background preloader

Médias

Facebook Twitter

Désintox - Libération Politique. INTOX.

Désintox - Libération Politique

Non, Nathalie Kosciusko-Morizet n’est pas favorable à la suppression des menus de substitution prônée par Nicolas Sarkozy (voir notre Désintox). Elle l’a dit ce matin sur BFM TV, rejoignant l’avis de la grande majorité des responsables UMP. En revanche, concernant l’interdiction du voile à l’université, autre mesure défendue par le président de son parti, elle a affiché une opinion moins tranchée.

Après quelques hésitations, elle finit par lâcher au détour d’une phrase : «C’est déjà interdit dans les IUT [instituts universitaires de technologie, ndlr]… du coup je ne comprends pas pourquoi les IUT et pas l’université…» C’est à 16' environ : DÉSINTOX. Les cours des BTS, comme ceux des classes préparatoires (1), se déroulent le plus souvent dans l’enceinte des lycées.

Contactée par Désintox, Lydia Guirous a fini par reconnaître sa confusion. Fact Checking. Voici « What The Fact », un nouveau programme de fact-checking que Rue89 vous propose de découvrir en partenariat avec France Télévisions Nouvelles Ecritures.

Fact Checking

Aux manettes : les journalistes Sylvain Lapoix et Jean-Marc Manach. Pour démêler le vrai du faux, les deux fact-checkeurs explorent le Web et remontent aux sources des informations. Dans ce premier épisode, ils se demandent si vous et moi finançons Daech à chaque fois que nous faisons le plein : « En prenant le contrôle de puits de pétrole en Irak et en Syrie, Daech a trouvé un moyen de remplir les caisses de son régime de terreur. Mais à qui vend-il son carburant ? Nous vous souhaitons un bon fact-checking ! Infos pratiques Episode : « Moi, financer Daech ? Ecrit et présenté par Jean-Marc Manach et Sylvain Lapoix Réalisation : Olivier Bennoun Production : Step by Step Productions. La critique de la fabrique de l’information. Share Tweet Email [callout]Alexandra Saemmer, enseignante chercheure à l’Université de Paris 8 travaille sur le sujet de la critique de la fabrique de l’information.

La critique de la fabrique de l’information

[/callout] « Ce qui m’intéresse en effet, c’est de comprendre comment les journalistes et donc des professionnels de l’information, fabriquent l’information et quels sont les différents enjeux et les différentes pressions qu’ils subissent qui déterminent, jusqu’à un certain point, la fabrique de l’information ». « Mais aussi comment les journalistes arrivent à mettre en place des stratégies pour dépasser ces déterminismes et ces enjeux ».

Alexandra Saemmer tient à mettre l’accent sur ces deux aspects : l’un qui est très critique et l’autre qui met en valeur les pratiques créatives des journalistes aujourd’hui. Retrouvez dans la vidéo ci-contre le cheminement de sa réflexion sur le sujet au travers d’exemples très concrets. Toutes les interviews et articles réalisés sur écriTech’7 sont à découvrir ici. Le circuit de l'info. Les clés des médias. Rumeurs complotistes : de la croyance à la défiance. Les attentats de l’année 2015 à Paris et de 2016 à Bruxelles ont fait renaître des rumeurs de complot bien connues, qui fonctionnent à la défiance à l’égard des médias et du pouvoir.

Rumeurs complotistes : de la croyance à la défiance

Ces rumeurs témoignent de l’activité de groupes sociaux ou politiques qui utilisent à plein les nouvelles technologies. Mais la résistance s’organise aussi, et ces discours paraissent désormais dévalués lorsqu’ils essaient d’entrer sur le marché de l’information. « Chers ami(e)s Message de la Préfecture de Police de Paris, demandant de limiter les déplacement dans les centres commerciaux ce weekend, menace sur tout le territoire français, Paris comme en province, à faire tourner largement.

Merci (Info reçue en messagerie professionnelle interne police nationale) ». Ce message, dont nous avons conservé la ponctuation et la scansion originales, a massivement circulé sur les téléphones portables le 12 mars 2016, en fin de matinée. Séances proposées pour la semaine de la presse. Il faudra noter qu'il ne s'agit que de propositions de séances, elles n'ont encore pas été réalisées.

Séances proposées pour la semaine de la presse

Ces séances sont prévues pour être modulables : en demi-groupe par l'enseignant documentaliste ou en classe entière par l'enseignant de discipline (et/ou l'enseignant documentaliste), en 1 à 3h, et adaptables à plusieurs niveaux. Séance : Les croquis de presse après l'évènement Séance basée sur différents croquis de presse réalisés à la suite de l'attentat 1 : Définition d'un dessin de presse Il doit faire RIRE REAGIR REFLECHIR (On peut montrer ici 3 autres dessins de presse, qui ont fait le choix de privilégier un seul aspect, demander à un élève qui « ne l'aime pas » d'expliquer pourquoi). 2 : L'analyse des dessins de presse Comment font ils RIRE REAGIR REFLECHIR ?