background preloader

Démographie

Facebook Twitter

Les femmes en Inde : une position sociale fragile, dans une société en transition. Tenter de décrire la position sociale des femmes dans un pays aussi vaste et composite que l'Inde, où les évolutions sont toujours complexes, relève du défi.

Les femmes en Inde : une position sociale fragile, dans une société en transition

Une telle tentative soulève aussi de nombreux paradoxes. Comment expliquer l'infériorité sociale persistante des femmes dans un pays qui a connu plusieurs dirigeantes féminines ? Pourquoi la modernité n'a-t-elle pas réduit les discriminations à la naissance et les a même amplifiées ? Et dans une Inde où l'éducation progresse, pourquoi la présence des femmes sur le marché du travail reste-t-elle relativement faible ? Pour rendre le propos aussi lisible que possible, nous nous limiterons à quelques grands axes. 1. 1.1. La fierté d’avoir un fils est ancienne et très ancrée en Asie. Complément 1 : La dot, coutume incontournable et parfois meurtrière Signe de la force des traditions en Inde, la dot demeure un élément inamovible du mariage.

. © Bénédicte MANIER 1.2. Variations du sex-ratio dans le temps et l'espace. L'Inde, le pays où les filles ont disparu. Il y a un an avait lieu ce que les Indiens appellent aujourd'hui «le viol du 16 décembre».

L'Inde, le pays où les filles ont disparu

Dans un bus parcourant les rues de New Delhi, un viol collectif d'une extrême violence entraînait la mort d'une jeune femme de 23 ans. Depuis, la presse tant étrangère qu'indienne, la société civile et les pouvoirs publics se sont penchés sur les violences que subissent les femmes dans le sous-continent. En mars 2013, une nouvelle loi, plus stricte contre les violences sexuelles, était votée. Et pourtant, ces violences faites aux femmes ne devraient pas aller en diminuant. Pour la simple raison que l'Inde est de plus en plus un pays d'hommes. Il manquerait 43 millions de femmes en Inde d'après un rapport du Programme des Nations Unies pour le Développement de 2010. Mais ces données nationales cachent une réalité très disparate au sein du pays. La rareté des femmes pourrait s'accompagner d'une prise de pouvoir de leur part. Inde : la malédiction de naître fille.

36 millions de femmes manquantes.

Inde : la malédiction de naître fille

L’Inde ne compte que 93 femmes pour 100 hommes. En 2001, le recensement officiel a créé un choc en montrant que sur un milliard d’Indiens, il « manquait » 36 millions de femmes, qui ne sont pas nées, qui ont été tuées à la naissance ou qu’on a laissé mourir en bas âge. Une préférence ancestrale pour les garçons, avivée par le matérialisme. La tradition religieuse exige un fils pour assurer les rites funéraires du père, et seul le fils hérite du nom et du patrimoine. Mais surtout, les filles sont considérées comme un fardeau financier : la dot traditionnelle et les frais de mariage peuvent engloutir les économies de toute une vie, d’autant que l’Inde moderne et consumériste connaît une inflation dans ce domaine : bijoux, cash, électroménager, voitures…. Situation des enfants en Inde - SOS Village d'Enfants Suisse.

Le déficit de filles — Le déséquilibre du ratio hommes-femmes en Inde. Dans une « société normale », la proportion de femmes est égale ou un peu supérieure à celle des hommes.

Le déficit de filles — Le déséquilibre du ratio hommes-femmes en Inde

Or, ce n’est pas le cas en Inde, où le ratio hommes-femmes – le nombre de femmes par rapport au nombre d’hommes – est l’un des plus déséquilibrés au monde. Bien que la Chine soit aujourd’hui le pays où il manque le plus de filles par rapport au nombre de garçons, le recensement de 2001 en Inde a révélé un fait inquiétant : la proportion de filles âgées de zéro à six ans était passée de 945 à 927 pour 1 000 garçons depuis le dernier recensement, mené dix ans plus tôt. Autrement dit, au cours de cette seule décennie, l’Inde a accumulé un déficit de 35 millions de femmes. Le recensement a aussi révélé que ce phénomène avait pris des proportions considérables dans des États où il n’y avait jamais eu auparavant de cas d’infanticide féminin, ni de formes manifestes de discrimination contre les filles.

Une urgence nationale Une démarche de recherche novatrice. Inde: grand déséquilibre homme/femme. La population indienne a augmenté de 181 millions en dix ans, sa progression la moins forte depuis l'indépendance, et le taux d'alphabétisation a progressé mais le pays connaît un déséquilibre croissant entre les sexes, selon les premiers résultats du recensement.

Inde: grand déséquilibre homme/femme

La hausse de la population en dix ans, qui correspond à la population actuelle du Brésil, fait passer le nombre total d'habitants à 1,21 milliard, plaçant l'Inde en bonne position pour dépasser la Chine à l'horizon 2030. Aspect positif des choses: la croissance de la population a enregistré le plus important déclin depuis l'indépendance de l'Inde en 1947, avec une progression de 17,6% contre une progression de 21,5% voici dix ans. "Les données montrent que l'Inde est en transition démographique. Nous n'avons plus besoin de nous inquiéter de la "bombe démographique", les chiffres commencent à se stabiliser", a commenté le Pr P.M. Kulkarni, démographe à l'université Jawaharlal Nehru de New Delhi.