background preloader

Goya

Facebook Twitter

Les arts, témoins de la montée du sentiment national en Europe. Le philosophe allemand Johann G.

Les arts, témoins de la montée du sentiment national en Europe

Fichte a soutenu la Révolution française. Il écrit ces discours en 1807, lorsque Napoléon occupe les États allemands. Aussi loin que s’étendait la langue allemande, chacun de ceux qui naissaient dans cette aire pouvait se considérer doublement comme citoyen, d’une part de son pays natal […], d’autre part de toute la patrie commune à la nation allemande […]. Une vérité qui ne pouvait être proclamée dans un endroit pouvait l’être dans un autre, où peut-être l’on interdisait au contraire les vérités que l’on admettait dans le premier. D’après le huitième discours à la nation allemande (1807), J.G. Les arts, témoins de la montée du sentiment national en Europe.

Fiche artiste: Francisco de Goya y Lucientes. Formation et premières commandes (années 1760-1775) Francisco de Goya était le fils de Gracia Lucientes (1785) et de José de Goya (1781), maître doreur à Saragosse, où il était employé par les chanoines de la célèbre basilique du Pilar, alors en rénovation et en embellissement.

Fiche artiste: Francisco de Goya y Lucientes

Élève de José Luzán à Saragosse dans les années 1760, le jeune Francisco a également vécu à Madrid, où il échoua plusieurs fois, entre 1763 et 1766 au concours de l'Académie San Fernando, fondée en 1752. Les années 1766-1771 correspondent à une période mal connue de la vie du peintre, où Goya est vraisemblablement resté à Madrid pour parfaire sa formation sous l'égide de Francisco Bayeu (1734-1795), un autre artiste de Saragosse protégé par Raphaël Mengs et devenu "peintre de la Chambre" en 1767. Après un séjour à Rome et à Parme en 1771 (où il participa en vain au concours de l'Académie, ses "tons heurtés" lui sont reprochés), il revint à Saragosse, où il reçut ses premières commandes. Fiche artiste: Francisco de Goya y Lucientes. 1/2 Le soulèvement de Madrid (1808) Premier Empire. 1/2 Le soulèvement de Madrid (1808) Premier Empire. El tres de mayo de 1808. Tableau de Francisco de Goya (1814).

El tres de mayo de 1808

Huile sur toile, 268 × 347 cm. Musée du Prado, Madrid. Le tableau représente l'exécution de 43 patriotes espagnols, fusillés par les soldats français à Madrid le 3 mai 1808, pendant la nuit. La veille, la foule madrilène, qui manifestait pour le retour du roi Ferdinand VII – dont Napoléon Ier avait provoqué l'abdication pour installer sur son trône son propre frère Joseph –, avait affronté les cavaliers mamelouks envoyés contre elle par Murat (cet événement est représenté dans un autre tableau de Goya, El dos de mayo). Dans la nuit du 3 mai, les représailles furent spectaculaires. El tres de mayo a trouvé en Eugenio d'Ors y Rovira son interprète le plus éloquent : « Barbu, presque nègre, grotesque et sublime, manant et archange, anonyme et immortel, ce Madrilène rebelle est pour nous la Révolution.

El tres de mayo de 1808. HDA.pdf. TresdeMayo.pdf. TresdeMayo.pdf. Activité Flash : La Guerre d’Espagne à travers les œuvres de Goya. Un gros travail de Philippe Sallet (collège René Cassin de Baume-les-Dames) : une animation flash sur le tableau de Goya, El tres de mayo.

Activité Flash : La Guerre d’Espagne à travers les œuvres de Goya

Napoléon a-t-il exporté les idées révolutionnaires ? L’exemple de la guerre d’Espagne vue à travers les œuvres de Goya Cette activité flash permet l’étude complète du Dos et du Tres de Mayo comme des conquêtes napoléoniennes. Le menu s’organise autours des thèmes suivants : La diffusion des idées révolutionnaires – Goya – La guerre d’Espagne avec une chronologie interactive de 1808 à 1814- Vers le romantisme (du néo-classique à Picasso – en conclusion, un mini questionnaire en forme de test réutilisant les œuvres, textes vus lors du travail.

Un questionnaire est proposé. Mise à jour juin 2010 : Comment intégrer une production tice ? Tresdemayo Questionnaire_original.