background preloader

HOUSING FIRST

Facebook Twitter

Actes des journées nationales d'échanges "Un chez-soi d'abord" Comité de pilotage du programme "Un chez-soi d'abord" à Paris. Sophie Brocas, préfète, secrétaire générale de la Préfecture d’Ile-de-France, qui présidait ce comité de pilotage, a souligné que les premiers résultats du programme sont très encourageants.

Comité de pilotage du programme "Un chez-soi d'abord" à Paris

Elle a par ailleurs insisté sur l’indispensable mobilisation des acteurs du logement social en vue d’un déploiement à plus grande échelle sur l’agglomération parisienne et a réaffirmé le soutien des services déconcentrés de l’Etat à ce programme.Quelques chiffres et témoignages 59 personnes sont accompagnées au quotidien par l’équipe pluridisciplinaire parisienne ; 67 logements au total ont été captés sur le territoire, pour moitié dans le parc privé.

Concernant le suivi médical, on note que 71% des personnes ont un médecin traitant et sur le plan de l’insertion sociale, 18% des personnes accompagnées ont trouvé un emploi. Les locataires parisiens sont en moyenne plus âgés que l’ensemble des personnes intégrées au programme national (44 ans à Paris contre 38 ans sur les 3 autres sites). Après quatre ans d'expérimentation, très bons résultats pour un chez-soi d'abord. Lancé en 2011 (voir notre article ci-contre du 26 avril 2011), le dispositif expérimental "Un chez-soi d'abord" vient de faire l'objet d'un bilan sur les quatre années écoulées.

Après quatre ans d'expérimentation, très bons résultats pour un chez-soi d'abord

Inspiré de l'exemple canadien et américain du "Housing first" ou "logement d'abord" (voir notre article ci-contre du 13 mai 2014), "Un chez-soi d'abord" repose sur une idée simple : plutôt que d'imposer aux personnes en grande difficulté sociale et sans logement une sorte de parcours initiatique (socialisation, prise en charge des addictions, passage successif par plusieurs structures : CHRS, pension de famille, résidence sociale...) avant l'accès à un logement, le dispositif propose un accès immédiat à un logement, puis la mise en place d'un accompagnement renforcé.

Une stratégie "efficace dès les premiers mois d'accompagnement"... ... et des effets qui se poursuivent sur le long terme. Multiréférence. Pouvoir. Participation. Pré-PS : Un grand merci à tous mes collègues qui m'ont permis d'affiner, préciser, soigner cet article "Le désordre des êtres est dans l'ordre des choses" Jacques Prévert.

Multiréférence. Pouvoir. Participation.

Le programme « Un chez soi d’abord » D’abord, quelques termes clés...

Le programme « Un chez soi d’abord »

Ce terme n’est pas beaucoup utilisé dans le domaine du travail social bien que les pratiques des travailleurs sociaux en portent souvent les principes théoriques. Cette notion vient des États-Unis ; désignée sous le terme recovery et principalement utilisée dans le domaine de la santé, elle est en cours de conceptualisation : On peut rapprocher le rétablissement de la définition donnée par la Charte d’Ottawa (1986) de la promotion de la santé : "processus qui confère aux populations les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé et d’améliorer celle-ci. (…) Il s’agit d’un concept positif mettant en valeur les ressources sociales et individuelles, ainsi que les capacités physiques****".

Les travailleurs pairs Médiateurs de santé, pairs aidants, travailleurs pairs, autant de termes qui désignent des professionnels embauchés dans des équipes en raison de leurs compétences expérientielles. Le programme « Un chez soi d’abord » D’abord, quelques termes clés...

