background preloader

Le français qui lit (aujourd'hui et demain)

Facebook Twitter

Principal instrument de suivi des pratiques culturelles des français, l'enquête d'Olivier Donnat est régulièrement renouvelé et conduit à s'interroger sur les mutations de ces pratiques au sein d'un réseau médiatique foisonnant.

"Les Français et la lecture" : je t’aime, moi non plus - 21 mars 2015. A trois jours du Salon du Livre de Paris, le Centre National du Livre (CNL) et l’institut Ipsos ont braqué leurs feux sur nos habitudes de lecture.

"Les Français et la lecture" : je t’aime, moi non plus - 21 mars 2015

Bilan du sondage : mitigé, car si nous lisons de moins en moins, l’attachement que nous portons à cette activité demeure important. État des lieux en quatre questions. Les Français lisent-ils? Oui. En tout cas, ils sont 85% à l’affirmer, et 21% à se dire grands lecteurs – un taux qui augmente nettement avec l’âge, et qui est plus élevé chez les femmes. Il faut noter ici l’influence déterminante du milieu originel: un Français sur quatre peut dire que la lecture tenait dans sa famille une place importante; parmi ceux qui sont dans cette catégorie, 45% sont devenus de grands lecteurs. Que lisent-ils ? Tout dépend du lecteur. Ces lectures studieuses, ajoutées aux obligations scolaires, font que leur catégorie peut se targuer d’un score supérieur à celui de leurs aînés (19 livres par an contre 16).

VIDEO : Les Français et la lecture en quelques miniutes. Enquête : Les français face au roman. Pingz Man, CC BY 2.0 Menée par Marco Caramelli, chercheur à l'INSEEC, l’enquête sur la lecture de romans touchera ces différents sujets et bien d’autres. « L’un des objectifs finaux sera de proposer des moyens d’inciter les Français à lire davantage, cause que nous considérons d’utilité (de santé ?)

Enquête : Les français face au roman

Publique », explique-t-il. Y répondre prend moins de 5 minutes lorsqu’on est un petit lecteur (ou un non-lecteur) de romans, et une vingtaine de minutes lorsqu’on est un lecteur régulier. Les résultats n’ont en effet pas vocation à être vendus, mais seront simplement publiés dans des revues scientifiques et diffusés gratuitement. CHIFFRES-BD : l’enquête sur la lecture de bandes dessinées en france. CHIFFRES : lecture régulière de livres. CHIFFRES : évolutions lecture de livres. RESULATS DONNEES : Les français et la lecture.

Il est intéressant de constater que la lecture de livres numériques est en progression mais qu'il ne s'agit en aucun cas d'une concurrence avec le livre papier. Très rare sont donc les lecteurs exclusifs. – eglantine_a

Les pratiques culturelles demeurent inégalitaires. 22 juillet 2011 - Les pratiques culturelles des Français restent marquées par de profondes disparités liées à l’âge et au statut social.

Les pratiques culturelles demeurent inégalitaires

Une analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Extrait du magazine Alternatives Economiques. En 2008, les pratiques culturelles les plus courantes confirment les tendances observées dix ans plus tôt (voir « pour en savoir plus »). Côté audiovisuel, l’équipement en téléviseurs continue à progresser et la proportion de personnes qui déclarent regarder la télévision « tous les jours ou presque » a nettement augmenté depuis 1997 (de 77 % à 87 %), avec une hausse particulièrement forte chez les 25-54 ans. Allumer la télé en rentrant chez soi semble devenir une sorte d’automatisme. Les sorties ne connaissent pas la crise. Qu'est-ce qu'Internet change dans notre rapport à la culture. Internet a-t-il bousculé le rapport que les Français entretiennent avec la culture ?

Selon un sondage 17 % des français ont un roman, des nouvelles, ou des poèmes en chantier. C'est peut-être ces nouveaux réseaux qui invitent à une lecture participative ! – eglantine_a

C’est ce qu’a cherché à analyser le ministère de la Culture et de la Communication en réalisant, entre 2007 et 2008, une vaste enquête de terrain pour mieux appréhender les comportements des Français dans les domaines de la culture et des médias.

Qu'est-ce qu'Internet change dans notre rapport à la culture

Dirigée par le sociologue Olivier Donnat et intitulée Enquête sur les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique , elle souligne le tournant fondamental opéré par l’essor de la culture numérique et d’Internet. En moins de dix ans, notre accès et notre rapport à la culture ont été profondément bouleversés par le développement du numérique et des nouvelles technologies. Les Français et la culture : révolution chez les 15-24 ans. Recul de la télé et de la radio, nouvelles frontières entre art et divertissement...

Les Français et la culture : révolution chez les 15-24 ans

La révolution numérique n'a pas fini de chambouler nos pratiques culturelles. En avant-première, les conclusions d'une vaste enquête menée sous l'égide du ministère de la Culture. C'est une sorte de vaste check-up. Une radiographie effectuée tous les dix ans, depuis le début des années 70, par le département des études du ministère de la Culture. Les Français vont-ils plus ou moins au cinéma, au musée ou à la bibliothèque ? La dernière prise de température remontait à 1997. Mutation de l'animal lecteur : les nouvelles pratiques de lecture. On lit de moins en moins de livres… Mais l'homme pressé d'aujourd'hui, entouré d'écrans, n'a jamais autant lu !

Mutation de l'animal lecteur : les nouvelles pratiques de lecture

Où l'on découvre que les pratiques de lecture ont connu bien des mutations. « Je crois que nous sommes, dans l'âme, des animaux lecteurs et que l'art de lire, au sens le plus large, définit notre espèce », écrit Alberto Manguel, dans son Nouvel Eloge de la folie (éd. Actes Sud). La belle affirmation de l'écrivain argentin ne constitue-t-elle pas pourtant une profession de foi obsolète ? L'être humain ne serait-il pas aujourd'hui en train de muer, de muter, de s'extraire de sa peau d'« animal lecteur » pour en revêtir une nouvelle, incertaine encore ? “Plus que jamais auparavant, l'écrit est partout dans nos vies…” « Nous sommes dans un moment de mutation, c'est certain. De fait, les enquêtes quantitatives menées depuis quarante ans montrent qu'incontestablement, en France comme dans tous les pays occidentaux, on lit moins de livres qu'avant.