background preloader

Compétences

Facebook Twitter

Comment le numérique va bouleverser l'emploi dans le secteur public. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Comment le numérique va bouleverser l'emploi dans le secteur public

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... bien ensoleillé Vent : 5km/h - UV : 1 Clôture veille : 5324.40 Ouverture : 5299.40 Se connecter S'inscrire Replay Emissions PascalSAMAMA journaliste Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter BFM Business Selon un rapport de Roland Berger, la transformation numérique de l'administration pourrait impacter jusqu'à 110.000 postes à court terme.

L’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, la nomination d’Édouard Philippe et la constitution de son gouvernement a occulté le rapport sur cabinet Roland Berger sur la transformation numérique dans le secteur public. Comme les auteurs le rappellent, cette mutation était déjà bien amorcée. Tweeter. Révolution numérique : accompagner les mutations des métiers. Dématérialisation des procédures, offre de services en ligne, archivage numérique… Les collectivités ont entamé il y a plusieurs années une petite révolution en développant chaque jour un peu plus l’e-administration.

Révolution numérique : accompagner les mutations des métiers

Véritable levier pour améliorer les services rendus aux usagers, le numérique suppose des ajustements permanents dans les pratiques des agents. « Les métiers mutent mais ne disparaissent pas », analyse Laure de la Bretèche, secrétaire générale pour la modernisation de l’action publique, qui réfute une éventuelle menace que ferait porter le numérique sur l’emploi. Selon elle, l’automatisation des tâches, qui permet un gain de productivité évident, amène « à recentrer les agents sur des missions à plus grande valeur ajoutée, notamment une plus grande proximité dans les relations avec les usagers ». A lire aussi Le chemin de la dématérialisation est plus raide pour les petites communes Opération persuasion Intelligence collective Nouveauté toute relative Focus.

Êtes-vous élu en charge du numérique ? De l’e-administration ? De la smart city ? Smart city, French Tech, e-administration, démocratie participative…, le thème du numérique semble incontournable pour les collectivités aujourd’hui. Mais toutes ne le portent pas de la même façon, ni ne lui accordent la même importance, comme le montre la petite étude que nous avons menée sur les 50 plus grandes villes de France. La position des élu.e.s dans l’organigramme, l’intitulé du poste, le nombre d’élu.e. dédiés, l’approche transversale ou thématique constituent autant de paramètres.

En force à Paris, Orléans… Au total, nous estimons qu’au moins la moitié des villes examinées consacrent une ou plusieurs délégations en position forte ou moyenne (adjoint placé plus ou moins haut), témoignant d’une montée en puissance certaine du sujet. Une immense majorité présente une ou plusieurs délégations relevant du champ lexical du numérique. En outre, il ne faut pas se fier à l’absence de champ lexical du numérique dans leur intitulé. A Perpignan, la notion ne figure dans aucun intitulé.

« Accompagner le changement, c’est notre rôle » - Sophie Loiselet, présidente de l’ANDRHDT. Pourquoi avoir choisi d’intituler votre colloque des 24 et 25 septembre à Pau « Nouvelle organisation territoriale : entre sens et opportunité » ?

« Accompagner le changement, c’est notre rôle » - Sophie Loiselet, présidente de l’ANDRHDT

Notre association compte des DRH de collectivités de types et de tailles très diverses. Nous ne sommes pas tous impactés par la nouvelle organisation territoriale. Mais certains de nos collègues directeurs des ressources humaines ont été malmenés récemment ou nous font part de leur inquiétude face à de grands bouleversements à venir. Accompagner ces changements, être en capacité d’expliquer le sens de cette nouvelle organisation territoriale, ce qu’elle va changer pour les agents, etc., est le rôle des DRH. Il s’agit également d’y voir des opportunités. Mettre les changements comme la nouvelle organisation territoriale en dynamique, plutôt que d’être dans la passivité Vous parlez de « dynamique » à insuffler par rapport à des changements politiques ?

En qualité de DRH, c’est notre job. Vous aborderez aussi l’innovation dans le management. Quels seront les nouveaux profils de l’administration numérique de demain. Des bus sans pilote, des prisons sans gardien, des écoles sans enseignant, des administrations sans secrétaire… Ce scenario d’avant-garde semble encore bien loin de se produire, mais l’efficience des algorithmes a fait basculer peu à peu notre société vers toujours plus d’automatisation numérique.

Quels seront les nouveaux profils de l’administration numérique de demain

L’administration française n’est pas en reste dans cette révolution : bracelets électroniques pour des peines de prison alternatives, dématérialisation des avis d’imposition, archivages numériques… En exploitant les technologies de l’information et de la communication, l’administration se modernise dans un souci de gain d’efficacité, d’économie et d’amélioration du service rendu aux usagers. Lire aussi : Big data et action publique algorithmique sont-ils solubles dans les valeurs de services publics Trois profils émergents Lire aussi : Emplois publics : des algorithmes à la place des fonctionnaires ?