background preloader

Transexualité

Facebook Twitter

«Je m’appelle Eva, j’ai 42 ans et ma deuxième vie commence le 11 décembre 2014» Cette semaine dans sa chronique, Lucile répond à Eva, qui a subi une vaginoplastie pour devenir la femme qu'elle s'était toujours sentie être et se demande désormais comment en parler aux hommes avec qui elle entame des relations.

«Je m’appelle Eva, j’ai 42 ans et ma deuxième vie commence le 11 décembre 2014»

«C'est compliqué» est une sorte de courrier du coeur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: cestcomplique.slate@gmail.com Pour retrouver les chroniques précédentes Je m’appelle Eva, j’ai 42 ans et ma deuxième vie commence le 11 décembre 2014. J'ai attendu 37 ans pour comprendre et accepter ma situation, diagnostiquée pourtant à 18 ans. Ma transition et ma réassignation sexuelle se sont très bien déroulées. Ma vie c'est Secret Story.

J'ai tout essayé. Un incroyable secret se cache derrière cette photo de famille. Suivez Ohmymag version buzz sur Facebook Vous avez aimé cet article ?

Un incroyable secret se cache derrière cette photo de famille

Vous êtes déjà abonné ? Ne plus afficher Partager sur Facebook Bianca et Nick sont, tous les deux, transgenres. Bianca et Nick Bowser se sont rencontrés il y a quelques années, alors qu'ils avaient tous les deux prévus de subir une opération de réattribution sexuelle. Les questions bêtes que vous n'osez pas poser sur le "troisième sexe" Valérie Xandry Mis à jour le , publié le Partager Ni homme, ni femme, le transsexuel australien Norrie May-Welby a officiellement été reconnu par la Haute cour australienne - la plus haute juridiction du pays - comme étant d’un "genre non spécifique".

Les questions bêtes que vous n'osez pas poser sur le "troisième sexe"

Un nouveau statut présenté dans la presse comme un "troisième sexe". En 2013, le Népal avait déjà offert aux habitants la possibilité de cocher la case "troisième genre" sur leurs papiers d'identité. Être ni un homme ni une femme, c'est possible ? Portrait. Le parcours du combattant d'Adrien, 24 ans, transsexuel. Adrien aimerait oublier Anaïs mais, malgré toute la testostérone qu’il a déjà prise, les opérations qu’il a subies et les démarches qu’il a eues à entreprendre, seul, cette femme qu’il n’est plus se rappelle toujours à son (mauvais) souvenir : « Quelle que soit la situation, quel que soit le coup de fil que j’aie à passer, par exemple à mon opérateur de téléphonie, je me retrouve obligé de justifier de mon identité… et donc de mon sexe ».

Portrait. Le parcours du combattant d'Adrien, 24 ans, transsexuel

Son apparence, sa voix : Anaïs est encore là, cachée mais là. Le prénom, l’état civil : l’urgence Au cabinet de l’avocate au barreau de Rouen, Me Céline Gibard, que le jeune homme a saisie début novembre 2013 pour changer définitivement de prénom et la mention « sexe » sur ses papiers d’identité, Adrien livre des bouts de sa vie. En vrac et en résumé. Un transgenre revisite une célèbre photo d'Adam Levine contre le cancer. Deux poses.

Un transgenre revisite une célèbre photo d'Adam Levine contre le cancer

Deux messages puissants. Quatre ans se sont écoulés depuis la célèbre photo d'Adam Levine pour Cosmopolitan UK et celle réalisée pour l'édition du mois d'avril du magazine spécialisé FTM. Sur la première version, on pouvait voir le chanteur américain du groupe Maroon 5 entièrement nu, avec son ex-compagne Anne Vyalitsyna couvrant ses parties intimes. Une image pour lutter contre le cancer de la prostate et des testicules et inciter au depistage, comme le rappellent nos confrères du HuffPost américain.

Quatre ans plus tard, c'est au tour du modèle transgenre Aydian Dowling de recréer la même photo. Qu'est-ce-que le transgendérisme ou transidentité ? A la suite de la publication du cliché, l'éditeur du magazine, Jason Robert Ballard a déclaré qu'il y avait eu d'"excellents retours". "Nous avons eu des commentaires du genre: 'Il ne ressemble pas à un trans', ce qui pose la question de savoir à quoi ressemble un trans ? " Née fille, Jamie montre en près de 4000 clichés comment il est devenu un garçon. Transsexuels : des démarches simplifiées ? Avec Léa T., la nouvelle égérie de Benetton, et Mia, la tueuse à gages de la nouvelle série britannique Hit & Miss, le transsexualisme s'impose désormais dans la mode et le cinéma.

Transsexuels : des démarches simplifiées ?

Si la France fut le premier pays à ne plus le considérer comme une affection psychiatrique, ce n'est pas pour autant que la justice simplifie les démarches des personnes qui souffrent de ce conflit irréconciliable entre la réalité objective de leur sexe et le sentiment profond d'appartenir au sexe opposé. Obtenir en justice la féminisation ou la masculinisation de son prénom et de son sexe relève bien souvent du parcours du combattant. C'est pourquoi Arnault, 45 ans, peut se réjouir d'avoir pu s'appeler Marie sans avoir subi de chirurgie dite de "réassignation sexuelle". Cette femme née dans un corps d'homme a préféré conserver intacte son intégrité corporelle.