background preloader

Livres

Facebook Twitter

Éditions Mardaga - Psychologie de la négociation. « C’est un ouvrage de référence qui peut intéresser un très large public, tant les individus que les institutions… » (Anne Fornoville-Dubois, Psychologos, 7 janvier 2016) À partir du 15 octobre 2015, Stéphanie Demoulin animera un MOOC (cours en ligne, gratuit et ouvert à tous) portant sur le sujet de son livre, à savoir la psychologie de la négociation. À ne pas manquer ! Découvrez le MOOC « Great book – The book is a step by step process to follow that leads to a successful negotiation. Recommended for anyone who can read in French. » (Commentaire de William Wasser sur Amazon, 11 septembre 2015) Le 21 août 2015, Stéphanie Demoulin était l’invitée de l’émission « Questions Clés » sur La Première (RTBF), présentée par Véronique Thyberghien, pour discuter de la négociation coopérative.Réécouter l’émission « Négocier est au cœur de nos relations sociales tant dans la sphère privée que dans la sphère professionnelle.

. « Quelles sont les attentes de ceux qui entrent en négociation ? Lóczy ou le maternage insolite. Ouvrages CPAS. Pdf Gaberan : Rénover le métier d’éducateur, propositions pour un métier d’avenir. Educateur, ce métier impossible: Le lexique (enrichi) du travail social. Les habitants voyageurs. Juin 2014 : Cliquez sur l'image pour lire l'article des ASH Edit 20 mai : L'ouvrage "Les habitants voyageurs" est disponible sur le site d'ESF mais également sur La Fnac, Amazon et toutes les librairies habituelles.Edit 14 mai : Le livre a sa page Facebook ainsi qu'un site dédié qui contiendra photos, vidéos, citations, articles en lien avec le contenu de l'ouvrage.

"Dans un voyage, on évolue, on change, on se transforme. Et souvent, on rentre et tout est annulé par le retour. Il faut essayer de garder des traces" Raymond Depardon, Errance, 2004 Chères lectrices, chers lecteurs, j'ai une super nouvelle à vous annoncer comme je le disais il y a quelques jours. Comment décrire cet ouvrage de manière succincte ? C'est un livre qui parle de la folie. "Ici, nous avons évoqué la folie, cette indésirable folie qui rend l’autre si proche de soi et si loin à la fois. Voici le résumé que vous pourrez trouver en quatrième de couverture : Manuel des médiations thérapeutiques. La Langue : enjeu de pouvoir ou désir de création ?

Cent mots pour être éducateur. Cent mots pour être éducateur. L’essentiel du travail de l’éducateur réside dans le caractère anecdotique de sa présence à l’Autre. Ce n’est pas pour autant que tout le monde peut se dire éducateur ! L’apparente simplicité d’un « être avec » masque la réelle complexité du « faire avec ». Et ce serait maintenir une illusion que de penser trouver les ressorts du métier d’éducateur en quelques savoirs disciplinaires : ceux-ci ne peuvent l’expliquer que dans l’après-coup. Le sens du métier d’éducateur est à puiser dans une lecture appliquée des actes posés au jour le jour ; encore faut-il pour cela disposer d’un langage approprié.

D’où le choix de cent mots simples et pourtant illustratifs de la difficulté de ce métier. Cent mots pour une profession longtemps restée sans mots ! Au final, ce dictionnaire ne conceptualise pas une pratique professionnelle ; il la rend visible et lisible par tous ceux qui sont appelés à l’exercer. Les cent portes de l'accueil. Bernard De Backer Avec la participation de Paul Lodewick Les cents portes de l'accueil Héberger des adultes et des familles sans abri Les premiers centres d'accueil ont été créés dans les années 1880.

Depuis ces asiles de nuit rudimentaires, un long chemin a été parcouru. Les populations se sont transformées, les centres se sont multipliés, les pratiques ont changé. Alors qu'il existe plusieurs ouvrages consacrés aux sans-abri, plus rares sont ceux qui décrivent les dispositifs d'hébergement mis en place pour leur venir en aide. Le lecteur côtoiera dans ce livre l'histoire du secteur en Belgique, puis plongera dans les réalités contemporaines: le "filet de sécurité" que constitue le réseau des centres, les populations hébergées, les pratiques d'accompagnement. Ceci pour faire face à des défis considérables. Ce livre résulte d'une démarche initiée par l'Association des Maisons d'Accueil et des Services d'Aide aux Sans-abri (A.M.A.). Parole d'éduc : Educateur spécialisé au quotidien.

Mais comment les éducateurs s'y prennent-ils ? Que peuvent-ils dire et écrire de ce qu'ils font ? Cet ouvrage dégage une voie pour répondre à ces questions. Si l'environnement de l'éducation spéciale, le contexte de crise sociale dans lequel elle s'exerce, est relativement bien connu, ce qui constitue le coeur du travail éducatif, la rencontre singulière, un par un, avec des sujets en grande souffrance, reste encore à explorer. Avec pour point d'appui l'expérience et la théorie de la psychanalyse, l'auteur essaie de fonder en raison l'acte éducatif.

