background preloader

Eaufio

Facebook Twitter

Bonheur lié au cadre de vie. Equations booléennes. Urbanisation et développement durable. Comment évoluent nos modes de vie et nos sociétés au nord comme au sud ?

Urbanisation et développement durable

Consommation, habitat, famille, travail, place des femmes, urbanisation, l’émission laisse aussi la parole aux auditeurs qui témoignent en direct de leur vie quotidienne. Chaque vendredi, l’émission est consacrée à l’éducation. 7 milliards de voisins, présenté par Emmanuelle Bastide, en collaboration avec Cécile Lavolot et Camille Nérant. Biodiversité, état des sols, pollution : l'environnement se dégrade en Europe. Le rapport 2015 de l'Agence européenne pour l'environnement pointe quelques succès des politiques communautaires, mais surtout une « détérioration » et des efforts qui restent à accomplir.

Biodiversité, état des sols, pollution : l'environnement se dégrade en Europe

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir Biodiversité en déclin, écosystèmes dégradés, sols et ressources naturelles sous pression, milieux aquatiques souillés, pollution atmosphérique alarmante, déchets mal recyclés... C'est un tableau plus noir que vert que dresse le rapport 2015 de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE), rendu public mardi 3 mars. « Notre analyse montre que les politiques européennes ont relevé avec succès beaucoup de défis environnementaux au fil des années. Mais elle montre aussi que nous continuons à malmener les systèmes naturels dont dépend notre prospérité », commente Hans Bruyninckx, directeur général de l'agence de l'Union européenne (UE).

Bonheur et Urbanisme : Sondage exclusive CSA. Est-il encore possible d’être heureux en ville ?

Bonheur et Urbanisme : Sondage exclusive CSA

Comment les Français perçoivent-ils la ville de demain ? Et quels sont les axes prioritaires pour en faire un lieu de vie et s’y sentir bien ? A l’occasion de la publication de son 7ème Cahier « Bonheur et Urbanisme », l’Observatoire du Bonheur dévoile une étude CSA inédite pour tenter de comprendre si le bonheur est compatible avec les villes du futur et comment les penser pour garantir le bien-être de chacun. Ainsi, si 80 % des personnes vivant en ville se déclarent heureux, 2 Français sur 3 affirment pourtant qu’ils préfèreraient vivre à la campagne. Un rêve que pourrait rendre possible la ville de demain. Alors que 80 % des Français se déclarent heureux, le niveau de bonheur reste le même que l’on habite à la campagne (79 %) ou en zone urbaine (80 %). Parmi la liste des avantages offerts par la ville, la proximité et la variété des commerces arrivent nettement en tête pour près de la moitié (47 %) des personnes interrogées.

Environnement et Bonheur, des gestes au quotidien. A quelques jours de la Semaine du Développement Durable qui se tiendra du 1er au 7 avril 2013, l’Observatoire du Bonheur tente de mieux comprendre les comportements et les perceptions des Français en matière d’environnement pour révéler le lien fort qui peut exister entre bonheur et développement durable.

Environnement et Bonheur, des gestes au quotidien

Ainsi, une étude IPSOS réalisée pour l’Observatoire du Bonheur révèle que pour 80 % des Français, le climat semble aujourd’hui « déréglé ». La question du changement climatique est d’ailleurs devenu une réelle préoccupation pour près de 84 % d’entre eux. Au fil de sa dernière publication « Environnement et Bonheur », l’Observatoire a vocation à montrer comment le réchauffement climatique et les problématiques environnementales liées à l’agriculture ou à l’eau sont devenus autant d’enjeux dont la prise en charge aujourd’hui contribuera à modifier durablement les conditions de vie des générations futures. «L’agriculture seule procure le vrai bonheur»

Voilà un peu plus de 100 ans, l’urbanisation s’accélère au Québec.

«L’agriculture seule procure le vrai bonheur»

Mais il y a résistance, du genre «Ne partez pas travailler dans les manufactures de la Nouvelle-Angleterre» ou «Pourquoi donc déménager en ville». À la une du quotidien La Patrie, un Trifluvien qui signe X. N. fait l’éloge de la vie à la campagne. Extraits. Environnement et bonheur. Le village, un fantasme français. Est-ce parce qu’ils sont plus urbains que jamais – à 95 % en 2016 – que les Français cultivent à ce point le rêve de redevenir villageois ?

Le village, un fantasme français

« A chaque fois que je rencontre un citadin, il évoque la nostalgie du village de ses grands-parents, où il passait l’été, ou de la colonie de vacances qui l’a autrefois entraîné dans la France profonde », confie Vanik Berberian, maire (MoDem) de Gargilesse-Dampierre (Indre) et président de l’Association des maires ­ruraux de France. « Des parenthèses heureuses », perçoit-il dans cet étalage de souvenirs.

Une sorte de mélancolie pagnolesque, un syndrome « Downton Abbey » et peut-être bien, en langage courant, un penchant filloniste pour la France des terroirs. Bref, la quête d’un paradis perdu mais accessible… surtout s’il y a du Wi-Fi et une gare TGV pas trop éloignée – les néoruraux du XXIe siècle n’ont qu’un lointain rapport avec leurs prédécesseurs des années 1970. La nature, un antistress. Le soleil, les arbres, les fleurs, les animaux domestiques sont des antistress naturels.

La nature, un antistress

De nombreuses études ont examiné les bienfaits de la nature sur le moral. En mars 2014, le soleil est venu s’installer sur la France. PopulationData.net.