Le programme « Un chez soi d’abord »

Ce terme n’est pas beaucoup utilisé dans le domaine du travail social bien que les pratiques des travailleurs sociaux en portent souvent les principes théoriques. Cette notion vient des États-Unis ; désignée sous le terme recovery et principalement utilisée dans le domaine de la santé, elle est en cours de conceptualisation : On peut rapprocher le rétablissement de la définition donnée par la Charte d’Ottawa (1986) de la promotion de la santé : "processus qui confère aux populations les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé et d’améliorer celle-ci. (…) Il s’agit d’un concept positif mettant en valeur les ressources sociales et individuelles, ainsi que les capacités physiques****". Les travailleurs pairs Médiateurs de santé, pairs aidants, travailleurs pairs, autant de termes qui désignent des professionnels embauchés dans des équipes en raison de leurs compétences expérientielles.

Alter Echos - L'actualité sociale, avec le décodeur. Le logement d’abord.

Alter Echos - L'actualité sociale, avec le décodeur

Importé d’Amérique du Nord, le modèle «Housing First», qui postule qu’il faut avant tout donner un logement aux personnes sans abri pour améliorer leur situation, est innovant, sexy et fonctionne. Après plus de deux ans d’expérimentation, une grosse dizaine de nouveaux projets se sont immiscés dans le paysage belge de l’aide aux sans-abri. Sont-ils l’amorce d’un renversement du modèle de prise en charge ou une solution parmi d’autres pour répondre à des besoins multiples? Fin des années nonante. La maison d’accueil Source, à Bruxelles, et ses partenaires Diogènes, Pierre d’Angle et l’AIS «Logement pour tous» font un constat commun: pour toute une série de personnes, quitter la rue est une chimère.

Un chez-soi d'abord, saison 3 - programme expérimental de l'Etat en faveur des sans-abris SDF programme de type housing first en France personnes à la rue atteintes de troubles psychiques sévères et/ou victimes d'addiction. Fiche FNARS : L’expérimentation "Un chez soi d’abord" - Une autre manière de faire de l’accompagnement social - Comment agir. Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Fiche FNARS : L’expérimentation "Un chez soi d’abord" - Une autre manière de faire de l’accompagnement social [FNARS] Le « rétablissement », traduit de l’anglais « recovery », peut être défini comme la capacité qu’ont les personnes à réacquérir le pouvoir d’agir sur leur propre avec leurs compétences, leur permettre de (re)trouver un sens à leur vie et de se sentir à nouveau appartenir à un groupe et membre à part entière de la société.

Fiche FNARS : L’expérimentation "Un chez soi d’abord" - Une autre manière de faire de l’accompagnement social - Comment agir

Il part de l’expé- rience des personnes et place l’entraide mutuelle, que seuls les individus ayant traversé l’expérience de la maladie peuvent apporter, comme un axe fondamental. C’est un processus individuel, non linéaire, cela ne signifie pas guérison, mais retrouver la capacité à faire des choix pour soi. Le projet fou d’«Un chez soi d’abord» «Chez lui».

Le projet fou d’«Un chez soi d’abord»

Hafid doit encore s’habituer à ces deux mots. Il habite un petit studio, au rez-de-chaussée dans une ruelle d’un quartier populaire de Lille. «J’ai été cambriolé deux jours après mon arrivée, lâche-t-il, mais ça va. Le problème, c’est le nettoyage, puis la vaisselle. J’ai perdu l’habitude de me faire à manger aussi.» Echo. Au-delà du logement Projet Chez Soi – Rapport sur les résultats préliminaires Volume 3 – automne 2012. Chez Soi, projet de démonstration de recherche de la Commission de la santé mentale du Canada, met à l’essai le modèle Logement d’abord (Housing First) qui consiste à offrir un logement et des services dans une optique fondée sur le rétablissement pour répondre aux besoins des personnes itinérantes aux prises avec un trouble mental.

Au-delà du logement Projet Chez Soi – Rapport sur les résultats préliminaires Volume 3 – automne 2012

La Commission a préparé une série de rapports sur les résultats préliminaires du projet Chez Soi à l’intention des partenaires de tout le Canada qui ont manifesté un intérêt marqué envers celui-ci. La Commission souhaite partager avec eux les enseignements tirés de la mise en œuvre du projet. Ces rapports font état de renseignements provenant de diverses sources au cœur du projet. Projet Chez Soi Rapport sur les résultats préliminaires Volume 2 – janvier 2012. Commission de la santé mentale du Canada Projet Chez Soi Rapport sur les résultats préliminaires Avril 2011. Le rond-point de l'itinérance. Chez Soi/At Home est une étude novatrice de la Commission de la santé mentale du Canada qui change la façon dont nous percevons l’itinérance dans tout le pays.

