background preloader

Les traces numériques

Facebook Twitter

Zéro Trace : partage tes photos et contenus sur les réseaux en toute sécurité - Geek Junior - Zéro Trace est une nouvelle solution web pour partager tes photos et les contenus de ton choix sur les réseaux sociaux, sans compromission avec ta vie privée et celle de tes amis. Partager des contenus privés sur les réseaux, pas si simple Facebook est devenu un mélange entre un grand barnum social et les pages jaunes. On a tous 200 amis, ou plus, et partager des contenus vraiment personnels devient de plus en plus délicat. As-tu remarqué par exemple que les photos de famille ont progressivement disparu du réseau social ? Dommage car en même temps, Facebook et les réseaux sociaux en général, proposent de très bons outils pour donner des nouvelles à nos amis les plus proches, et à notre famille.

Mais comment faire pour que mes données ne soient pas exploitées par les géants du web ? Comment faire aussi pour sélectionner facilement les personnes qui pourront voir mes contenus sans pour autant que cela soit compliqué à paramétrer. Zéro Trace, du chiffrement dans les réseaux ! Le petit Kit pour protéger tes données sur Internet - Geek Junior - Ce 28 janvier, c’est la Journée internationale de protection des données personnelles.

C’est l’occasion de découvrir des outils et astuces qui te permettent de limiter tes traces numériques. Pourquoi il ne faut pas laisser (trop) de traces numériques ? Les données que tu laisses sur la toile ont une valeur. C’est en effet la vente et l’exploitation de bases de données qui est au cœur même de l’économie du web aujourd’hui. Ces données peuvent être ce que tu publies sur un réseau social, les sites que tu visites sur ton navigateur, ce que tu télécharges etc. Bref, toute action que tu produis sur Internet peut être conservée sur un serveur si tu n’y prêtes pas attention.

Sur plusieurs années, cela peut représenter une quantité incroyable d’informations sur toi ! Pratiques numériques : 10 bonnes résolutions pour 2020 Le problème est qu’une partie de ces données peut être diffusable pendant des années et revendues à des sociétés. Le petit kit des outils pour protéger tes données. [Fiche 10] L’anonymat sur Internet | CECIL. "Sur Internet, personne ne sait que vous êtes un chien". Cet ancien adage d'Internet était peut-être pertinent en 1993, actuellement la situation est plus complexe.

S'il reste possible d'utiliser un pseudo séparé de nos autres identités pour discuter ou commenter et choisir son identité selon le contexte, on n'est pas pour autant anonyme. Quand on navigue sur Internet, on laisse un grand nombre de traces. Parmi elles, l'adresse IP de l'ordinateur et d'autres informations qui permettent d'être identifié. Ainsi, par défaut, chaque accès à des services sur Internet est enregistré ("loggé") par différents acteurs (fournisseurs d'accès Internet, services auxquels on se connecte, éventuels acteurs intermédiaires...). Le fournisseur d'accès disposant normalement de l'identité civile de la personne titulaire de la connexion, il peut (et y est contraint dans certains cas) la livrer à une autorité accompagnées des différentes données de connexion (metadonnées) dont il dispose.

Usage du réseau Tor. [Fiche 05] Les protections contre le tracage | CECIL. Découvrir et comprendre le droit à l'oubli numérique. Qu'est-ce que le droit à l'oubli ? - Contrôlez l'utilisation de vos données personnelles. On pourrait croire que la législation sur la protection des données personnelles ne s'applique qu'aux entreprises immatriculées dans un État membre de l'Union. En fait, c'est beaucoup plus large que ça. Quel est le champ d'application ? Le champ d'application de la protection de cette législation est défini par est un arrêt de 2013 rendu par la Cour de justice de l'Union européenne qui précise dans quel cas on peut faire jouer le droit à l'oubli.

La condition, c'est que le site ou le moteur de recherche doit avoir un établissement dans un État membre de l'UE. Un établissement, c'est une succursale ou une filiale. Cette structure fait office de lien de rattachement économique avec l'Union européenne. Pourquoi cette condition ? Parce que le droit de l'UE ne s'applique que dans le cadre de l'UE. Pour justifier l'application de la législation européenne, il faut que les États membres aient la possibilité de prévoir des sanctions en cas de manquement à la législation en vigueur.

