background preloader

Bonheur et économie

Facebook Twitter

Le bonheur réside-t-il dans la richesse matérielle ? - Theopedie.com. En bref : Non, car la beauté d’un homme brille davantage lorsqu’il conserve le bonheur plutôt que lorsqu’il le laisse s’échapper.

Le bonheur réside-t-il dans la richesse matérielle ? - Theopedie.com

Or, dit Boèce, « les richesses brillent davantage en se répandant qu’en s’entassant ; car l’avarice rend les riches odieux, et la générosité les rend illustres ». Donc le bonheur ne consiste pas dans la richesse matérielle. Aristote distingue deux sortes de richesses : les biens économiques et les biens financiers.

« Notre course à la croissance n’a pas de sens » Isabelle Cassiers est professeure d’économie à l’université catholique de Louvain (Belgique) et chercheuse qualifiée du Fonds de la recherche scientifique (FNRS, belge).

« Notre course à la croissance n’a pas de sens »

Elle a coordonné le livre Redéfinir la prospérité, qui s’interroge sur la dissonance entre croissance économique, durabilité environnementale et bien-être humain. Convaincue du caractère non soutenable de notre développement économique, elle s’intéresse au nouveau paradigme que le Bhoutan tente de mettre en place à travers son indicateur du bonheur national brut. Isabelle Cassiers. Reporterre — Comment, en tant qu’économiste, en êtes-vous venue à étudier la thématique du bonheur ? S’intéresser au PIB du bonheur des Français. Une enquête de la Fabrique Spinoza dévoile le besoin, pour nos compatriotes, de remettre le bonheur au cœur des préoccupations françaises.

S’intéresser au PIB du bonheur des Français

Une demande à ne pas prendre à la légère… Le Français, fidèle à lui même, passe beaucoup de temps à râler et à revendiquer. (20+) «Aujourd’hui, le bonheur est à vendre» «Aujourd’hui, le bonheur est à vendre» 3 Mrs 1794.

(20+) «Aujourd’hui, le bonheur est à vendre»

Lrs d’n dscrs dvnt l Cnvntn ntnl, Snt-Jst prnnc n phrs dvn clèbr : «L bnhr st n d nv n rp». n dfntn nvll d bnhr st n pss d vr l jr. Mchl Fchx, mîtr d cnfrncs l’nsttt ntnl ds scncs pplqs d Lyn t tr d’Hstr d bnhr (xs, 2007), rvnt sr ls dffrnts rprsnttns d bnhr q nt trvrs ls sècls, d myth prdsq l pssssn mtrll d l sct cntmprn. Q’st-c q l bnhr XX sècl ? L bnhr, tl q’n ns l rnv dps ls Trnt Glrss t l’vènmnt d l sct d cnsmmtn, st cl d l pssssn t d l mrchndstn. jrd’h, l bnhr st vndr. l st prtclèrmnt l l sttn cnmq ms n s’prçt ss q ns ttgnns ls lmts d’n mdèl q prvlg l’vr l’êtr.

Argent : ce que nous apprend l'économie du bonheur. Acheter sa maison, s'offrir un voyage...

Argent : ce que nous apprend l'économie du bonheur

Nos décisions budgétaires impactent nos finances, bien sûr, mais aussi notre bonheur. De quelle manière ? Figurez-vous qu'une discipline économique a justement pour objectif de répondre à cette question et d'analyser les liens entre situations économiques (personnelle et globale) et bien-être. Née aux Etats-Unis, l'économie du bonheur a aujourd'hui son institut en France, inauguré jeudi par son fondateur, l'économiste Mickaël Mangot. L'Express-VotreArgent : L'économie du bonheur, ça fait sourire... Bibliographie - Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur. DAVOINE, Lucie, Economie du bonheur, La Découverte, 2012.

Bibliographie - Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur.

FRANK, Robert H., La course au luxe. L'économie de la cupidité et la psychologie du bonheur. Editions Markus Haller, 2010. Bonheur et économie. Le capitalisme est-il soluble dans la recherche du bonheur? Autres articles La psychologie s’intéresse depuis près de 50 ans au bonheur.

Bonheur et économie. Le capitalisme est-il soluble dans la recherche du bonheur?

Aujourd’hui paraissent chaque année près de 2000 études s’y rapportant. Les connaissances accumulées sur le bonheur sont donc considérables. Ces connaissances mettent à mal les façons traditionnelles dont sont conçues l’économie et les politiques publiques en même temps qu’elles ouvrent sur de nouvelles idées et de nouvelles pratiques. Une nouvelle branche de l’économie a ainsi éclos, l’économie du bonheur.

Bonheur et société de consommation. Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur. - Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur. L'ARGENT FAIT-IL LE BONHEUR ? L’argent fait-il le bonheur ? Comment consommer, travailler, pour être heureux ? L'argent fait le bonheur, ou pas (mais peut-être que si) Cette fois-ci, c'est sûr, l'argent fait le bonheur.

