background preloader

Petits paysans & Bio plus productifs que l'industriel

Facebook Twitter

L’agro-industrie veut confisquer le mot « bio » D’un côté, certains mouvements historiques de l’agriculture biologique, résolument opposés à l’agriculture chimique industrielle, sont enquêtés sur l’usage qu’ils font dans leur communication des préfixes « bio », et « éco ».

L’agro-industrie veut confisquer le mot « bio »

La bio peut-elle vraiment nourrir le monde ? - Changeons d'agriculture. Il est temps de développer ici un thème qui est au cœur de mes deux derniers ouvrages : l'agriculture biologique est-elle vraiment une solution à grande échelle, capable de répondre autant aux enjeux alimentaires qu'environnementaux ?

La bio peut-elle vraiment nourrir le monde ? - Changeons d'agriculture

Les bénéfices environnementaux de l'agriculture biologique ne font pas de doute. Mais ils sont souvent opposés à ses supposés moindres rendements. C'est là un total contresens, puisque la bio est également l'agriculture la plus performante sur le plan agronomique et sur le plan social – or, la dimension sociale est centrale dans la question alimentaire mondiale. Quelques données... Les méfaits de l'agriculture chimique et industrielle L'agriculture moderne, dont l'objectif, au sortir de la seconde guerre mondiale, était de produire suffisamment pour parvenir à l'autonomie alimentaire du pays, s'est progressivement vue entraînée dans la spirale indstrielle et financière que nous connaissons aujourd'hui : De moins en moins de paysans sur des exploitations de plus en plus grandes Comme Michel Serres le déclarait au JDD, nous sommes passés de 50% de paysans à la moitié du XXème siècle à 1% aujourd'hui (3,3% de la population active).

Quelques données...

Parallèlement, les surfaces cultivées diminuent en France et la proportion des grandes exploitations (en moyenne 100 ha) augmente. Liberterre - Sens de l'Humus 01 par John Jeavons. L'agroécologie, l'être humain dans sa responsabilité à l'égard du vivant. « Médecins de la terre », ils aident les paysans à produire sans pesticides. Agronomes alternatifs, Lydia et Claude Bourguignon conseillent paysans et vignerons désireux de changer leurs méthodes pour mieux respecter leur sol et augmenter leurs revenus.

« Médecins de la terre », ils aident les paysans à produire sans pesticides

Rencontre. Claude Bourguignon dans les champs de Sébastien, en avril 2014 (Sophie Caillat/Rue89) A perte de vue sur les collines s’étendent les champs de Sébastien. 200 hectares de blé, d’orge, de colza, de tournesol et de luzerne. Nous sommes en Côte-d’Or, aux confins de la Haute-Saône. « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare » Suffisante ou pas l'AB ? Descendez pour découvrir la Permaculture et la Biodynamie (+ détails pratiques !) Combien de paysans faut-il près de chez moi si je veux manger local et bio? Combien faudrait-il de producteurs en France pour manger bio et local ? C’est une question qui revient régulièrement : combien de paysans devrait-on avoir à proximité de nos villes ou communes, si l’ensemble des citoyens décidait de relocaliser leur alimentation, en plus de passer au tout bio ?

Combien faudrait-il de producteurs en France pour manger bio et local ?

L’association Terre de Liens nous apporte des éléments de réponse. On parle régulièrement des bons conseils à appliquer pour adopter un rythme de vie sain, afin d’optimiser son propre bien-être et garantir une bonne santé pour la planète. Les vraies bonnes idées sont intéressantes surtout lorsqu'elles se concrétisent. Agroforesterie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Agroforesterie

Graminées et herbacées sous oliviers séculaires. L’agroforesterie est un mode d’exploitation des terres agricoles associant des plantations d'arbres dans des cultures ou des pâturages[1],[2]. Étymologie[modifier | modifier le code] Le terme agroforesterie est la traduction d'un néologisme anglais (« agroforestry ») apparu dans les années 1970.

Il peut prêter à confusion car l'agroforesterie moderne diffère fortement de la foresterie en ce que les arbres n'occupent généralement que moins de 20 à 30 % de la surface agricole utile. Avantages[modifier | modifier le code] L'agroécologie est-elle l'avenir de l'agriculture française ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Angela Bolis Jacques Morineau dans son exploitation, le GAEC (Groupement agricole d'exploitation en commun) Ursule, près de Chantonnay en Vendée.

L'agroécologie est-elle l'avenir de l'agriculture française ?

L’agroécologie : des définitions variées, des principes communs. Communiqué de presse - projet Biobio. Ce projet de recherche européen, "BioBio", a permis de mettre au point une batterie d'indicateurs directs et indirects de la biodiversité dans les exploitations agricoles biologiques et conventionnelles.

