background preloader

Guerre en Syrie

Facebook Twitter

Syrie: six enfants tués par des tirs de roquettes à Alep. Au moins six enfants ont été tués et 15 blessés jeudi en Syrie par des tirs de roquettes des rebelles sur des quartiers sous contrôle gouvernemental à Alep, ont rapporté les médias officiels.

Syrie: six enfants tués par des tirs de roquettes à Alep

Le même jour dans la ville rebelle de Douma, près de Damas, au moins huit personnes ont été tuées, dont un enfant, par des bombardements du régime, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. Les tirs de roquettes ont visé deux quartiers tenus par le gouvernement dans l’ouest d’Alep, touchant notamment une école. «Trois écoliers ont été tués et 14 blessés dans des tirs de roquettes de groupes terroristes sur une école du quartier de Chahba», a indiqué l’agence de presse officielle Sana. Une deuxième attaque a touché une maison dans le quartier de Hamdaniyé, tuant trois frères et blessant un quatrième, selon la même source. Mercredi, des raids aériens avaient visé une école de la province rebelle d’Idleb, causant la mort de 22 enfants et six enseignants selon un bilan fourni par l’Unicef.

La guerre en Syrie. Alep, Syrie: arrêtez le massacre!

La guerre en Syrie

Marche citoyenne tous les jeudi soir A partir de ce jeudi 6 octobre, 19h métro St François Xavier, toutes les semaines, marche citoyenne sur l'ambassade de Syrie pour arrêter les massacres de civils à Alep et ailleurs. Syrie: misère de l'anti-impérialisme Simplisme et manichéisme, soutien - explicite ou de facto - à des régimes dictatoriaux et répressifs, campisme et complotisme, laïcisme à courte vue... Voire islamophobie. (20+) Syrie, l'horreur à huis-clos. La Syrie dévastée par la guerre. Syrie, l'abîme du monde Le conflit syrien met à bas tout le système international, tous les rouages, tous les repères d'un monde qui ne maîtrise en rien ses tensions ni leurs extensions.

La Syrie dévastée par la guerre

Comme un siphon géant, cette guerre précipite vers le néant toutes les logiques, militaires comme diplomatiques. Sans titre. Indignation internationale après le bombardement d'une école en Syrie. Cette attaque qui pourrait être la plus meurtrière contre une école depuis le début de la guerre en Syrie, selon l'Unicef, a fait réagir les différents protagonistes engagés dans la résolution de la crise.

Indignation internationale après le bombardement d'une école en Syrie

Paris accuse Moscou « Qui est responsable? En tout cas, ce n'est pas l'opposition puisque pour bombarder il faut des avions », a affirmé jeudi, à Paris, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, lors d'une conférence de presse. Ce sont soit les Syriens, le régime de Bachar Al-Assad, soit les Russes. Syrie : les écoles, cibles de la guerre. Guerre civile syrienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guerre civile syrienne

Cet article concerne un événement en cours. Ces informations peuvent manquer de recul, ne pas prendre en compte des développements récents ou changer à mesure que l’événement progresse. Le titre lui-même peut être provisoire. N’hésitez pas à l’améliorer en veillant à citer vos sources. Dernière modification de cette page le 17 octobre 2016, à 08:26. → Sur Wikinews, voir aussi : Dossier:Guerre civile syrienne. Carte de la guerre civile syrienne Situation actuelle[1] La guerre civile syrienne ou révolution syrienne est un conflit armé en cours ayant lieu en Syrie.

Syrie : l'engrenage de la guerre. «La crise syrienne n’est pas une guerre civile entre Syriens mais une guerre entre grandes puissances au travers des Syriens.» « La crise syrienne n’est pas une guerre civile entre Syriens mais une guerre entre grandes puissances au travers des Syriens. » C’est ainsi que présentait la crise syrienne de façon magistralement synthétique un homme qui ne peut être accusé d’être un suppôt du régime de Damas, lui qui dénonça en son temps l’occupation militaire de son pays par Damas.

«La crise syrienne n’est pas une guerre civile entre Syriens mais une guerre entre grandes puissances au travers des Syriens.»

Je veux parler du Patriarche maronite du Liban et de tout l’Orient, Béchara El Raï lors de la venue du pape Benoît XVI à Beyrouth en septembre 2012. Cette affirmation est chaque jour vérifiée un peu plus. Bien sûr, une frange irréductible de Syriens sunnites proches ou membres des Frères Musulmans, héritiers des insurgés de 1982 à Hama, ajoutés à ceux de la révolte commencée il y a deux ans sont décidés à renverser le pouvoir par les armes, moins pour établir la démocratie, déjà proposée dans les nouveaux textes constitutionnels, mais par hostilité fondamentale à Bachar El Assad. Syrie : 6 points pour mieux comprendre le conflit. 1.

Syrie : 6 points pour mieux comprendre le conflit

Quelle est l'origine de la guerre ? Ci-dessus : manifestants à Deraa, le 23 mars 2011 (Photo AFP). On peut dater la guerre civile en Syrie du printemps 2011, quand éclatent des manifestations d'opposants au dirigeant Bachar Al-Assad. Des centaines de djihadistes de Syrie auraient rejoint Mossoul. Guerre en Syrie : qui sont les responsables de la tragédie ? FIGAROVOX/ENTRETIEN - Moscou et Damas ont annoncé avoir arrêté leurs raids aériens au-dessus d'Alep.

