background preloader

Définitions

Facebook Twitter

Ecobase 21 - L'encyclopédie du Développement Durable. Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat - Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat -

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) est un organisme intergouvernemental, ouvert à tous les pays membres de l'ONU. Il « a pour mission d’évaluer, sans parti-pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation. Il n’a pas pour mandat d’entreprendre des travaux de recherche ni de suivre l’évolution des variables climatologiques ou d’autres paramètres pertinents.

Ses évaluations sont principalement fondées sur les publications scientifiques et techniques dont la valeur scientifique est largement reconnue ». Historique[modifier | modifier le code] Le lexique du developpement durable. Les notions et concepts pou. Terminologie du développement durable Il est quasi impossible de bien comprendre les concepts du développement durable et d'en évaluer professionnellement la pertinence sans prendre soin de bien définir les termes utilisés.

Le lexique du developpement durable. Les notions et concepts pou

Ce travail préalable est profitable à tous points de vue. Notions, mots clés et étapes du développement durable Deuxième série des notions du développement durable : de Kyoto à Triple Bottom Line. Kyoto. Éco-TIC ou Green IT. Recyclage. Recyclage. Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.

Recyclage

Le recyclage est un procédé qui consiste à réutiliser partiellement ou totalement les matériaux qui composent un produit en fin de vie, pour fabriquer de nouveaux produits. Dans ce processus, les déchets industriels ou ménagers deviennent des matières premières. En théorie, les matériaux peuvent être réutilisés pour le même usage ou pour un autre usage. Histoire Le recyclage existe depuis toujours dans la nature : les déchets des êtres vivants deviennent par la suite l'alimentation d'autres organismes.

Récupération des déchets. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Récupération des déchets

La récupération des déchets est une des activités de la gestion des déchets qui, sans faire partie des trois R, contribue à la fin de vie des produits. La récupération des déchets consiste à les séparer des autres déchets avant qu'ils n'arrivent à leur traitement final. Typologie des formes de récupération[modifier | modifier le code] On distingue plusieurs formes de récupération : Tout savoir sur le tri et le recyclage - Eco-Emballages. Tri sélectif. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tri sélectif

Bornes de tri des déchets, en Suisse. L'expression tri sélectif doit être proscrite car elle constitue un pléonasme. La notion de sélection (des déchets) dans la collecte, embrasse celle de tri (des déchets). Préhistoire[modifier | modifier le code] Les hommes préhistoriques semblent avoir valorisé une partie de leurs déchets alimentaires (os et ivoire utilisés pour faire des armes, des propulseurs, des aiguilles...)

Consom'action. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Consom'action

La consom’action ou consommation responsable est un néologisme qui exprime cette idée selon laquelle on peut « voter avec son caddie » en choisissant à qui l'on donne son argent, en choisissant de consommer de façon citoyenne et non plus seulement de manière consumériste. Le consom'acteur ou la consom'actrice est un consommateur qui décide d'utiliser consciemment son pouvoir d'achat pour défendre les idées en lesquelles il/elle croit. Dans le contexte actuel devenir consom'acteur peut par exemple se manifester par les choix suivants : acheter bio, des produits issus de commerce équitable, éviter les produits sur-emballés, favoriser le commerce de proximité etc. Le porte-monnaie a du pouvoir[modifier | modifier le code] Les actes de consommation quotidiens infléchissent les modes de production. La consom'action gagne du terrain[modifier | modifier le code] Qu'est-ce que cette entreprise fait pour moi ?

Ce produit est-il nocif pour ma santé ? Développement durable. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Développement durable

Diagramme du développement durable : une approche globale à la confluence de trois préoccupations, dites « les trois piliers du développement durable ». Pour atteindre les objectifs du développement soutenable, il faut notamment faire appel à des ressources naturelles, minérales et vivantes qu'on peut selon leur vulnérabilité classer en « pas, peu, difficilement, coûteusement ou lentement renouvelables ».

Les aménageurs et gestionnaires peuvent alors chercher à les restaurer, les protéger et les économiser, et le cas échéant à compenser ses impacts Le développement durable (anglais : sustainable development qui peut aussi être traduit en français par développement soutenable) est une conception du bien commun développée depuis la fin du XXe siècle. Considérée à l'échelle de la planète, cette notion vise à prendre en compte, outre l'économie, les aspects environnementaux et sociaux qui sont liés à des enjeux de long terme.

Environnement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Environnement

Vue de la Lune, une des premières visions de la Terre comme un ensemble fini et fragile. La sauvegarde de la nature, enjeu de la protection de l'environnement. L'environnement est défini comme « l'ensemble des éléments (biotiques ou abiotiques) qui entourent un individu ou une espèce et dont certains contribuent directement à subvenir à ses besoins »[1], ou encore comme « l'ensemble des conditions naturelles (physiques, chimiques, biologiques) et culturelles (sociologiques) susceptibles d’agir sur les organismes vivants et les activités humaines »[2]. La notion d'environnement naturel, souvent désignée par le seul mot « environnement », a beaucoup évolué au cours des derniers siècles et tout particulièrement des dernières décennies. Au XXIe siècle, la protection de l'environnement est devenue un enjeu majeur, en même temps que s'imposait l'idée de sa dégradation à la fois globale et locale, à cause des activités humaines polluantes.

Bilan carbone. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bilan carbone

Le bilan carbone d'un produit ou d'une entité humaine (individu, groupe, collectivité…) est un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre, devant tenir compte de l'énergie primaire et de l'énergie finale des produits et services. Il vise à renseigner les systèmes d'échange de type Bourse du carbone, à poser les bases de solutions efficaces de réduction de la consommation énergétique, et peut optimiser la fiscalité écologique (taxe carbone…) et certains mécanismes de compensation.

Le Bilan Carbone permet également d' étudier la vulnérabilité d´une activité économique ou d'une collectivité et tout particulièrement sa dépendance aux énergies fossiles, dont le prix devrait augmenter dans les prochaines années selon les prospectivistes. Contexte[modifier | modifier le code] Protocole de Kyōto. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Protocole de Kyōto

Le protocole de Kyoto est un traité international visant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et qui vient s'ajouter à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques dont les pays participants se rencontrent une fois par an depuis 1995. Signé le lors de la 3e Conférence des Parties à la Convention (COP 3) à Kyoto, au Japon, il est entré en vigueur le « au quatre-vingt dixième jour après la date à laquelle au moins 55 Parties à la Convention, incluant les Parties Annexe I qui comptaient en 1990 un total d'au moins 55 % des émissions de CO2 de ce groupe, avaient déposé leurs instruments de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’accession »[1]. « Au 14 janvier 2009, 184 États avaient déposé leurs instruments de ratification, d’accession, d’approbation ou d’acceptation »[1]. Historique[modifier | modifier le code]

Écologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Écologue » redirige ici. Ne pas confondre avec Écologiste. L'écologie est la science qui étudie les êtres vivants dans leur milieu et les interactions entre eux. Le terme écologie vient du grec oikos (maison, habitat) et logos (science) : c'est la science de la maison, de l'habitat. Il fut inventé en 1866 par Ernst Haeckel, biologiste allemand pro-darwiniste. Écocitoyenneté. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'écocitoyenneté, d’ergonomie et de citoyenneté, est la conscience écologiste d'appartenir à un environnement (terre, continent, ou pays selon l'échelle) qui garantit son existence, ce qui implique pour lui des droits et des devoirs par rapport à un territoire.

Par exemple : le droit de jouir d'un environnement sain et le devoir de ne pas le polluer pour conserver cet environnement sain. L'utilisation du suffixe "citoyen" dans le terme d'écocitoyenneté renvoie à plusieurs aspects de la citoyenneté. Celle-ci est premièrement la caractéristique qui réunit un groupe de personnes dans une même organisation politique d'une société, ou communauté politique[1]. L'éco-citoyen appartient à une entité globale, l'environnement, mais celle-ci est moins évidente dans les représentations sociales que pour le cas de la citoyenneté.