background preloader

Laïcité 2

Facebook Twitter

Grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République. L’École est un révélateur des tensions qui traversent la société française et des inégalités qui la marquent.

Grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République

Les discriminations, l’écart entre les valeurs affichées et les réalités vécues, les replis identitaires ont entamé l’ambition d’égalité et de fraternité portée par l’École. Après les attentats qui ont visé le cœur de nos valeurs, le rôle de l’École est et sera réaffirmé pour répondre au défi républicain de faire vivre la laïcité. "Au fil des années, notre École a dévié de son cap, elle reproduit les inégalités alors qu’elle devrait les casser", a rappelé Manuel Valls jeudi 22 janvier. La loi de refondation de l'École du 8 juillet 2013 vise à lui redonner les moyens de son action : 60 000 enseignants de plus sur l’ensemble du quinquennat, leur formation renforcée grâce à la création des Écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE).

Laïcité et transmission des valeurs républicaines premiers personnels d'éducation seront formés. 9 décembre. A rebours de l'Histoire, le pape soutient Barbarin et critique la laïcité à la française. Dans un entretien accordé au quotidien La Croix, le pape François revient longuement, ce mardi 17 mai, sur l’affaire Barbarin, du nom de l’archevêque de Lyon accusé d’avoir couvert les agissements d'un prêtre pédophile commis au sein du diocèse.

A rebours de l'Histoire, le pape soutient Barbarin et critique la laïcité à la française

Alors que le Premier ministre, Manuel Valls, avait publiquement demandé en pleine tourmente la démission de l’intéressé, qui fait l’objet de poursuites judiciaires pour "non dénonciation" dans deux enquêtes distinctes, le pape estime quant à lui que ce serait tout simplement "un contresens", voire une "imprudence". "On verra après la conclusion du procès. Mais maintenant, ce serait se dire coupable", se justifie-t-il avant de multiplier les éloges et les égards à l’adresse du religieux mis en cause. "D’après les éléments dont je dispose, je crois qu’à Lyon, le cardinal Barbarin a pris les mesures qui s’imposaient, qu’il a bien pris les choses en main. Jean Glavany : “Il n’y a pas besoin d’adapter la laïcité, la loi de 1905 a prévu tout ce qu’il faut… XEnvoyer cet article par e-mail Jean Glavany : "Il n’y a pas besoin d’adapter la laïcité, la loi de 1905 a tout prévu"

Jean Glavany : “Il n’y a pas besoin d’adapter la laïcité, la loi de 1905 a prévu tout ce qu’il faut…

Ce voile qui ne passe (décidément) pas. C'est une drôle d'épidémie.

Ce voile qui ne passe (décidément) pas

Ils craquent tous. Ils s'inquiètent du voile islamique parce qu'il ne prolifère plus seulement dans la rue, mais dans les pages mode des magazines. «Choquée», Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes, dénonce une «promotion de l'enfermement du corps des femmes». Jean-Luc Mélenchon, scandalisé que l'on parle de «mode décente» à propos de ces «mœurs étranges», y voit la validation du «point de vue religieux le plus obscurantiste». Face aux attaques contre la République, le Printemps républicain commence aujourd'hui.

2015 fut une année tragique.

Face aux attaques contre la République, le Printemps républicain commence aujourd'hui

Les attentats qui ont par deux fois ensanglanté Paris ont introduit au cœur de notre pays ce terrorisme islamiste qui répand partout dans le monde son projet mortifère. Face à cette menace désormais pressante et permanente, la réaction de nos compatriotes a été admirable. Il n’y a eu ni panique ni fuite en avant.

Seuls les faiseurs et défaiseurs identitaires de tous bords ont tenté de profiter de l’occasion pour faire encore progresser leurs idéologies délétères. Que ce soit en avançant des explications toutes faites et des causalités douteuses, ou en niant la réalité des faits et leur portée politique. Argenteuil : ce que pourrait cacher le voile de la conseillère municipale. On peut rire de tout, mais on peut aussi arrêter de citer Desproges n'importe comment.

