background preloader

La nourriture

Facebook Twitter

Les Français consacrent de moins en moins d'argent à l'alimentaire. © Le Parisien La part du budget consacré à l'alimentaire par les français est en diminution sensible en 50 ans Depuis 1960, les ménages consacrent à l'alimentation une part de plus en plus réduite de leur dépense de consommation. Selon l'Insee, cette part du budget est passée de 35 % en 1960 à 20 % en 2014. Dans la composition du panier alimentaire, la viande, les fruits et légumes, les pains et céréales et les boissons alcoolisées ont progressé moins vite que les autres produits alimentaires.

Ils cèdent notamment du terrain devant les produits transformés et les plats préparés. Par ailleurs, la consommation d'alcool au domicile devient plus occasionnelle mais intègre de plus en plus d'alcools forts et de vins de qualité supérieure. En 2014, les ménages ont consacré 232 milliards d'euros à leur budget alimentation, soit 3 600 euros en moyenne par habitant sur l'année. La part de budget consacré par les français à l'alimentaire © Insee, comptes nationaux, base 2010.

Enter Gallery | Peter Menzel. L'alimentation, première préoccupation des ménages les plus modestes. Imprimer la page Enquête Budget de famille 2011 à La Réunion Michel Brasset Résumé En 2011, les ménages réunionnais consacrent la moitié de leur budget aux trois grands postes de consommation que sont les transports, l’alimentation et le logement. Entre 2006 et 2011, la part consacrée aux dépenses de transports se stabilise malgré la hausse marquée des dépenses d’entretien de véhicules automobiles. La part de l’alimentation ne baisse plus.

Celle consacrée aux dépenses de logement diminue fortement sous l’effet d'une hausse des allocations logement perçues. Sommaire Encadré Un niveau de vie supérieur permet de diversifier la consommation alimentaire Publication La consommation des ménages (définitions) a augmenté en valeur de 22 % entre 2006 et 2011 à La Réunion. La croissance des dépenses ralentit, passant de + 5,1 % par an et par ménage entre 2001 et 2006 à + 1,4 % par an entre 2006 et 2011 à La Réunion. Retour au sommaire Un quart du budget des locataires est consacré au logement Encadré. Insee. [Photos] Le prix des repas d’une famille par semaine dans le monde ! Une comparaison des repas d’une famille selon sa situation dans le monde. Une famille britannique : 253.15 $ / semaine Tchad : 1,62 $ / semaine Japon : $317.25 Koweït: $221.45 USA (Californie) $159.18 Bhoutan : $5.03 Chine : $155.06 Equateur : $31.55 Egypte : $68.53 Allemagne : $500.07 Italie (Sicile) : $260.11 Mexique : $189.09 Mongolie : $40.02 Pologne : $151.27 USA (Caroline du Nord ) : 346$ menzelphoto.com/hungryplanet/

Pour une psycho-sociologie de l'alimentation contemporaine - persee.fr. Qui s'interrogera sur la liaison, paraît-il, constante du niveau de vie et de la consommation du sucre (cette liaison est-elle aujourd'hui réellement constante ? Pourquoi ?) * ; l'historien aussi, qui n'estimera peut- être pas indigne de rechercher les voies d'acculturation du sucre américain (influence des emigrants hollandais et allemands, qui pratiquent une cuisine « salée-sucrée » ?). Est-ce tout ? Non. Je donne ici l'exemple du sucre américain parce qu'il nous permet de sortir d'une certaine « évidence » française : nous ne voyons pas notre nourriture, ou, ce qui est pire, nous la décrétons insignifiante : même (ou surtout ?) Pour le chercheur, la nourriture est un sujet futilisé ou culpabilisé 3.

C'est ainsi que P. 1. Doctravail50112.pdf. Opération vérité sur la hausse des prix depuis 30 ans. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... beau temps Vent : 25km/h - UV : 5 Clôture veille : 4343.73 Ouverture : 4433.76 Replay Emissions L'UFC-Que choisir a comparé l'évolution des prix des biens de consommation depuis 30 ans, en prenant comme unité de mesure le temps de travail nécessaire à leur achat. Les consommateurs ont toujours l'impression que tout augmente au fil des ans. Premier enseignement : les prix de l'alimentaire ont peu évolué. En revanche, les dépenses consacrées au logement ont vu leur poids augmenter.

Emménager dans une maison devient aussi un rêve de plus en plus inaccessible. Crédit image : UFC-Que choisir Par Coralie Cathelinais 3.7k Partager par Taboola par Taboola. Conso.pdf. CONSO09c.PDF. Obésité et surpoids. Institut national de la statistique et des études économiques : Accueil.