background preloader

Alchimie

Facebook Twitter

Le Voyage Alchimique. Citation : Le Voyage Alchimique de Bruxelles à saint-Jacques de Compostelle. Sur les chemins de la Pierre Philosophale. C’est un grand voyage initiatique en 7 étapes : la Grand’Place de Bruxelles, la cathédrale de Chartres, le Mont Saint-Michel, Rocamadour, Saint-Jacques de Compostelle, Paris et Nicolas Flamel, Notre-Dame de Paris. 7 lieux qui vont vous familiariser avec les secrets du Grand Oeuvre à la lumière des travaux de l’alchimiste dans son laboratoire. Le Voyage Alchimique, une série de 7 films en DVD de 52 minutes avec Patrick Burensteinas, scientifique et alchimiste réalisation : Georges Combe. Citation : Oui, parce que les alchimistes ont inscrit dans des lieux prestigieux, et à la vue de tous, les principes et les techniques qui permettraient d’obtenir la fameuse Pierre Philosophale.

Il nous faut donc partir à la découverte de ces endroits mystérieux. Mais l’alchimie n’est pas qu’une connaissance théorique. Citation : Patrick Burensteinas Icône de liens externes 2) Chartres. . En route pour un voyage alchimique sur la Libre Antenne de Meta TV. Alchimie. Des pensées et des pratiques de type alchimique ont existé en Chine dès le IVe siècle av. J. -C. et en Inde dès le VIe siècle. L'alchimie occidentale, quant à elle, commence dans l'Égypte gréco-romaine au début de notre ère, puis dans le monde arabo-musulman, d'où elle se transmet au Moyen Âge à l'Occident latin, où elle se développe à la Renaissance et jusqu'au début de l'époque moderne. Jusqu'à la fin du XVIIe siècle les mots alchimie et chimie sont synonymes et utilisés indifféremment. Étymologie[modifier | modifier le code] L'étymologie du terme alchimie est discutée (grammatici certant). Différentes hypothèses ont été avancées pour l'origine du mot en arabe[2].

Kimiya pourrait également venir du mot copte kēme (ou son équivalent en dialecte bohaïrique, khēme), lui-même dérivant du grec kmỉ, correspondant au moyen égyptien ḳm.t, désignant la terre noire, la terre alluvionnaire et par extension l'Égypte (Χημία)[4]. Historique[modifier | modifier le code] Alchimistes gréco-alexandrins. Alchimie. ALCHIMIE. Trésors de l'Alchimie. Alchimie. Alchimie. L'alchimie occidentale est née dans l'ancienne Égypte gréco-romaine à Alexandrie entre le Ie siècle avant J-C et le IIIe siècle après J-C. «En ce qui concerne la substance même de l'alchimie gréco-égyptienne, A. -J. Festugière a montré qu'elle était née de la rencontre d'un fait et d'une doctrine. [6] Le fait est l'art du bijoutier et du teinturier fantaisie, c'est-à-dire l'art de reproduire à meilleur compte l'or, l'argent, les pierres précieuses et la pourpre. La doctrine est une spéculation mystique centrée sur l'idée de sympathie universelle.»[7] L'alchimie est liée à la philosophie hermétique, qu'on peut définir comme «une vision du monde fondée sur les correspondances et'sympathies'unissant macrocosme et microcosme»[8].

En revanche, avec Zosime de Panopolis, la technique se double d'une mystique et d'une symbolique. Les alchimistes alexandrins utilisaient quatre types de techniques pour «fabriquer» de l'or, techniques consignées dans des recettes [23] : Alchimie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pratique de l'alchimie et les théories de la matière sur lesquelles elle se fonde, sont parfois accompagnées, notamment à partir de la Renaissance, de spéculations philosophiques, mystiques ou spirituelles.