Les éducateurs s'investissent dans les petites choses du quotidien pour permettre à d'autres de construire au jour le jour leur propre vie. Bien souvent le travail éducatif ne se voit pas. Depuis quelques années en France un certain nombre de travailleurs sociaux se sont mis au travail pour essayer de construire les coordonnées de leur acte. L'éducateur d'une métaphore à l'autre. Parler autrement de l'éducateur. LE ROLE DE L' EDUCATEUR. Education et psychanalyse.

Ce livre s'adresse à tous ceux qui s'intéressent à l'éducation, qu'ils soient parents, éducateurs, enseignants, psychologues ou psychanalystes. Chacun sait l'importance de l'éducation, pour s'y trouver engagé avec plus ou moins de bonheur et de réussite à un moment de son existence. Pourtant, à l'heure actuelle, elle reste encore un lieu mal défini où l'éducateur spécialisé n'évite l'arbitraire de la pure subjectivité qu'en s'aliénant à d'autres disciplines : psychologie, sociologie, etc.

Rien d'étonnant donc, à ce qu'il souffre de son image et qu'il ait tant de mal à définir son identité. Or, sans identité, pas de position éducative qui tienne ! N'existerait-il pas une spécificité de l'éducation ? Biographie de Daniel Roquefort Daniel ROQUEFORT a été pendant dix-sept ans directeur d'un institut médico-pédagogique en Charente-Maritime. L’éducateur spécialisé en question(s), La professionnalisation de l’activité socio-éducative. Je suis vraiment très agacé par ces psychologues qui n’arrêtent pas de gloser sur l’identité des éducateurs, sur ce malaise que nous éprouverions, ce doute sur nous-mêmes et sur notre travail. Il y a des éducateurs qui doutent comme il y a des psychologues qui doutent. Mais il y a des éducateurs, qui sans être totalement sûr d’eux-mêmes, savant que ce qu’ils font, avec ceux qui leur sont confiés, leur est utile, sinon aujourd’hui, demain ou plus tard.

Car tout ce que l’on partage avec l’autre et ce que l’autre partage avec nous, construit les trajectoires de vie que tout un chacun sent en lui, même si ces trajectoires sont tourmentées, violentes, contradictoires, s’éloignant de la ligne droite que d’autres ont choisi. Les éducateurs assument leurs contradictions, pour que ceux qu’ils accompagnent assument les leurs. Mais dans ce métier, la professionnalisation n’est pas une affaire de fonction de ban. Jacques Ladsous.

Etre éducateur dans une société en crise. « Etre éducateur dans une société en crise - Un engagement, un métier » Philippe GABERAN, ESF , 1998, 140 p. Qui parle traditionnellement de l’avenir de l’éducation spécialisée ? On trouve des psychologues, des psychanalystes, des sociologues et autres universitaires … Ici, c’est un professionnel de terrain qui prend la parole.

S’il est chercheur en sciences de l’éducation, il n’en continue pas moins à exercer comme éducateur spécialisé auprès d’adultes en difficulté. C’est cette double approche qui donne envie de lire Philippe Gaberan. Et ça tombe bien, car des choses, il a à en dire ! Son propos a l’ambition de dépasser les problèmes corporatistes pour appréhender cette profession à l’échelle de la société. Issus d’un militantisme qui répondait au besoin de réparation, les éducateurs ont su évoluer vers une professionnalisation qui a apporté des outils de travail centrés sur la construction du sujet. Le Langage du changement - Elements de communication thérapeutique. Paul Watzlawick Note moyenne : | 0 avis Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier ! Seuil Paru le : 01/06/1980 1 million de livres à découvrir Livraison à domicile à partir de 0,01 € Paiement sécurisé, débit à l'expédition Neuf - Définitivement indisponible Votre note Date de parution : 01/06/1980 Editeur : Seuil Collection : Points ISBN : 2-02-005577-5 EAN : 9782020055772 Présentation : Broché Poids : 0,25 Kg Aucun avis sur Le Langage du changement pour le moment.

Nos avis clients sur decitre.fr Le Langage du changement. Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. Changements. Théorie des types logiques : … commence elle aussi avec le concept de collection « d’objets » qui sont rassemblés selon une certaine propriété qu’ils ont en commun. Les constituants de cette totalité sont ici appelés membres, et la totalité porte le nom de classe. Axiome : « ce qui comprends tous les membres d’une collection ne peut être un membre de la collection. » Distinction capitale entre « membre » et « classe »… une classe ne peut être membre d’elle-même. … les dangers de confusion de niveaux sont omniprésents, avec leurs conséquences embarrassantes. … le changement implique toujours le niveau immédiatement supérieur : pour passer, p. ex., de l’immobilité au mouvement, il faut faire un pas en dehors du cadre théorique de l’immobilité.

