background preloader

Gérer son stress

Facebook Twitter

Gestion du stress: Étudiants. Première session de cours à l’université, premier appartement qui arrive avec sa panoplie de premières responsabilités (financières, ménagères et autres…).

Gestion du stress: Étudiants

C’est aussi la première fois que vous quittez votre région natale, et, par le fait même, la première fois que vous vous sentez aussi loin des vôtres alors qu’il y aurait tant de nouveauté à partager. Bref, c’est l’année des grandes premières et, comme si votre santé mentale n’était pas suffisamment mise à l’épreuve, les premiers examens s’en viennent à grand pas, suivi de près par les premières remises de travaux! Comment rester zen face à la charge de travail, les échéanciers, les examens, les rapports de stage, en plus de tous ces changements qui bouleversent votre vie?

Gérer son stress ne signifie pas enrayer toute source de stress. C’est plutôt apprendre à vivre avec celles-ci en développant des stratégies adaptatives qui permettent d’y faire face. Quelques trucs pour y arriver Pour en savoir plus sur la gestion du stress. Gérer le stress - Réussir à l'UNIL. G.

Gérer le stress - Réussir à l'UNIL

Conne © UNIL Le stress est un état de défense usuel de l’organisme réagissant à des menaces sur son bien-être, utilisant toute son énergie à se protéger et produisant différentes réponses: accélération du rythme du cœur et de la respiration, tensions dans les muscles. Mais aussi augmentation du nombre d’erreurs dans l’exécution d’une tâche, baisse du rendement dans le travail, détérioration des relations interpersonnelles ou trous de mémoire lors d’examens. Il existe des différences individuelles dans l’intensité et les réponses au stress. Si, dans une situation donnée (examen, test, etc.), les personnes ont souvent des résultats semblables aux mesures physiologiques, leurs pensées, leurs émotions et leurs comportements peuvent varier de l’adaptation à l’inadaptation.

Pour gérer le stress, il faut identifier les facteurs à son origine et prendre les mesures pour y répondre. Hygiène de vie (sommeil, nourriture, loisirs) Organisation du travail Pensées et émotions. Bien vivre le stress. La relaxation. La relaxation musculaire progressive (adaptation de la méthode Jacobson) Avant de débuter, faites une transition entre votre activité précédente et votre exercice de relaxation.

La relaxation

Laissez-vous un moment pour prendre conscience de vos tensions musculaires. Installez-vous dans un endroit propice, à l'abri des distractions, pour que vous ne risquiez pas de vous faire interrompre. Prenez une position confortable et fermez les yeux. Adoptez une attitude passive et détachée, libre de préoccupations concernant votre performance de relaxation. La technique consiste à tendre et à relâcher 16 groupes de muscles. Une fois bien installé ou installée, suivez les étapes que voici : 1. La résolution de problèmes. Générez des solutions Cette étape consiste à dresser un inventaire, le plus large possible, des solutions au problème que vous avez identifié, sans juger pour l'instant leur valeur ou leur réalisme.

La résolution de problèmes

Un des risques ici est d'opter pour vos solutions habituelles ou de n'envisager que les solutions extrêmes. Souvent, la solution se trouve dans une action que vous n'avez peut-être jamais envisagée. Un autre risque est de porter un jugement trop rapide sur les idées qui vous viennent en tête et de rejeter des solutions originales, pouvant être constructives.

Que pourriez-vous faire ? Les solutions de Sylvie : a) abandonner ses études b) travailler davantage c) prendre un cours de moins d) emprunter de l'argent à ses parents e) mieux gérer son temps f) quitter son emploi g) demander une marge de crédit h) diminuer ses dépenses (partager un appartement ou vendre sa voiture) i) réduire ses heures au travail j) déléguer de ses responsabilités à l'association étudiante. Le trac: comment mieux l'apprivoiser. Exercice 2 Répondre à ces questions afin de vous interroger sur la certitude devos craintes Après avoir questionné certaines de vos craintes, est-il possible que celles-ci soient à reconsidérer?

Le trac: comment mieux l'apprivoiser

Les pensées qui causent de l’anxiété sont souvent des réflexes : elles apparaissent à votre esprit de façon rapide, sans avertissement. Il faut donc prendre le temps de les analyser. Maintenant, analysons certaines craintes qui, pour plusieurs personnes, peuvent diminuer le plaisir de faire des exposés. Finalement, il est possible que vous ne puissiez remettre en doute vos craintes si vous avez identifié des problèmes particuliers pouvant survenir avant ou pendant votre exposé. Fixer des objectifs plus réalistes : être un bon orateur ou un bon communicateur? Plus vous avez tendance à vous fixer des objectifs élevés et même inatteignables, plus vous augmentez votre trac. Bien se préparer Une bonne préparation est un gage de sécurité pour tout communicateur. Diminuer « l’autosurveillance » Trop de stress ? Douze pistes de solutions. Références Boucher, F., et A.

Trop de stress ? Douze pistes de solutions

Binette (1981), Bien vivre le stress, Boucherville, Éditions de Mortagne. Burns, D. (1985), Être bien dans sa peau, Saint-Lambert, Éditions Héritage. Carlson, R. (1998), Ne vous noyez pas dans un verre d'eau : simplifiez-vous la vie ! Commentreduirestressexamen. Gérer le stress - les émotions.