Des pensées et des pratiques de type alchimique ont existé en Chine dès le IVe siècle av. J. -C. et en Inde dès le VIe siècle. L'alchimie occidentale, quant à elle, prend vraisemblablement ses origines dans l'Égypte hellénistique des Ptolémées entre -100 (avec Bolos de Mendès) et 300 (avec Zosime de Panopolis). Étymologie[modifier | modifier le code] Le mot « alchimie » vient de l'arabe الكيمياء, al-kīmiyāﺀ. Différentes hypothèses ont été avancées pour l'origine du mot en arabe[3]. Historique[modifier | modifier le code] Alchimie gréco-alexandrine[modifier | modifier le code] L'alchimie occidentale est née dans l'ancienne Égypte gréco-romaine à Alexandrie entre le Ie siècle av.

Origines (IIe ou Ier siècle av. Selon Serge Hutin[81] : Soufre. L'alchimie. ALCHIMIE. L'alchimie a longtemps été confondue avec l'occultisme, la magie et même la sorcellerie. Au mieux, on la réduisait à un ensemble de techniques artisanales préchimiques ayant pour objet la composition des teintures, la fabrication synthétique des gemmes et des métaux précieux. Au xixe siècle encore, Marcelin Berthelot ne voyait dans les opérations alchimiques que des expériences de chimie, dont l'objet principal était la recherche de la synthèse de l'or. Afin d'échapper aux enquêtes de police ou pour masquer leurs échecs, les alchimistes auraient usé d'un langage chiffré dont seuls les adeptes possédaient la clef.

On en faisait ainsi soit des faux-monnayeurs soit des imposteurs. La découverte des textes alchimiques chinois, en particulier, est venue ruiner cette conception. Ces erreurs d'interprétation des textes et cette méconnaissance des doctrines provenaient principalement des difficultés de déchiffrement du langage symbolique des alchimistes.

Etudes alchimiques. 437 - Commentaire sur le mystère de la fleur d’or. (1929) In Jung, Collected Works (p. 1-5), & Jung, COMMENTAIRE SUR LE MYSTÈRE DE LA FLEUR D’OR, Paris, Albin Michel 1979, (p.15-21) Un traité alchimique taoïste, le Mystère de la Fleur d’Or est cité comme étant la source majeure de la découverte du chaînon manquant entre le gnosticisme et l’inconscient collectif. Un chaînon auparavant impossible à établir du fait de l’absence d’une histoire de l’expérience psychique. Certains malentendus concernant l’utilisation de ce texte sont corrigés : le commentaire n’est ni une méthode pour parvenir à la béatitude, ni une description de la méthode psychothérapeutique jungienne.

Au contraire, l’accent est mis sur le fait que l’inconscient collectif est un concept empirique à mettre en parallèle avec celui de libido. 438 - Commentaire sur le mystère de la fleur d’or. 1. In Jung, Collected Works (p. 6-10), (§1-9) & Jung, COMMENTAIRE SUR LE MYSTÈRE DE LA FLEUR D’OR, Paris, Albin Michel 1979, (p.21-26) Introduction à l'alchimie. [on ne pouvait guère avoir deux personnalités aussi opposées. il n'en est pas moins remarquable d'observer que tous deux se sont passionnés pour l'Art sacré.] Partie II : c'est l'occasion de l'examen de l'un des textes les plus connus du corpus alchimique : la Tourbe, autrement dit l'Assemblée des Philosophes, point de jonction entre l'alchimie grecque et l'alchimie arabe ; mais aussi, passage obligé vers les textes, à peine plus tardifs d'Artephius, tant étudiés par E.

Chevreul et Fulcanelli... C'est encore l'occasion de prendre l'avis d'un égyptologue distingué, Gaston Maspero, sur les relations entre Ostanès le Mède et Démocrite d'Abdère. Façon de parler d'Isis, d'Osiris et d'Horus... Jacques-Joseph Ebelmen (1814-1852) Est-ce un hasard, si les Mémoires d'Ebelmen ont été réunis dans un ouvrage préfacé par Chevreul ?

L’arbre comme symbole en alchimie. Se référant à l’œuvre divine de la création et au plan du salut qui lui est inhérent, on appelle le processus alchimique le Grand Oeuvre (Opus Magnum). L’Opus part d’une mystérieuse matière première materia prima où les parties contraires, encore isolées, s’opposent violemment, mais qu’on intégrera petit à petit et qu’on mènera à l’état de parfaite harmonie sous la forme de la « pierre philosophale » ou lapis philosophorum : « tout d’abord, nous unissons, puis nous putréfions, nous dissolvons ensuite ce qui a été putréfié, nous purifions ce qui a été dissolu, nous réunissons ce qui a été purifié et nous le coagulons.