L'argent fait le bonheur, ou pas (mais peut-être que si)

The Atlantic résume ainsi l'étude des économistes Betsey Stevenson et Justin Wolfers, qui affirment qu'il y a un lien robuste entre revenus et bien-être, y compris chez les très riches (autrement dit, il n'y aurait pas un point de richesse à partir duquel de l'argent en plus ne fait pas du bonheur en plus). L’étude peut se résumer à deux graphiques. Le premier montre que les foyers opulents estiment tirer plus de satisfaction dans la vie. Et le second compare plusieurs pays. Là, le présupposé est même radical: les pays riches sont plus heureux que les pays pauvres. L'argent fait vraiment le bonheur : 6 leçons à retenir d'une nouvelle étude sur le sujet. Le magazine américain Forbes vient de publier son classement annuel des milliardaires pour l'année 2013.

L'argent fait vraiment le bonheur : 6 leçons à retenir d'une nouvelle étude sur le sujet

Mais ces sommes astronomes sont-elles utiles au bien-être ? L'argent et le bonheur ont toujours eu une relation intrigante pour les penseurs. Globalement, les experts sont arrivés à la conclusion que l'argent a un effet sur le bonheur, jusqu'à un certain point. En l'occurrence, une fois que tous les besoins de bases sont pris en compte, gagner plus d'argent aurait moins (voir pas du tout) d'impact sur votre bien-être. Seuls les gens les plus fortunés continueraient à améliorer leur "taux de bonheur" en améliorant leurs revenus, et ce tant que leur richesse "grandit davantage" relativement à celle de leurs amis ou des autres concitoyens. L'économie du bonheur. Que l'économie s'occupe de la question du bonheur est caractéristique de notre époque.

L'économie du bonheur

Notre civilisation actuelle pourrait bien en effet se définir par ces deux termes : "économie" et "bonheur". La foi dans le quantitatif et les chiffres pour rendre compte de la réalité d'une part, et notre volonté affichée d'être heureux d'autre. L'économie du bonheur rassemble ces deux traits en une discipline académique. Son postulat de base de l'économie du bonheur est davantage révélateur encore, puisqu'elle suppose que la croissance économique nous rendrait heureux. Le bonheur est dans la pub – Trend N'Com. Pour vous le bonheur, c’est quoi ? Une sensation, un état, une émotion, un sentiment, une quête ? Je ne suis pas en train de vous faire plancher sur un sujet d’une épreuve du bac, non, pas un vendredi !

Le bonheur existe-t-il en économie ? L'économie du Bonheur - Confluence des savoirs. Matérialisme et bonheur, des valeurs qui s'opposent. L’argent ne fait pas le bonheur… La recherche psychologique récente a non seulement montré la vérité de cette maxime, mais a commencé à démontrer que quand les gens organisent leurs vies autour de la poursuite de la richesse leur bonheur peut même diminuer.

Les études sur les rapports entre le bonheur et la richesse matérielle des psychologues américains E. Diener et D. Myers, rapportées par l’American Psychological Association (APA), soulignent que “les individus sont plus heureux s’ils vivent dans les pays riches plutôt que dans les pays pauvres. Cependant, une fois qu’ils ont assez d’argent pour subvenir aux besoins de base comme la nourriture, un toit, etc., l’argent ne contribue pas beaucoup à améliorer leur bonheur. Ni les hausses de la croissance économique nationale, ni les augmentations de revenus personnels n’ont beaucoup d’effet sur le bien-être personnel des citoyens.” Salon de l'agriculture : le bonheur est presque dans le pré.

Les cours s'envolent, les quotas laitiers sont moins contraignants. Les agriculteurs finiront-ils par avoir le moral ? Reportage dans le Maine-et-Loire, à la veille du Salon de l'agriculture. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laetitia Clavreul Dans le milieu agricole, Bruno Parmentier est peut-être le plus optimiste de tous. STRATEGIES. Vers une économie du bonheur? « Plus précisément, il faut mettre en question radicalement la vision économique qui individualise tout, la production comme la justice ou la santé, les coûts comme les profits et qui oublie que l'efficacité, dont elle se donne une définition étroite et abstraite, en l'identifiant tacitement à la rentabilité financière, dépend évidemment des fins auxquelles on la mesure, rentabilité financière pour les actionnaires et les investisseurs, comme aujourd'hui, ou satisfaction des clients et des usagers, ou, plus largement, satisfaction et agrément des producteurs, des consommateurs et, ainsi, de proche en proche, du plus grand nombre.

Pierre Bourdieu, Contre-feux, Paris, Raisons d’agir, 1998. La recherche d’indicateurs alternatifs à l’hégémonie du produit intérieur brut ne peut pas rester complètement indifférente aux nombreux efforts actuels visant à mesurer le niveau de bien-être « subjectif » des individus à partir de données issues de questionnaires d’attitudes. Vers un monde sans argent ? Découvrez ce site où tout s'échange, gratuitement. Connaissez-vous MyTroc ? C’est un site internet qui permet d’économiser de l’argent, qui vous fait faire potentiellement de belles rencontres tout en préservant l’environnement et en proposant un système monétaire alternatif… Et vous n’allez bientôt plus pouvoir vous en passer !

En fait, le concept est simple : la communauté MyTroc est basée sur un système d’échange et de troc.