background preloader

Humour/Liberté d'expression

Facebook Twitter

Cachez ce C.L.I.T que je ne saurais voir. A l’occasion de la journée des droits des femmes le 8 mars, les féministes Sarah Constantin et Elvire Duvelle-Charles ont publié un clip parodiant la fameuse chanson d’Orelsan intitulée « Saint-Valentin » sorti en 2007.

Cachez ce C.L.I.T que je ne saurais voir

C’est trash, drôle et surtout très pertinent. Poursuivi pour incitation à la violence envers les femmes et relaxé au nom de la liberté d’expression en février 2016, Orelsan s’était attiré les foudres des associations féministes pour ses paroles misogynes faisant l’apologie du viol et de la maltraitance. A coup de “Ferme ta gueule ou te vas te faire ‘marie-trintigner” ou encore de “Suce ma bite pendant qu’j’regarde le foot. Et tape un rail de sperme avec mon foutre”, le rappeur français égraine en rythme et en toute impunité ses propos haineux.

Parce qu’en France, comme le font remarquer les deux Femen, le sexisme semble avoir un statut juridique tout particulier: on appelle ça de la liberté d’expression. L'essor de la misandrie ironique. Des féministes ont décidé de s'emparer de ce qualificatif (littéralement «la haine des hommes») pour le tourner en dérision.

L'essor de la misandrie ironique

Chaque mois, le Misandrist Book Club [club de lecture misandre, NdT] se réunit pour faire progresser sa machination secrète axée autour de la haine des hommes: deux douzaines de femmes, jeunes, actives et vivant aux quatre coins du pays, lisent des livres écrits exclusivement par des femmes –Trois amies de Judy Blume, The Flamethrowers de Rachel Kushner ou encore Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie– et en discutent via une liste de diffusion. Staccato: lu avec le cul. Anna Lietti Si je résume la chose brutalement, le problème du papa d’Aylan, c’est qu’il lit les dessins de presse avec le cul.

Staccato: lu avec le cul

S’il s’achetait un cerveau, il verrait l’évidence: Charlie Hebdo est avec lui. “Affirmer que le blasphème n'a qu'une dimension religieuse est une grave erreur” 2015, attaque contre “Charlie Hebdo”. 1989, fatwa contre Salman Rushdie.

“Affirmer que le blasphème n'a qu'une dimension religieuse est une grave erreur”

Depuis trente ans, la liberté d'expression n'a cessé d'être fragilisée par la pression du religieux… et la confusion de nos politiques. Dans un essai captivant, la jeune doctorante Anastasia Colosimo, 25 ans, plonge au cœur de l'infernale logique blasphématoire. Entretien. Jean-Marc Rouillan visé par une enquête préliminaire pour "apologie du terrorisme" pour ses propos sur le 13 novembre. JUSTICE - Le parquet de Paris a ouvert lundi une enquête préliminaire pour "apologie du terrorisme" visant le cofondateur d'Action directe Jean-Marc Rouillan qui a qualifié de "courageux" les auteurs des attentats jihadistes de novembre, a-t-on appris de source judiciaire.

Jean-Marc Rouillan visé par une enquête préliminaire pour "apologie du terrorisme" pour ses propos sur le 13 novembre

Les propos ont été tenus dans une interview au mensuel marseillais Le Ravi de mars. The 12 most satisfying examples of funny women trolling creepy guys on dating apps. This Comedienne Turns the Tables on Sex Position Jokes. You know the story.

This Comedienne Turns the Tables on Sex Position Jokes

I am the oldest— I am the second oldest of five kids, and I’m really close with all my siblings, but I’m especially close with my little brother Sam. My little brother Sam is about ten years younger than me. The thing about Sam is he’s only known me as a comedian. It kind of has shaped my life, being a comedian. I’m very honest. Dieudonné, jugé pour injure raciale : "C’est du second degré… évidemment" Dieudonné ne s’est pas pointé à la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris.

Dieudonné, jugé pour injure raciale : "C’est du second degré… évidemment"

C’est son avocat qui le lui a “interdit”. “Je lui ai ordonné de ne pas venir, plaide Me Sanjay Mirabeau. On Charlie Hebdo's Aylan Kurdi cartoon. Charlie Hebdo, the French satirical magazine, has published a cartoon on Aylan Kurdi, the Syrian boy whose body washed up on a Turkish shore when he drowned on the journey to Greece, drawing global attention to the plight of refugees.

On Charlie Hebdo's Aylan Kurdi cartoon

The cartoon, as desired, is attracting considerable controversy. On peut rire de tout, mais on peut aussi arrêter de citer Desproges n'importe comment. C’était il y a 33 ans, 5 mois et 5 jours : Pierre Desproges inventait sans le savoir le «point Desproges», dont quiconque a eu une grande discussion sur l’humour, le rire et toutes ces sortes de choses a déjà pu expérimenter la grande force.

On peut rire de tout, mais on peut aussi arrêter de citer Desproges n'importe comment

Le «point Desproges», c’est le moment où quelqu’un, afin de donner de l’autorité à son propos, se réfère à une fameuse phrase de l’humoriste décédé en 1988 des suites d’une maladie courte et rigolote : on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. Ou avec tout le monde. En fait, on ne sait pas trop. En attendant de se plonger dans la pensée desprogienne pour tenter d’y démêler ce que l’auteur a voulu dire, constatons donc la vigueur avec laquelle cette phrase, devenue d’ailleurs un «dicton» dans de nombreuses bouches, traverse les années.