Guerre en Syrie : qui sont les responsables de la tragédie ?

Mais, pour le politologue franco-libanais Ziad Majed, il demeure que le régime de Damas et la Russie mènent un «lent génocide» dans les zones rebelles. Ziad Majed est un politologue franco-libanais. Syrie, l'horreur à huis-clos. Syrie : 6 points pour mieux comprendre le conflit. La Syrie dévastée par la guerre. Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient. Guerre civile syrienne. Syrie: 9300 morts attribués aux bombardement russes en un an. Plus de 9300 personnes, dont 3800 civils, ont été tuées par les frappes de l'aviation russe en Syrie depuis le début, il y a un an, de l'intervention de Moscou en soutien au régime de Bachar al-Assad, a indiqué vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Syrie: 9300 morts attribués aux bombardement russes en un an

Depuis le 30 septembre 2015, les frappes russes ont fait 9364 morts, dont 3804 civils, 2746 combattants du groupe jihadiste État islamique (EI) et 2814 membres de différents groupes rebelles et islamistes combattant le régime, a indiqué dans un communiqué cette organisation qui s'appuie sur un réseau d'informateurs en Syrie. L’armée turque envoie ses F-16 et ses chars en Syrie contre l’ÉI. Syrie: le plus grand hôpital de la partie rebelle d’Alep de nouveau bombardé. Le plus grand hôpital des quartiers rebelles d’Alep, déjà bombardé mercredi, a été samedi la cible d’au moins deux barils d’explosifs, a indiqué la Syrian American Medical Society (SAMS).

Syrie: le plus grand hôpital de la partie rebelle d’Alep de nouveau bombardé

«Deux barils d’explosifs ont frappé l’hôpital M10 et il y a des informations sur l’utilisation d’une bombe à fragmentation», a déclaré Adham Sahloul, de la SAMS, l’ONG basée aux États-Unis qui gère cet hôpital du nord de la Syrie. Depuis 2013, des ONG et militants accusent le régime de Bachar al-Assad de larguer des barils d’explosifs sur les secteurs rebelles d’Alep, faisant des milliers de victimes.

La Russie poursuivra ses raids aériens en Syrie malgré l’urgence humanitaire. La Russie a annoncé jeudi n’avoir aucune intention de faire une pause dans ses raids aériens en Syrie en soutien aux forces de Bachar al-Assad, malgré les appels de toutes parts à cesser le déluge de feu à Alep où la situation humanitaire est désespérée. Dans les quartiers rebelles de la deuxième ville de Syrie, des «centaines» de personnes ont besoin d’être évacuées pour des raisons médicales, tandis que les rations alimentaires disponibles ne couvrent les besoins que d’un quart de la population, s’alarme l’ONU.

Réaliste, l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie Staffan de Mistura a lui été obligé de constater que des négociations de paix paraissent «très difficiles» à organiser alors que «les bombes tombent partout». Le responsable américain a appelé à Moscou à prendre «des mesures immédiates pour mettre fin à l’assaut sur Alep et rétablir la cessation des hostilités». «Mais Moscou espère aussi que les obligations que Washington a accepté d’assumer seront respectées. Syrie: environ 20 morts dans le raid meurtrier lundi contre un convoi.

GENÈVE | Les raids qui ont touché des camions d’aide humanitaire à l’ouest d’Alep ont fait environ vingt morts, a annoncé mardi la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR). «Environ vingt civils et un membre du personnel du Croissant-Rouge syrien ont été tués, alors qu’ils déchargeaient une aide humanitaire vitale des camions. Une grande partie de l’aide a été détruite», a expliqué la FICR dans un communiqué. L’entrepôt du Croissant-Rouge syrien à Orum al-Koubra a également été touché par cette attaque dont les auteurs ne sont pas encore connus. «Nous sommes totalement effondrés par la mort de tant de personnes, y compris un de nos collègues, le directeur de notre branche locale, Omar Barakat», a affirmé le président du Croissant-Rouge syrien, Abdulrahman Attar, cité dans le communiqué. «C’était un membre engagé et courageux de notre famille de personnel dévoué et de volontaires, travaillant sans relâche pour alléger les souffrances du peuple syrien.

L’histoire tragique du sauvetage d’un bébé en Syrie. IDLEB - Un secouriste sort des décombres avec la petite Wahida, 4 mois, dans les bras puis s’effondre en pleurs: ces images tournées à Idleb en Syrie ont fait le tour du monde ce week-end. Le père de la fillette a raconté son drame. C’était jeudi. «J’étais dans le magasin où je travaille lorsque les frappes aériennes ont commencé», se souvient Yeyha Maatouk d’un ton neutre. «J’ai tout de suite couru vers chez nous et j’ai vu que tout notre quartier était sans dessus dessous. Je n’ai trouvé personne dans ce qu’il restait de notre logement.»