Le rond-point de l'itinérance

Il s’agit d’un projet de démonstration de recherche sur la santé mentale et l’itinérance réalisé en quatre ans dans cinq villes (Vancouver, Winnipeg, Toronto, Montréal et Moncton), et subventionné par le gouvernement fédéral à hauteur de 110 millions de dollars. Chacun des cinq sites de test était également axé sur un type de sous-population particulier : Vancouver (personnes ayant également des problèmes de consommation de substances)Winnipeg (population autochtone urbaine)Toronto (populations ethnoracialisées, y compris les nouveaux immigrants qui ne parlent pas l’anglais)Montréal (comprend une étude de l’orientation)Moncton (services dans les collectivités de plus petite taille) AUTEURE : Gulliver, Tanya (2013) Homeless Hub.

Housing First. Ici, Chez soi est une incursion dans l’univers du projet Chez Soi, une vaste enquête scientifique qui vise à trouver le moyen le plus efficace d’aider les personnes itinérantes souffrant de problèmes de santé mentale à sortir de la rue. Voici dix facettes du documentaire web Ici, Chez soi qui aideront les visiteurs à mieux saisir le contexte de création et de production du projet. (Lire la suite…) Une image du film Une vie honorable. Réalisation: Manfred Becker L’itinérance n’est pas simple et dans le cas de James comme dans celui de tous les autres participants logés, le choix de vivre à l’intérieur s’accompagne de plusieurs questionnements. Je préfèrerais retourner dans la rue car je comprends mieux comment habiter dans la rue que comment habiter à l’intérieur. Cette affirmation de James, surprenante quand on est habitué au confort que procurent un toit et un emploi, est plutôt logique selon Becker: « James connait mieux la vie dans la rue que la vie à l’intérieur.

(Lire la suite…) At Home/Chez Soi report proves success of housing first - Montreal. At Home/Chez Soi — a four-year pilot project launched in five cities in 2009 to fight rising rates of homelessness — has been far more successful than previous programs in providing stable housing to homeless people with mental health issues, says a report released Thursday in Montreal.

This news has members of Montreal's At Home/Chez Soi program confused as to why the Quebec government isn’t following other provinces and providing provincial funding so the Mental Health Commission of Canada’s program can continue. "It's the most effective approach that we know to help homeless people regain a decent life,” said Eric Latimer, the lead researcher on the Montreal project. 'The results are clear: the housing first model works.' - Mental Health Commission of Canada report At Home/Chez Soi ran in Montreal, Vancouver, Winnipeg, Toronto and Moncton with $110 million in federal money. The program helped find and subsidize homes for mentally ill homeless people in five cities across Canada. ​​ Agir pour la solidarité - Accompagner - Housing First Europe : un bilan encourageant. Alors que le rapport final de l’expérimentation Housing First Europe (HFE) vient d’être rendu, la coordinatrice technique nationale du programme « un chez soi d’abord », le Dr Pascale Estecahandy, revient pour la FNARS sur ses recommandations et ses effets sur le programme français encore en cours d’étude.

La France, dont les inclusions n’avaient pas commencé au début du programme HFE, a en effet suivi l’avancée des résultats européens en tant que membre du comité de pilotage. Projet d’expérimentation sociale financé par la Direction générale de la Commission européenne pour l’Emploi, les Affaires sociales et l’Intégration dans le cadre du programme PROGRESS, Housing First Europe s’est tenu dans cinq villes pilotes entre août 2011 et juillet 2013.

Céline Figuière. Housing First : le projet “Un chez soi d’abord” d’Aurore.