Et c’est ainsi que l’homme et la femme sont un. » Arbre est le nom que les Philosophes ont donné à la matière de la pierre philosophale, parce qu’elle est végétative. Le grand arbre des Philosophes, c’est leur mercure, leur teinture, leur principe, et leur racine ; quelquefois c’est l’ouvrage de la pierre. Arbre philosophique, J.D. Nous retrouvons Rebis. L'alchémille, plante de l'Art. Bonjour ! L’alchémille est une petite plante de quelques centimètres qu’on trouve aisément dans les alpages. Ses fleurs peuvent s’élever à une trentaine de centimètres du sol, mais ce sont surtout ses feuilles qui sont intéressantes. Son nom a bien sûr un rapport direct avec l’alchimie, puisqu’il provient d’une pratique de certains alchimistes des temps passés : la collecte de la rosée.

De très petite taille, l’alchémille étale ses feuilles au ras du sol en les tournant vers le ciel. Grâce à de petits cils duveteux et une forme en entonnoir, la constitution de cette plante fait que les gouttelettes de rosée fusionnent aisément en gouttes plus grosses qui ne s’évaporent qu’extrêmement lentement, comme le montre cette photo prise en été vers 10 heures : On comprend alors pourquoi les alchimistes en herbe appréciaient particulièrement cette plante qui recueillait pour eux la précieuse rosée matinale. Amitiés. Les remèdes de Paracelse. Extrait d'un texte écrit quelque temps après mes premières expériences alchimiques il y a plusieurs années... Par Vincent Lauvergne Comment j’ai découvert la distillation ? J’ai toujours aimé jouer aux « apprentis sorciers ».

Depuis l’âge de 15-16 ans, au grand désespoir de mes parents qui craignaient que je ne fasse sauter la maison, je « jouais » déjà à mélanger des acides et à faire chauffer le tout « pour voir » ce qui se passerais. Tout était prétexte à des expériences. Je me souviens d’une fois, où avec un ami nous avions ramassé du Gui. Qu’est-ce que la Spagirie ? Le terme « spagirie » ou « spagyrie » (on retrouve les deux orthographes) a été inventé par Paracelse. Spagirie et spiritualité La Spagirie étant une branche de l’alchimie, il ne faut pas perdre de vue que celle-ci constitue donc à part entière une voie d’évolution spirituelle. La Nature nous offre une matière précieuse pour la Terre, qu’en faites vous ? | La voie sacrée de la nature.

Voilà pourquoi toutes les feuilles des arbres caducs tombent, les fleurs fanent, les animaux qui hibernent s’endorment, le repos est de saison ! La sève des végétaux redescend vers l’intérieur des troncs et vers la terre, c’est le moment de l’intériorisation ! Mais la plupart des personnes apportent cette matière végétale à la déchetterie, ce qui coûte cher à transporter jusqu’aux sites de compostage, alors que cette matière est bénéfique pour la terre là où elle est ramassée, elle est un futur terreau en devenir !

C’est gratuit, tellement utile et c’est important de la recycler chez soi. Pourquoi ? Parce que ce qui pousse chez vous, est bénéfique et adapté à votre terrain, surtout s’il s’agit d’herbes indésirables, elles y ont été implantées par Dame Nature, et sont donc nécessaires à l’équilibre organique de la terre de votre jardin, Réservez un ou des tas de branches dans un coin, cela va permettre de faire un abris pour les hérissons, et bien d’autres petits animaux utiles, Entrez dans l’univers des alchimistes, un beau voyage à découvrir ! | La voie sacrée de la nature.

Cette pierre qui transforme le plomb en or ! Les monuments sacrés sont des livres ouverts à qui sait les lire et les décrypter ! Le Grand Oeuvre s’exprime à la fois par la matière et le spirituel, et s’affiche à tous, mais peu de personnes ont la connaissance de ce langage secret ! Les symboles inscrits dans les lieux sacrés, ont été l’oeuvre des bâtisseurs qui ont gravés dans la pierre, des textes sacrés représentant la nature et l’humain dans toutes ces dimensions, ils nous ont laissé leurs messages à travers nombre de sculptures et de scènes qui ornent certaines façades en France et dans d’autres villes du monde.

