background preloader

Belleville Éditions

Facebook Twitter

Sainte caboche (20 Minutes) On a lu pour vous «Sainte Caboche : Roman réaliste magique» par Socorro Acioli chez Belleville éditions (240 p., 19€).

Sainte caboche (20 Minutes)

Notre citation préférée : « Et chaque fois que le mariage était conté, de nouveaux détails s’ajoutaient et le métamorphosaient en un événement surnaturel. » Pourquoi ce livre ? Parce que le langage fantastique du conte, ici brésilien, est universel. Parce qu’on tire une leçon de l’histoire. >> A lire aussi : Faites partie de la communauté «Livres» de 20 Minutes en chroniquant vos livres préférés L’essentiel en 2 minutes L’intrigue. Les personnages. Les lieux. L’époque.

L’auteur. Ce 2min' a été préparé en écoutant Mayra Andrade grâce au flashcode par Amandine Roulland Pionnière de 20minBooks Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Sainte Caboche (La Cause littéraire) Samuel vient de perdre sa mère, depuis longtemps malade, la presque sainte Mariinha, et celle-ci lui a fait promettre, avant sa mort, d’aller de Juazeiro do Norte, où ils vivent, à Candeia, pour y retrouver sa grand-mère et son père qu’il n’a jamais vus, et aussi d’aller déposer une bougie au pied des statues de trois saints hommes : celle du padre Cicero à Juazeiro, et celles de St Antoine et St François qui sont voisines à Candeia et Canindé.

Sainte Caboche (La Cause littéraire)

Samuel marche nuit et jour sur les routes qui traversent le sertao hostile, avec en poche une adresse, animé surtout par la rage et le vif désir de tuer son père, celui qui les a depuis toujours abandonnés, lui et sa mère. Il arrive à Candeia, sale, dépouillé, affamé, pitoyable, pour y trouver un village délabré quasi abandonné et une grand-mère recluse dans sa maison qui refuse de l’y accueillir ou de répondre à ses questions. Elle l’envoie chercher abri plus loin. Cathy Garcia. Sainte Caboche (Addict Culture) Une nouvelle maison d’édition (Espaces Latinos) Sainte Caboche (Libération) En ouvrant son journal, il y a quelques années, Socorro Acioli est tombée sur une drôle d’histoire.

Sainte Caboche (Libération)

Dans les environs de Fortaleza, la capitale de son Ceará natal, dans le Nordeste du Brésil, une statue acéphale de saint Antoine trône sur une colline, tandis que la tête est dans une rue en contrebas. Entamés en 1986, les travaux n’ont jamais été terminés. De ce «squelette de béton», comme on appelle les ouvrages inachevés qui parsèment le pays, la romancière de 42 ans a fait un délicieux récit, Sainte Caboche, qui sort en France, après une parution remarquée en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Candeia est une bourgade du sertão, arrière-pays rural, pétri de religiosité populaire. L’imposante statue devait en faire un lieu de pèlerinage, à l’exemple de Juazeiro do Norte, la ville du père Cícero, vénéré dans la région.

Protégée. Socorro Acioli évoque ses difficultés d’écriture, son besoin d’acquérir une technique «quitte à s’en éloigner ensuite», la longue gestation de l’œuvre. Sainte Caboche (Le Petit journal) Belleville Editions est une toute jeune maison d’éditions fondée à Paris par Dorothy Aubert et Marie Trébaol, 32 ans toutes les deux.

Sainte Caboche (Le Petit journal)

Leur objectif : traduire et publier des ouvrages d’auteurs étrangers conseillés par des libraires locaux lors de leurs voyages à travers le monde. Au Brésil, elles ont ainsi découvert Socorro Acioli, auteure du Nordeste, dont elles publient ce mois de mars en France Sainte Caboche. Entretien. Lepetitjournal.com : Tout d’abord, pouvez-vous nous parler un peu plus de vous ? Dorothy Aubert : Nous sommes toutes les deux éditrices avec des affinités communes sur de nombreux sujets dont la littérature étrangère et le voyage. Comment est née Belleville Editions ? Expliquez-nous ce concept de littérature connectée, qui est votre marque de fabrique… Marie Trébaol : Nous sommes la seule maison d’éditions pour le moment à le proposer sur l’ensemble de notre catalogue.

Comment en êtes-vous venues à publier ce roman brésilien ? - Voir le site de Belleville Editions. Sainte Caboche (Un dernier livre avant la fin du monde) C’est avec une émotion digne de l’annonce d’un Noël bonus en plein prémisse printanier que j’ai appris l’annonce de deux nouveaux romans aux Editions Belleville, projet lancé il y a presque un an par Marie et Dorothy, deux passionnées de littérature et de voyage!

Sainte Caboche (Un dernier livre avant la fin du monde)

J’avais découvert cette nouvelle approche littéraire de livre-connecté à travers La coiffure de la mariée, premier opus dégotté par les deux éditrices au cour d’un de leur voyage en Turquie. Cette fois, c’est le Brésil qui est mis à l’honneur avec Sainte Caboche, roman aux allures de conte moderne signé par Socorro Acioli, protégée de Gabriel Garcia Marquez (Milles ans de solitude). Vol direct pour les contrées du Nordeste brésilien, sur les pas de Samuel qui erre, la peau sur les os et l’esprit plein de larmes et de haine.

Samuel, qui regarde son ventre pour voir si celui-ci ne se colle pas à ses côtes, comme dans l’histoire que Mariinha sa mère lui contait de on vivant, il n’y a pas si longtemps de cela.