background preloader

Cerveau | Hémisphère gauche / droit [brouillon]

Facebook Twitter

Hémisphère gauche - Hémisphère droit. Chacun de nous utilise une partie de son cerveau plus que l’autre.

Hémisphère gauche - Hémisphère droit

Rien de grave, sinon qu’en ignorant notre « préférence », nous nous privons d’informations cruciales sur nous-même. Test et conseils pour tout savoir sur notre hémisphère dominant. Anne-Laure Gannac A découvrir L’hémisphère gauche. Etes-vous cerveau droit ou cerveau gauche ? - Murmure Persistant. Cerveau droit / gauche, tendances et équilibres... Emotions. Adulte surdoué : reconnaître et comprendre leur différence - Dossier.

Intelligence exceptionnelle, QI élevé, raisonnement différent, aptitudes extraordinaires… Les surdoués ont, semble-t-il, tout pour réussir et être heureux.

Adulte surdoué : reconnaître et comprendre leur différence - Dossier

Pourtant, nombre d’entre eux souffrent. De leur différence, souvent mal vécue. D’un sentiment de décalage avec les autres. De difficultés à s’intégrer dans la société, qui ne les comprend pas toujours et qui a, à leur sujet, de nombreuses idées reçues… Alors qu’ils représentent 2 à 5% de la population mondiale, certains ignorent d’ailleurs qu’ils sont surdoués. Mais heureusement, il n’est jamais trop tard pour le découvrir, et s’épanouir. Monique de Kermadec, psychanalyste et spécialiste des surdoués, accompagne depuis des années ces personnes exceptionnelles, hors normes.

Quant à Hervé, 47 ans, il s'est découvert surdoué après que sa fille ait été diagnostiquée enfant précoce. Dossier réalisé par Margaux Rambert. Douance et particularités mentales, psychiques... Cerveau G/D. TEDxParis 2011 - Catherine Vidal - Le cerveau a-t-il un sexe ? La plasticité cérébrale contre les stéréotypes de genre.

Force est de constater que malgré l'avancée des connaissances en neurosciences, les préjugés sur les différences cérébrales entre les hommes et femmes sont toujours bien vivaces.

La plasticité cérébrale contre les stéréotypes de genre

On ne cesse d'entendre dire que les femmes seraient naturellement multi-tâches et attentives aux autres, tandis que les hommes seraient nés bons en maths et compétitifs. Ces discours laissent croire que nos aptitudes, nos émotions, nos valeurs sont câblées dans des structures mentales immuables. Or les progrès des recherches montrent le contraire : le cerveau fabrique sans cesse des nouveaux circuits de neurones en fonction de l'apprentissage et de l'expérience vécue (Vidal, 2009).

Ces propriétés de "plasticité cérébrale", découvertes il y a une vingtaine d'années, ont révolutionné nos conceptions du fonctionnement du cerveau. Rien n'y est a jamais figé, ni programmé à la naissance. Or malgré ces évidences l'idée d'un déterminisme biologique de nos actions perdure. Références bibliographiques: Les ambiguïtés sexuelles. Mai 2006 Si l'on définit le sexe comme une caractéristique déterminant des groupes d'individus ne pouvant pas se reproduire à l'intérieur de ce groupe, on s'aperçoit que les exceptions sont nombreuses dans le monde animal et végétal.

Les ambiguïtés sexuelles

La plupart des plantes possèdent ainsi à la fois la fonction mâle et femelle. Les primevères, par exemple, sont toutes hermaphrodites. Mais elles ne peuvent pas pour autant se reproduire entre elles ! Troisième sexe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Troisième sexe

Anna P., qui vécut de nombreuses années sous une identité d'homme, prise en photo pour le livre de Magnus Hirschfeld, Sexual Intermediates, en 1922. Aujourd'hui, Anna serait probablement considérée comme transgenre. L'état de n'être ni homme ni femme peut faire référence au sexe biologique, au rôle traditionnel des sexes, à l'identité sexuelle ou à l'orientation sexuelle. Selon différentes cultures, le troisième sexe peut désigner un état intermédiaire entre l'homme et la femme ou une appartenance simultanée aux deux sexes (dans des expressions comme « l'esprit d'un homme dans le corps d'une femme »), l'état de neutralité, la capacité à changer de sexe, ou encore une catégorie complètement séparée d'homme et de femme.

Cette dernière interprétation est considérée comme la plus stricte. Le cerveau a-t-il a un sexe ? "Une vraie spécificité cérébrale ? (1) "Une vraie spécificité cérébrale ? (2) Le cerveau a-t-il un sexe ? En savoir plus. Pas trop déçus ?

Le cerveau a-t-il un sexe ? En savoir plus

Vous ne pourrez plus dire "je ne suis qu'une femme" devant un plan ou "je ne suis qu'un homme" devant une femme en attente de paroles. Oh oui nous sommes différents, mais notre cerveau n'en témoigne pas. Attention aux dérives dangereuses La seule différence sexuelle observable dans notre cerveau est notre sexe génétique. Ce dernier est à l'origine d'une production d'hormones sexuelles qui vont imprégner notre cortex. Rien dans notre cerveau ne permet donc de distinguer l'homme de la femme et encore moins de justifier les différences de comportements observées. Le fonctionnement cérébral est un terrain complexe. Hommes-femmes : sommes-nous différents ? Que devient la frontière entre les deux sexes quand on l'examine avec des outils scientifiques. Nos dossiers consacrés au cerveau La mémoire : Définitive ou précaire ? En direct du système nerveux Cerveau, sexe & pouvoir De Catherine Vidal et Dorothée Benoit-Browaeys 110pp, Ed.

Consultez les libraires Consultez les libraires. Hommes et femmes : sommes-nous différents ? Jill Bolte Taylor, sous-titre français.