Tous les éléments de la Nature sont souvent représentés par des bestiaires et font partie du langage symbolique et phonétique de ces hommes de connaissances et si proches de la Nature que sont les alchimistes. Élixir de longue vie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'élixir de longue vie (Elixir Vitae) — tiré de l'arabe Al-Iksir — est une potion ou une boisson légendaire qui aurait la vertu de prolonger indéfiniment la vie ou de conserver indéfiniment sa jeunesse. La recherche d'un tel élixir est un des buts de l'alchimie. Plusieurs mythologies présentent une telle potion. On retiendra par exemple les mythes de Hénoch, Idunn Thot et Hermès Trismégiste, qui en auraient consommé.

Il apparaît dans un des textes de Nag Hammadi[1]. Histoire[modifier | modifier le code] Aucun élixir de jouvence n'a jamais été découvert, bien que des alchimistes de l'ancienne civilisation chinoise, de l'Inde ancienne du monde arabe et du monde occidental y aient consacré de nombreux efforts. Chine[modifier | modifier le code] Plusieurs souverains de l'antiquité chinoise ont tenté d'obtenir une « panacée » de jeunesse, qui peut se présenter sous forme d’élixir ou de pilule. Inde[modifier | modifier le code] ↑ John D. Fabriquer son Elixir du Suédois - Recette de l'Elixir du Suédois et ses utilisations. Historique L'Elixir du Suédois est un remède de phytothérapie qui doit son nom à un éminent docteur suédois, le Dr Samst, vivant aux XVIIe - XVIIIe siècle, passionné de botanique, et décédé à 104 ans d'une chute de cheval.

De père en fils, toute sa famille préparait et utilisait des macérations d'herbes amères suédoises pour conserver la santé. Lui-même et ses proches bénéficièrent d'une étonnante longévité. Sa recette qu'il avait consignée dans un cahier ne fut découverte qu'après sa mort. Tant de savants de l'Egypte antique, de l'Empire romain, des alchimistes de la Renaissance, dont Paracelse qui avaient précédemment recherché la recette de l'élixir de longue vie et proposé leur recette. Le Dr Samst espérait avoir découvert la véritable recette de l'élixir de longue vie, un breuvage proche des formulations anciennes mais revues et corrigées.

La recette du Dr Samst fut mentionnée dès le XVIIe siècle dans les livres de phytothérapie. L'Elixir du Suédois est une macération alcoolique. Elixir de longue vie ! - Secrets de Plantes. Lundi 7 mai 1 07 /05 /Mai 22:27 Élixir de longue vie D’après une recette ancienne… (Tirée du livre du Docteur Valnet intitulé Phytothérapie) Ingrédients : · 3 g de safran oriental en poudre · 3 g de zédoaire en poudre · 3 g d’agaric blanc · 3 g de gentiane · 3 g de rhubarbe · 33 g d’aloès succotrin · 30 g de manne en larmes · 3 g de thériaque de Venise · 2 L d’eau de vie Rien que ça !

Il faut mélanger le tout et laisser infuser 9 jours à l’ombre. Ensuite filtrez l’eau de vie dans une autre bouteille. Recouvrez ce qui reste dans la première bouteille d’un nouveau litre d’eau de vie, et laisser macérer 9 jours. Enfin, mélanger les deux macérations. Prenez 10 gouttes dans de l’eau (ou un autre liquide) chaque matin. Compte tenu de la complexité d’une telle préparation, et du temps qu’elle nécessite, voici quelques autres recettes bien plus simple pour prolonger la vie, expérimentées par des centenaires !

Infusion de feuilles de frêne : 25 g pour un demi-litre d’eau. Bon courage… ! L'alchimiste des plantes, actualité Société. CHIMIE ET ALCHIMIE | Arbre d'Or Éditions - eBooks. Les arbres communiquent.