-Mozilla Firefox

Reconnais-tu ces traces d'animaux ? Utilise ta souris pour venir placer le nom de chaque animal sous sa bonne trace. cerf renard geai faisan chevreuil chouette sanglier. La corneille à un corps beau ! - Paris.fr-Mozilla Firefox. Très présentes à Paris, les corneilles sont de grands oiseaux au plumage et au bec noirs.

La corneille à un corps beau ! - Paris.fr-Mozilla Firefox

Opportunistes et peu farouches, elles sont en progression constante dans les bois, les parcs et les jardins de la capitale. Identification de la corneille noire (Corvus corone) Confusion possible... Souvent appelée, à tort, corbeau par les néophytes, la corneille ne doit pas être confondue avec ce proche cousin, le corbeau freux (Corvus frugilegus). Ce dernier, identifiable à son bec blanchâtre à la base, est observable en bandes dans les champs de culture d’Île-de-France mais ne niche plus à Paris depuis les années 60.

Un régime alimentaire varié ! Munie d’un grand bec fort qui lui permet de consommer tous types d’aliments, la corneille est omnivore. Elle se nourrit aussi à l’occasion de cadavres d’animaux. L'espèce est nicheuse à Paris Des familles soudées et des petits sous surveillance ! Pour des renseignements sur leur comportement, vous pouvez contacter les associations ornithologiques :

Biodiversite urbaine

Expérience pour enfant ou quand les plantes défient la gravité.-Mozilla Firefox. Dans cette , mais aussi de la photosynthèse. Les plantes se nourrissent principalement des éléments présents dans la terre et de la lumière du soleil. Elles cherchent naturellement à croitre pour capter au maximum, les rayons du soleil. Une carotte fraîche avec ses feuilles. Le site de la Fondation La main à la pâte-Mozilla Firefox. Introduction Le terme « biosphère » qualifie l’ensemble des êtres vivants qui peuplent actuellement notre planète et l’ensemble des milieux qu’ils occupent.

Avec plus de 1 800 000 espèces différentes identifiées et nommées à ce jour, la diversité des espèces qui constituent la biosphère - ou biodiversité - est considérable. On suppose, cependant, que la biodiversité est bien plus considérable encore puisque le nombre réel d’espèces vivantes pourrait être au moins cinq à dix fois plus important, selon les estimations. On peut noter, en outre, que le nombre d’espèces vivantes qui ont été présentes à un moment ou à un autre sur notre planète est d’un ordre de grandeur bien supérieur, si l’on tient compte des espèces disparues au cours des temps géologiques, sachant que les scientifiques font remonter l’origine de la vie à environ 3,5 milliards d’années. En effet, au cours des temps géologiques, de nouvelles espèces apparaissent, se répandent dans un environnement donné, puis disparaissent. Tree of Life Web Project-Mozilla Firefox. Les insectes de nos jardins.