background preloader

Pourquoi le féminisme est indispensable

Facebook Twitter

Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a changé pour moi. Si vous emmerdez les luttes féministes, alors vous êtes des ennemis politiques, dites-le clairement.

Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a changé pour moi

Dans ce cas-là, merci de laisser ce site internet aux personnes qui se battent pour leur libération, et écrivez ailleurs. Si les luttes féministes vous emmerdent, alors fermez-la et ne vous battez pas contre elles. Si vous croyez faire partie des luttes féministes, ça montre une certaine bienveillance et on pourra peut-être discuter, mais alors il va falloir être sincères, vraiment. Pas passer par 4 chemins et se chercher des excuses, ni se victimiser. Surtout écouter, écouter, écouter...

On va commencer par le début : j’suis un gars aussi, hétéro, et pendant longtemps j’ai pensé être féministe, connaître cette lutte. C’est pas moi qui me fait siffler dans la rue. C’est pas moi qui me fait violer ; si ça arrive, y’a très peu de chances que ce soit une meuf qui passe à l’acte sur mon corps. C’est pas à moi qu’on coupe la parole, ou alors ce sont des gars. C’est pas moi qui prends la pilule. Comment bien choisir votre combat féministe.

Aujourd'hui, nous allons aider celles et ceux qui chercheraient un combat féministe, mais ne sauraient pas trop à quoi s'attaquer, à bien décider le domaine dans lequel ils/elles souhaitent militer.

Comment bien choisir votre combat féministe

Il ne s'agirait en effet de ne pas se décrédibiliser, voire de décrédibiliser la cause des femmes toutes entière, voire de décrédibiliser l'ensemble des femmes (3.5 milliards tout de même) par un comportement inadapté, un combat mal choisi, voire peu important. Car gardez-le bien en tête, IL Y A DES COMBATS PLUS IMPORTANTS TOUT DE MEME. Évacuons de suite un problème récurrent chez ces péronnelles de fausses féministes inconséquentes ; le langage n'est pas important. Contrairement à ce qu'on aurait hâtivement pu penser sans une réflexion approfondie, le langage n'est tout de même pas quelque chose de très, très utilisé au quotidien, il serait donc tout à fait inutile, voire une perte de temps d'y réfléchir.

La parité ou l'égalité des salaires sont parfois évoquées. L'éducation est genrée. Le genre n'est pas une théorie — Je veux comprendre. Commençons par rétablir une vérité : si vous utilisez l’expression « théorie du genre » pour désigner les Gender Studies, ou « études de genre » en français, sachez que vous faites un contresens.

Le genre n'est pas une théorie — Je veux comprendre

Les Gender Studies sont un champ d’études interdisciplinaires, relativement nouveau. Elles sont apparues en Amérique du Nord dans les années 1970-1980. Elles rassemblent toutes les questions portant sur les différences de genre, de sexualité, de comportements dans des disciplines aussi diverses que la littérature, le langage, l’histoire, la politique, la sociologie, l’anthropologie, le cinéma, la communication (étude des médias), le droit, la médecine, et la liste continue. Par exemple, en politique, on étudiera le féminisme. En sociologie, on étudiera l’influence du masculin/féminin dans les interactions sociales. Distinguer le sexe (la génétique) et le genre (la construction sociale) Les études de genre reposent sur le postulat que sexe et genre sont dissociés.

Déconstruire les stéréotypes. « Pourquoi j'ai besoin du féminisme », par TomSka. Pondu par Marie.Charlotte le 13 janvier 2014 TomSka, génial auteur de vidéos dont une très remarquée sur la sexualité, a posté un billet expliquant pourquoi il a besoin du féminisme.

« Pourquoi j'ai besoin du féminisme », par TomSka

Et ça fait un bien fou. Certain•e•s en doutent peut être encore, mais le féminisme n’est pas qu’une affaire de femmes, loin de là. Les hommes sont des alliés indispensables dans la lutte pour l’égalité entre les individus, notamment parce que cette quête les concerne : eux aussi sont victimes du patriarcat, ce dont TomSka a parfaitement conscience. Si vous lisez couramment l’anglais, vous pouvez vous précipiter sur le Tumblr de TomSka pour lire la version originale de son post Pourquoi j’ai besoin du féminisme. Et pour les autres, voici une traduction de ce texte bien inspiré : « Il existe une croyance tristement répandue selon laquelle « le féminisme » est associé à une haine des hommes et à un favoritisme envers les femmes.

Et toi, pourquoi as-tu besoin du féminisme ? Plus de Marie.Charlotte sur le web :