C’était il y a 33 ans, 5 mois et 5 jours : Pierre Desproges inventait sans le savoir le «point Desproges», dont quiconque a eu une grande discussion sur l’humour, le rire et toutes ces sortes de choses a déjà pu expérimenter la grande force.

On peut rire de tout, mais on peut aussi arrêter de citer Desproges n'importe comment

Le «point Desproges», c’est le moment où quelqu’un, afin de donner de l’autorité à son propos, se réfère à une fameuse phrase de l’humoriste décédé en 1988 des suites d’une maladie courte et rigolote : on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. Ou avec tout le monde. En fait, on ne sait pas trop. En attendant de se plonger dans la pensée desprogienne pour tenter d’y démêler ce que l’auteur a voulu dire, constatons donc la vigueur avec laquelle cette phrase, devenue d’ailleurs un «dicton» dans de nombreuses bouches, traverse les années. Peut-être même est-elle plus vigoureuse encore aujourd’hui. Alors, on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui, ou bien on peut rire de tout mais pas avec tout le monde ? "La France doit devenir un Etat plus laïc", affirme le pape François. "Kamel Daoud est victime d'une fatwa laïque" de la gauche, dénonce Fawzia Zouari.

"Pour nous c'est une très mauvaise nouvelle (...), ces voix-là nous sont nécessaires plus que jamais".

"Kamel Daoud est victime d'une fatwa laïque" de la gauche, dénonce Fawzia Zouari

Après sa tribune sur Jeune Afrique puis dans Libération, Fawzia Zouari, journaliste et romancière franco-tunisienne, est venue dénoncer, ce mardi 1er mars au micro de France Inter, une "sorte de fatwa laïque dont Kamel Daoud est victime". En cause, ce texte publié par un collectif de 19 chercheurs qui s'attaquaient aux analyses par l'écrivain algérien des événements de Cologne. Une parole qui, selon eux, "alimente les fantasmes islamophobes d’une partie croissante du public européen, sous le prétexte de refuser tout angélisme" et "recycle les clichés orientalistes les plus éculés". Résultat, Kamel Daoud avait annoncé vouloir arrêter le journalisme pour se consacrer à son travail de romancier. "Une forme de banalisation de l'islamisme en France" Un combat de la pensée porté par des intellectuels comme Daoud, Zouari ou encore Boualem Sansal. Le port du voile par une élue Les Républicains d'Argenteuil fait débat. La question a surgi au cours d'un débat organisé par le député PS Philippe Doucet, lundi 22 février à Argenteuil, sur la place de l'islam dans la République.

Le port du voile par une élue Les Républicains d'Argenteuil fait débat

Le cas de Fatiha Bacha, adjointe au maire LR d'Argenteuil Georges Mothron, déléguée à l'Enfance, est évoqué. La femme apparaît voilée sur le site officiel de la commune du Val d'Oise et porte ce signe religieux lors des conseils municipaux. Cette attitude ne plaît pas à Amine El Khatmi. La Cour européenne des droits de l'homme valide l'interdiction du voile intégral en France. La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a jugé "légitime", mardi 1er juillet, l'interdiction du voile islamique intégral en France, en rejetant la requête d'une Française adepte du niqab et de la burqa.

La Cour européenne des droits de l'homme valide l'interdiction du voile intégral en France

La jeune femme avait saisi la Cour à propos de la loi votée fin 2010 qui prévoit que "nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage", sous peine de 150 euros d'amende et/ou d'un stage de citoyenneté. Retour sur cette décision. La présidente de l'Observatoire de la laïcité du Val d'Oise menacée de mort. "Le décret est tombé.

La présidente de l'Observatoire de la laïcité du Val d'Oise menacée de mort

Vous êtes condamnée à la peine capitale. C'est désormais une question d'heure (sic)". «Guide pratique» pour le respect mutuel. C’est un petit livre rouge qui tient dans la main. Avec une ambition à la fois démesurée et modeste : sortir, par l’examen de cas concrets, la laïcité de la guerre entre «laïcards» et partisans d’une laïcité «ouverte». Dans la Laïcité au quotidien : guide pratique, le philosophe Régis Debray et l’ancien préfet délégué à l’égalité des chances en Seine-Saint-Denis, Didier Leschi, se sont donné pour mot d’ordre de «dédramatiser», on pourrait dire dépassionner, ce qui est avant tout un cadre juridique.