Communiqué de presse - projet Biobio

Les résultats obtenus montrent que dans l’ensemble, la diversité d’espèces est à peine supérieure dans les exploitations biologiques par rapport aux conventionnelles. De plus, la présence d’espèces rares ou menacées n’est pas non plus dépendante du mode d’exploitation. Il ressort ainsi que le caractère essentiel qui détermine le niveau de biodiversité dans une exploitation agricole est la diversité des habitats non cultivés ou semi-naturels présents en son sein, et ce, quel que soit le mode de production, biologique ou conventionnel. Pour préserver la biodiversité fortement menacée en milieu agricole, plus que l’agriculture biologique, les auteurs de l’étude préconisent d’augmenter le nombre et la diversité des habitats dans les exploitations.

Le bio est-il moins productif ? Les petits paysans seraient plus productifs que l'agriculture industrielle. « On peut lutter contre le chômage et préserver l’environnement en produisant de la bonne nourriture » Un agriculteur urbain Canadien cultive 22700 kg de nourriture.

« Imaginez à quoi ressembleraient nos villes si nous avions un agriculteur urbain à chaque coin de rue produisant de la nourriture saine, abondante et des aliments frais pour les gens de cette communauté. » Curtis Stone, PDG de Green City Acres « Et si je vous disais que c’est possible de vivre sans terre à des fins commerciales et que vous pouvez être une solution directe à la sécurité alimentaire, l’inégalité économique et à la dégradation de l’environnement, en créant des liens communautaires et du capital social et plus encore, gagner votre vie grâce à ça?

Un agriculteur urbain Canadien cultive 22700 kg de nourriture

Le pionnier de l’agriculture de demain. Four Season Farm, Maine, USA ©Barbara Damrosch Alors que le tentaculaire Salon de l'Agriculture ouvre ses portes à Paris, faisant la part belle aux méthodes agro-industrielles, certains fermiers se battent pour défendre le courant inverse.

Le pionnier de l’agriculture de demain

Eliot Coleman est de ceux-là. Il est américain, et ce n'est pas un hasard. Si l'agriculture intensive et chimique est prépondérante aux Etats-Unis, une contre-(agri)culture, qui prône un retour aux valeurs humaines et naturelles, se développe avec d'autant plus de vigueur. Une forêt qui se mange. A Dartington, dans le sud de l'Angleterre, nous avons visité un jardin expérimental nourricier qui reproduit un écosystème forestier en milieu tempéré. Créé il y a 20 ans, il est aujourd'hui autogéré et produit suffisamment de fruits, feuilles comestibles, champignons, graines et noix pour subvenir aux besoins d’un ménage. Imaginez un jardin d'un hectare qui ressemblerait à une forêt vierge, avec des grands arbres, des arbustes, buissons, des plantes grimpantes, champignons et feuilles mortes au sol. Changeons d'agriculture. «Changeons d'agriculture» a paru dans la collection « Domaine du possible », dédiée à la mise en lumière des actions qui, souvent à petite échelle, recherchent des alternatives écologiques et sociales à la crise profonde que connaissent nos sociétés Changeons d'agriculture: Réussir la transition Jacques Caplat Acheter Agronome, ancien salarié de la Fédération nationale d'agriculture biologique, Jacques Caplat, après s'être consacré à la démonstration, dans un premier ouvrage, que l’agriculture biologique peut nourrir le monde («L'agriculture biologique pour nourrir le monde» paru en 2012 aux éditions Actes Sud), nous propose aujourd'hui un livre synthétique et pédagogique, en trois chapitres, pour tracer le chemin d'une transition vers des agricultures biologiques.

Bienvenue dans l’agriculture de demain, libérée des pesticides et du pétrole, et créatrice de dizaines de milliers d’emplois. Microsoft Word - Institut Sylva - Etude Maraîchage permaculturel et performance économique - Rapport d'étape janvier 2014.docx - Institut Sylva - Etude Maraichage permaculturel et performance economique - Rapport d'etape janvier 2014.pdf. ▶ La ferme alternative.

Système d’Intensification des Cultures (SIC)

Reverdir le désert. Songhai Center "ferme moderne" au Benin. La ferme du futur: Growing Power. Alley Crops. Theresesing. La voie du mieux.

Prospective agroécologie et permaculture. Agroécologie ou agro-écologie. Gliricidia sepium. BONUS : ressources associées ==> 〓 VIDÉOS 〓 Permaculture, agroforesterie. @Tous les jardins en potagers Bio ! @Réseau Mains dans la Terre. BONUS Rappel ==> Dégradation des sols agricoles et agro-foresterie. Notre rapport aux terres agricoles.