Le droit à l'oubli, qu'est-ce que c'est ? Il n’existe pas de définition officielle de ce qu’est exactement le droit à l’oubli. La notion peut recouvrir différentes réalités concourant toutes à un même objectif : celui pour un individu de pouvoir décider qu’une information relative à son passé sorte de la sphère publique. Quand on parle classiquement du droit à l’oubli, on évoque en fait plus précisément le droit à l’oubli numérique.

Il ne s’agit bien sûr pas d’altérer la mémoire des hommes, ni même de modifier des archives ou de réécrire l’histoire : il s’agit d’empêcher une information ancienne de bénéficier de la publicité d’une information fraiche. Le droit à l’oubli numérique n’est pas véritablement la question de l’oubli ou de la mémoire. C’est la question de la publicité de l’information et donc de son affichage. L’avènement des moteurs de recherche pose la question suivante : une personne physique doit-elle être poursuivie à vie par des éléments de son passé, sélectionnés par une machine ? Le droit à l'oubli sur internet en passe de devenir une réalité. Vidéos de soirées trop arrosées, photos embarrassantes, rien ne s'efface spontanément sur internet. Cela peut avoir de graves conséquences dans la vraie vie.

Malek Mokrani a été la cible d'un harceleur sur le web, qui lui a forgé une réputation d'escroc. Résultat: tous ses projets professionnels ont échoué. Rendre les liens inaccessibles ou peu visibles Malek Mokrani a intenté une action en justice pour faire condamner son harceleur, mais il aurait aussi pu se tourner vers Google. La Cour de justice de l'Union Européenne a décidé en mai que les moteurs de recherche avaient l'obligation d'étudier les demandes des particuliers qui souhaitent le retrait d'informations fausses ou diffamatoires sur internet. "Chaque demande est étudiée au cas par cas, ce n'est absolument pas un procédé algorithmique, tout est manuel pour apprécier justement chacune des décisions", a expliqué Anne-Gabrielle Dauba-Pantanacce, porte-parole de Google France. Le JT. C’est quoi le droit à l'oubli numérique ?

Droit des données personnelles : un droit fondamental. Educnum. E reputation. Une journée de traces numériques dans la vie d'un citoyen ordinaire. E-Reputation. Identité numérique- CLEMI. Définition Mon identité numérique est à multiple facettes : ce que je mets de moi en ligne, ce que d’autres peuvent mettre sur moi, les activités de recherche, d’achat, de communication pour lesquelles j’utilise Internet définissent mon identité numérique.

Elle n’est donc pas facile à circonscrire, ni à maîtriser complétement. Mais il est très utile de savoir la construire en partie. Ressources pour une veille théorique sur le sujet : Quand en parler avec les élèves ? Une activité autour de l’identité numérique peut être mise en place dans le cadre du programme d’éducation civique de 4ème "Les libertés individuelles" du programme d’Éducation Civique en seconde professionnelle "Connaissance des médias et des sources d’information" de l’évaluation de la compétence 6 du socle commun : "« être éduqué aux médias et avoir conscience de leur place et de leur influence dans la société » de l’évaluation de la compétence 4 du socle commun : "protéger sa personne et ses données" 1.

Activités possibles 2. Traces numériques. Maîtriser mes données | CNIL. Les données personnelles - CLEMI. Qu’est-ce que l’identité numérique ? Je ne suis pas le premier à tenter de vulgariser le concept d’identité numérique, Leafar (Raphaël pour les intimes) a ainsi déjà proposé une représentation de l’identité numérique (voir son billet : U.lik unleash Identity 0.2), j’avais également déjà abordé la question dans un précédent billet.

Je souhaite avec cet article compléter cette vision et y apporter ma touche personnelle. Les utilisateurs au coeur du web 2.0 Avec la prolifération des blogs et wikis, la multiplication des réseaux sociaux et l’explosion du trafic sur les plateformes d’échanges, les contenus générés par les utilisateurs prennent une place toujours plus importante dans notre consommation quotidienne de l’internet. Tous ces contenus laissent des traces sur les sites qui les hébergent et dans les index des moteurs de recherche, ils sont également systématiquement rattachés à un auteur.

De la volatilité de l’identité numérique Les différentes facettes de l’identité numérique WordPress: J'aime chargement… Facebook : protection de ses données.