Dénaturée, surinterprétée ou récupérée, la laïcité est devenue un mot écran au cœur d’une féroce bataille politique et sociétale. Régis Debray et Didier Leschi aspirent à s’en affranchir et préfèrent se pencher sur le «que faire ?» Plutôt que sur le «qu’en penser ?». La lettre de la politique de la ville et des territoires — Le Conseil supérieur du travail social émet un... Brighelli - Laïcité : les nouveaux révisionnistes. Jean-Louis Bianco doit démissionner de l'Observatoire national de la laïcité. Depuis sa création, l'Observatoire national de la laïcité, sous l'impulsion de son président, Jean-Louis Bianco, n'a cessé de privilégier les accommodements irraisonnables et le repli communautariste au détriment de l’esprit d’une véritable République laïque, diverse et métissée, que dessinent la loi de 1905, aussi bien à travers sa lettre qu’à travers sa philosophie, et l'application stricte des lois de 2004 sur le port des signes religieux ostentatoires à l'école et celle de 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public.

La loi du 15 mars 2004, par exemple, contrairement à ce que prétendent, dans leur propagande, les islamistes et leurs alliés, a eu des résultats positifs, protégeant, notamment dans les quartiers populaires, de nombreuses jeunes filles de cette atteinte à leur émancipation et délivrant plusieurs directeurs d’établissement, jadis livrés à eux-mêmes, de problématiques insolubles. Les propos d'Elisabeth Badinter déchirent l'Observatoire de la Laïcité. [Edit] Le 13 janvier, 10h30 : A la suite des remous suscités au sein de l'institution par l'interview d'Elisabeth Badinter, une pétition réclamant la démission du président de l'Observatoire de la laïcité a été mise en ligne mardi 12 janvier par Laurence Marchand-Taillade, présidente de la section du Val d'Oise, et Mohamed Sifaoui, président de l'association Onze janvier, qui l'ont accompagnée d'une tribune sur le site de Marianne.

Ils reprochent à Jean-Louis Bianco "les accommodements irraisonnables et le repli communautariste (de l'Observatoire, ndlr) au détriment de l’esprit d’une véritable République laïque". L'intéressé y a rétorqué mercredi 13 janvier par une autre tribune, toujours sur le site de Marianne, dénonçant les "mensonges" de ses contempteurs et réaffirmant sa propre vision de la laïcité : "C’est notamment la neutralité de l’État".

Les propos d'Elisabeth Badinter déchirent l'Observatoire de la Laïcité. Elisabeth Badinter et la laïcité lepénisée. Le Monde.fr a publié, jeudi 29 septembre 2011, de larges extraits d'une interview d'Elisabeth Badinter au Monde des religions. J'ai dû les relire deux fois pour être sûr qu'il n'y avait pas maldonne. Malgré tout ce qu'elle avait déjà dit et écrit, je ne pouvais penser que cette philosophe soit tombée aussi bas. Elle affirme en effet: «En dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité». Non seulement elle cautionne ainsi les propos de la leader d'extrême droite, mais elle en fait la championne par excellence de la laïcité. Selon elle, la gauche aurait «complètement abandonné ce combat», Manuels Valls (qui ne sera sans doute pas ravi de se retrouver en si mauvaise compagnie) étant, selon ses dires, l'exception qui confirme la règle.

Elisabeth Badinter : "Je ne pardonne pas à la gauche d'avoir abandonné la laïcité" Marianne : En 1989, lors de la première affaire médiatisée de voile à l’école, à Creil, vous avez, avec quelques autres, lancé dans le Nouvel Observateur un appel à défendre la laïcité. Où en sommes-nous un quart de siècle plus tard ? Elisabeth Badinter : Il s’est produit un renversement à gauche sur la laïcité, produit d’une gêne considérable face à la montée de l’islamisme. Tétanisée à l’idée d’être taxée de stigmatisation d’une population d’origine immigrée, la gauche s’est empêchée de traiter cette situation nouvelle, mais pas si différente de l’affrontement avec l’Eglise un siècle plus tôt. C’est la phrase stupéfiante de Lionel Jospin à l’Assemblée : « Nous essaierons de les convaincre d’ôter ce signe religieux, mais, si elles ne veulent pas, nous les accepterons. » La gauche, à rebours de sa longue tradition, admettait que la religion entre à l’école publique, et son Premier ministre se défaussait sur l’avis du Conseil d’Etat qui l’organisa.