. … existence de deux sortes de changements : l’un prend place à l’intérieur d’un système donné qui, lui, reste inchangé, l’autre modifie le système lui-même. Une logique de la communication. 1967 Paul watzlawick (dir.) Paul Watzlawick est l'une des figures de proue de la recherche en psychologie de la communication, au sein de ce que l'on appelle l'école de Palo Alto. Dès les années 50, ce courant a développé une approche systémique de la communication, dont l'une des originalités est de proposer à la fois une théorie générale et une thérapeutique, dont Une logique de la communication expose les principes. Le principe de base mis en oeuvre par Watzlawick et ses collègues est de ne jamais considérer l'individu comme un être isolé, mais comme l'élément d'un système de communication qui comprend plusieurs personnes (par exemple, le couple ou la famille) et au sein duquel « le comportement de chacun est lié au comportement de tous les autres et en dépend ».

D'autre part, nous ne pouvons pas ne pas communiquer. Tout comportement, même le silence, est un message qui influence les autres et conditionne en retour leur comportement. La Réalité de la réalité. Confusion, désinformation, communication. Essais De la réalité chacun se fait son idée. Dans les discours scientifique et politique, au quotidien, nous renvoyons en dernière instance au référent suprême : le réel. Mais où est donc ce réel ? Et surtout, existe-t-il réellement ? «De toutes les illusions, la plus périlleuse consiste à penser qu'il n'existe qu'une seule réalité. En fait, ce qui existe, ce sont différentes versions de la réalité, dont certaines peuvent être contradictoires, et qui sont toutes l'effet de la communication et non le reflet de vérités objectives et éternelles.»

L ’exclusion, l’état des savoirs. « L ’exclusion, l’état des savoirs » Sous la direction de Serge PAUGAM, Editions La découverte, 1996, 582 p. S’il est une notion qui semble admise et reconnue par tous, c’est bien celle de l’exclusion. Mais c’est aussi ce consensus qui donne en même temps à ce concept un aspect équivoque et un peu fourre-tout. C’est pourquoi la somme de contributions éditées sous la direction de Serge Paugam est-elle passionnante. C’est plus de 50 chercheurs qui nous proposent leurs réflexions, chacun à partir de sa spécialité. Les sciences sociales sont ainsi convoquées au risque d’un état des lieux concernant un processus que l’on pensait au moment des 30 glorieuses sinon éradiqué, du moins marginalisé et qui éclate à la figure de notre société comme un énorme furoncle au tournant du XXème siècle. C’est René Lenoir qui, au milieu des années 70, remet en lumière l’exclusion, en expliquant qu’il s’agit là du produit direct de notre fonctionnement socio-économique.

Le singe nu. S'il est sûr que quand l'homme quitte la Terre, il la quitte pratiquement nu et seul jusqu'à preuve du contraire; le fait est que cela est au fond également le cas pour les singes, donc pourquoi en effet ne pas en faire un livre ? Evidemment, sauf qu'en ce cas il ne s'agit pas d'un ouvrage de fiction mais d'un précis de sciences humaines et anthropologiques. L'auteur annote donc la plupart des comportements de masse comme ces autres plus originaux, puis les compare au final aux simiesques -notamment aux chimpanzés: Pour lui l'homme n'est pas le centre de l'univers (ça on avait pas compris) et est proche du singe et de la guenon. C'est possible, d'autre part l'écriture agréable du livre est de toute façon si typique de certains modes de pensée de l'époque à laquelle il a été rédigé, qu'à sa lecture on ne pourra réprimer notre envie de conjuguer des thèmes en apparence opposés comme primate ou génétique.

La relation éducative. La peur de la différence. Dialogue sur le handicap et l'altérité. Paroles pour adolescents ou le complexe du homard. Paroles pour adolescents ou le complexe du homard Petite Biographie Ce livre a été écrit par Françoise Dolto (1908-1988) et sa fille Catherine Dolto-Tolitch.Françoise Dolto était pédiatre, c’est à dire médecin spécialiste de l’enfant et psychanaliste. (Un psychanaliste, c’est un peu comme psychologue sauf que ce métier n’est pas contrôlé.) Grâce à l’expérience qu’elle tenait de ses deux métiers, elle a écrit plusieurs livres sur les enfants et les adolescents. GenreC’est une “étude psycho-sociologique”. RésuméCe livre parle des transformations, des nouveaux sentiments qui apparaissent à l’adolescence, des problèmes que l’on peut rencontrer ou bien les pièges dans lesquels on peut tomber à cet âge là (la drogue, par exemple). Vous allez me demander : Pourquoi le complexe du homard? (p.51) “L’image que le groupe, la BANDE, se fait de nous paraît vitale par moments.

(p113) “La honte, qui fait tellement souffrir est fabriquée par le regard des autres ou par l’idée qu’on s’en fait. Isabelle. Ces émotions qui nous fabriquent.  Ethnopsychologie de l'authenticité. Les sources de la honte. Cessez d’être gentil soyez vrai ! LE MURMURE DES FANTOMES. Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens. Les mots sont des fenêtres (ou des murs) : introduction à la communication non violente. Agnès Le Guernic / analyse transactionnelle. En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté.