background preloader

Didactique de l'information-documentation

Facebook Twitter

Les 6 étapes d'un projet de recherche d'information (1996-2011) - Pédagogie du projet. Démarche adaptée et mise à jour par Hélène Guertin avec la collaboration de Paulette Bernhard, professeure honoraire, École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de Montréal, Québec, à partir de l'ouvrage La recherche d'information à l'école secondaire : l'enseignant et le bibliothécaire, partenaires de l'élève (1997) - Crédits Note : Le travail d'élaboration de la démarche a bénéficié de l'accès privilégié au document de travail daté de 1996, obtenu avec la permission de Yves Léveillé, dont le titre provisoire était La recherche d'information à l'école secondaire : un projet de recherche d'information en six étapes.

La présente version remaniée (2005) respecte l'esprit du document : Les compétences transversales dans Programme de formation de l'école québécoise, enseignement secondaire (2004), ministère de l'Éducation du Québec. Page consultée le 5 juillet 2005. Autres sources consultées pour la mise à jour de 2005. Identité numérique et pratiques adolescentes.

2025 ExMachina : un jeu dans lequel on doit aider quelqu'un à ne pas faire d'erreur dans sa diffusion d'informations personnelles sur le web. Les CyberAventure d'Alex et Alex (habiloMédias): activité en ligne d’éducation à Internet destinée aux élèves de 11 à 14 ans (protection de la vie privée, cybermarketing, utilisation responsable et sécuritaire du Web, vérification des informations trouvées en ligne) Pirates de la vie privée (HabiloMédias) :Le jeu porte sur la thématique de la vie privée et de la communication/divulgation des informations personnelles (6ème - 5ème) @Miclick Dans un futur lointain, le joueur est un élève d'une académie intergalactique qui va se connecter pour la première fois sur un réseau social sur lequel il peut recevoir des messages, demandes d'amis, pourriels, il peut partager des images et des statuts, et peut y faire des jeux de toute sorte.

Vinz et Lou : série de dessins animés interactifs expliquant la bonne attitude sur internet. L'identité numérique. Certains enseignants documentalistes estiment que le cœur du métier va être, dans les années qui viennent, un travail sur la notion d’identité numérique afin d’aider les élèves à construire leur personnalité, et à réfléchir aux conséquences de cette « mise en scène » médiatisée (Cf Richard Peirano dans Savoirs CDI d’octobre 2011). Le « cœur », c’est peut-être beaucoup s’avancer, mais aucun enseignant, documentaliste ou pas, ne peut nier que l’identité numérique est en train de bouleverser le mode de construction de l’image de soi des adolescents.

En conséquence, il est indispensable que l’Ecole donne aux jeunes les moyens de maîtriser cette image en construction : distinction entre espace privé et espace public, protection des données personnelles, e-reputation... voilà des connaissances à construire avec eux. Cette séance, destinée à des élèves de première professionnelle, n’est évidemment pas transposable à tous les niveaux. Les documents proposés à votre lecture : Fiches_pedagogie-cnil_12.pdf. Identité / présence numérique : quelles traces laissons-nous sur le web ? | Culture de l'info et des médias en lycée. Second axe de travail sur la culture numérique : une séquence complète sur la notion de trace numérique, permettant de réfléchir à celles d’identité / présence numérique.

Document de préparation de séquence Traces numériques – Document de préparation de séquence (inclut les objectifs info-documentaires et le déroulé détaillé de cet atelier, décliné en deux fois deux heures consécutives dans le cadre de l’accompagnement personnalisé niveau seconde) Séance 1 : traces numériques volontaires (2h) Première heure Traces numériques volontaires – débat sur la base de dessins de presse (fiche élève) Traces numériques volontaires – débat sur la base de dessins de presse (corrigé) Deuxième heure Traces numériques volontaires – Marc L.

Marc L – genèse d’un buzz médiatique (complément) Séance 2 : traces numériques involontaires (2h) Traces numériques involontaires – feuille de route Traces numériques involontaires – Module Firefox Collusion Document de synthèse / trace écrite. Traces numériques, cours en seconde. J’avais commencé à publier une première version de ce cours en octobre 2012, mais je n’ai pas continué, par manque de temps et surtout car je naviguais un peu à vue.

Aujourd’hui j’ai plus de recul sur l’activité, ce qui m’a permis de refondre une grande partie du cours et de proposer une version 2 qui me semble plus équilibrée. J’ai commencé à la tester cette semaine. Qui vivra verra ! Cet article va évoluer, notamment le sommaire car je n’ai pas encore arrêté l’ordre des activité, ni d’ailleurs ce que je vais conserver (car j’ai beaucoup de matériel). Ce cours s’inscrit dans un parti-pris fort, dépasser une pédagogie de la peur et proposer un cadre d’action. Voici les principes qui m’ont guidé, la présentation ainsi que le sommaire. J’expliquerais dans d’autres articles l’ensemble de la démarche. Principe Il s’agit dans un premier temps de construire la notion de traces et d’arriver à distinguer une trace dans un environnement physique et une trace dans un environnement numérique.

Scénario. Fiches méthodologiques. Identité numérique : des exemples à tester en classe. Comment rédiger un bon rapport de stage ? Vous ne comprenez pas les consignes de vos professeurs ? Rédiger un texte pour rendre compte de votre expérience vous semble compliqué ?

Ces quelques règles simples devraient vous aider. Pendant votre stage Si votre établissement ne vous a pas remis de document type « cahier de stage », prenez un petit cahier. Faites un organigramme de l’entreprise (schéma qui représente l’organisation du personnel). Récupérez tout document utile pour expliquer ce que fait l’entreprise. Prenez des photos : lieu de travail, différents services, collègues, tâches et actions particulières… Mais il est obligatoire de demander l’autorisation à votre tuteur et aux personnes que vous voulez photographier ! Après le stage Avant de partir, faites le bilan de votre stage avec votre tuteur.Relisez vos notes et vos documents. Posez-vous des questions Qu’avez-vous fait dans l’entreprise ? Commencez à réfléchir au plan de votre rapport. Comment présenter votre rapport de stage ? Que devez-vous noter sur la première page ? UQAM | Infosphère | Prendre des notes de lectures.

Une méthode de travail efficace comprend la lecture de textes et la prise de notes, souvent sous forme de fiches de lecture. Objectif Acquérir une bonne méthode de travail pour faire la cueillette d'informations en vue d'un travail de recherche. Savoir lire un document Un ouvrage académique ne s’aborde pas comme une lecture de loisir car il faut repérer les informations pertinentes dans le cadre du travail à effectuer et retenir les notions et les idées importantes pour enrichir sa propre connaissance dans le domaine.

Stratégies pour lire efficacement : repérer les idées principales et les idées secondaires.noter les passages importants et les numéros de pages correspondants.être attentif aux particules de transition qui ajoutent une idée, marquent une restriction, motivent un jugement ou annoncent un exemple (voir une liste de marqueurs de relation). Par ailleurs, ne pas hésiter à : Organiser les fiches de lecture Il est préférable de développer une seule idée par fiche. Conclusion. CERISE : Tutoriel | Conseils en Recherche et Information. Garder l’essentiel, structurer ses notes. Symboles et abréviations conseil : Pour transcrire l'information sélectionnée, vous gagnerez du temps en vous servant de symboles et d'abréviations.

Le mieux sera de vous créer votre propre répertoire, noté sur une fiche à part. Inutile d'utiliser trop d'abréviations si vous avez le temps d'écrire : elles rendent la relecture plus difficile. Pour éviter les confusions, n'utilisez pas la même abréviation pour différents termes (ex. : « diff. » pour « difficile » et « différent »). Enfin, lorsque vous avez adopté symboles et abréviations, essayez de ne pas les faire varier. Ressources : Listes d'abréviations et de symboles utiles Office québécois de la langue française, « Les sigles, abréviations et symboles », BDL [Base de dépannage linguistique], 2002. Jean-Pierre LACROUX, « Abréviations – 2e partie », Orthotypographie.

CeLFE, Université d'Angers, Quelques outils pour la prise de notes, 2013, 4 p. Utiliser et citer une image. Pour comprendre les règles qui gèrent le droit de l'image et le droit à l'imageQue faut-il prendre en compte pour réutiliser une œuvre (photo, vidéo, illustration, peinture etc...) en général ? Le droit d'auteur comprend : Le droit moral : La paternité de l'œuvre revenant à l'auteur, on lui demandera l'autorisation ou, à défaut, à ses ayants droits. Il peut la refuser s'il estime que l'utilisation porte atteinte à l’œuvre et/ou à son auteur. Ce droit est incessible et perpétuel. Le droit patrimonial : Il régit les modalités financières des droits de diffusion de l'oeuvre ; on regardera surtout la licence déposée, qui se fait lors du contrat passé entre l'auteur et le diffuseur.

Ce droit a une durée de 70 ans à compter de la mort de l'auteur. Voici les licences les plus communes Soumis au droit d'auteur :© Copyright ® RegistredLibre de droit avec ou sans conditions : Copyleft (réutilisation de facto copyleft.) Creative communsavec quelques options BY : paternité : citer l'auteur Le droit à l'image. La cartographie conceptuelle au service de la didactique de l’information : Outil heuristique pour l’élucidation, la transmission et l’appropriation des savoirs scolaires de l’information-documentation.

Comment fédérer les premiers résultats issus de divers travaux exploratoires et engager une didactique féconde avec la ou les pratiques éprouvées sur le terrain pédagogique ? Cette étude, critique et prospective, entend faire valoir le parti à tirer des applications de la cartographie conceptuelle au service de l’enseignement de l’information documentation. Il s’agira en particulier de montrer comment les cartes de concepts peuvent faciliter et accompagner le travail du professeur documentaliste aussi bien dans la détermination des objectifs conceptuels de la séquence que dans l’évaluation des apprentissages. Qu’est-ce qu’une compétence info-documentaire ? Les formations info-documentaires se sont depuis longtemps appuyées sur l’idée de compétence, laquelle constitue l’unité de base des référentiels qui les classe et les hiérarchise.

Présentées sous la forme d’objectifs à atteindre lors des apprentissages, les compétences ont été pensées comme des capacités exprimées chez l’élève par des comportements qu’il est possible d’observer afin de les infléchir et de les évaluer. Les séquences proposées aux classes ont été par conséquent basées sur des activités mettant en œuvre diverses procédures, et centrées sur la réalisation, individuelle ou collective, d’œuvres. Ces productions de type documentaire, puisqu’elles constituent l’aboutissement le plus visible et le plus concret des capacités recherchées, sont devenus les supports privilégiés de l’évaluation. Notons toutefois que ce n’est pas tant la compétence qui est observée, et évaluée au travers de ces comportements, que la performance qui en est l’indice.