Elisabeth Badinter : "Il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d'islamophobe" Défense de la laïcité: l'argument choc d'Elisabeth Badinter. Voile : une secrétaire nationale LR veut «profiter du contexte» pour «aller plus loin» LE SCAN POLITIQUE - Chargée des questions d'intégration au sein des Républicains, Nadia Hamour confie son «problème avec le voile», «un symbole politique» selon elle. C'est un nom qui revient dans les discussions alors que Lydia Guirous, l'actuelle porte-parole des Républicains, ne fait pas l'unanimité au sein du parti. Robert Ménard critique les musulmans qui ont protégé des églises. Le maire de Béziers Robert Ménard, élu en 2014 avec le soutien du Front national, n'a pas apprécié que des muslmans protègent la messe de Noël à l'Eglise de La Devèze, dans sa ville.

"'Garde Musulmane' : que fait l'Etat ? " Latifa Ibn Ziaten : « On peut défendre la laïcité avec le foulard. Elle est la mère du soldat Imad Ibn Ziaten, une des victimes de Mohamed Merah. Depuis l’assassinat de son fils, elle parcourt la France entière en prônant un message de tolérance. Latifa Ibn Ziaten : "Je suis française, musulmane, marocaine et je vis avec les trois" Légiférer sur le voile à la fac ? Inutile, juge l'Observatoire de la laïcité.

Laïcité : le vote de la loi analysé par Le Figaro en 1905. Doit-on remettre en question la laïcité "à la française" ? Le contexte actuel de la montée des fondamentalismes religieux rappelle combien il est urgent de défendre la laïcité, un principe fondateur de la démocratie. Il importe cependant tout autant de veiller à ne pas faire de la laïcité un principe abstrait et vaguement allégorique.

Pour 81% des Français, la laïcité est en danger, selon un sondage. Qu'est-ce que la laïcité ? Trois questions à un expert. La loi «anti-burqa» toujours aussi difficile à appliquer. Une grande majorité de Français ne se réclament d'aucune religion. Témoignage : quand les élus locaux flirtent avec l'islam radical. FIGAROVOX/ENTRETIEN - Isabelle Kersimon a recueilli le témoignage de Laurence Marchand-Taillade (PRG). Crèches de Noël : après le tollé, l’AMF s’explique sur son vade-mecum.

Béziers : la "charte" draconienne que Ménard veut imposer aux mosquées. Trois maires FN s’opposent au retrait des crèches de Noël dans les mairies. L'AMF demande une loi sur les crèches dans les mairies. Vous reprendrez bien un peu de crèches de Noël dans les mairies ? Le «livret laïcité» accusé de revenir sur la distinction entre «croire et savoir» Des menus végétariens obligatoires dans les cantines? Chalon-sur-Saône vote la fin du menu sans porc à la cantine. Christian Estrosi reporte un mariage à cause d'un "cortège exubérant", la famille conteste. Quel avenir pour la laïcité dans les pays arabes? La laïcité est d’abord une liberté. Une députée réunionnaise a voulu supprimer des fêtes chrétiennes ? A Brest, des femmes portant le niqab assistent à une cérémonie militaire. La laïcité: enjeux et réalités d’une exception française « La laïcité: enjeux et réalités d’une exception française.

Perpignan: pour éviter le porc à la cantine, il faudra être végétarien. Menus sans porc dans les cantines : que dit la loi ? Jean-Louis Bianco : La laïcité est un trésor à défendre - 14/03/2015. Crèche Baby Loup: une loi a minima pour promouvoir la laïcité arrive à l'Assemblée. La laïcité, le nouvel ennemi.