background preloader

Information/design

Facebook Twitter

[conférence] Design et complexité par Ruedi Baur – Graphisme & interactivité. Le design d'information - Persée. 48 Graphisme design d'information devient incitation à l'achat s'il est bien conçu22.

Le design d'information - Persée

L'identité visuelle de la télévision, que l'on peut appeler habillage, est un exercice de design d'information chargé de guider le téléspectateur comme dans une mise en page d'ouvrages. Nous pouvons citer le travail actuel de design d'information pour la mise en place, en France, d'une signalétique de présentation des films (de 1 à 5) utilisée par toutes les chaînes concurrentes, (sauf Canal +) malgré l'existence plus ancienne d'une ébauche de classification (carré blanc et avertissements en début de film) : - pas de signalétique : absence de restriction ; — rond vert : accord parental souhaitable ; — triangle orange : interdit aux moins de 12 ans, accord parental nécessaire ; -carré rouge : interdit aux moins de 16 ans ; - dernière catégorie : films pornographiques ou très violents sans signalétique puisque absents sur ces chaînes (sur Canal +, un pictogramme violet avec une croix a été choisi). 22.

Fr Comme des marins en pleine mer. De la beauté des données - L’historienne de l’art Sandra Rendgen explore dans un épais volume, les tendances du "graphisme d’information" durant la dernière décennie.

De la beauté des données -

On ne peut qu’être impressionné par les moyens toujours plus imposants mobilisés par l’éditeur allemand Taschen pour explorer la culture visuelle contemporaine. Cette fois, c’est le « graphisme d’information » qui fait l’objet d’un épais volume, aussi lourd qu’encombrant, aussi riche que déconcertant. Cette initiative est due à Sandra Rendgen, historienne de l’art qui contribua en tant qu’éditrice photo au Vanity Fair allemand ou au magazine sur l’art Monopol. Dans son introduction, elle installe dès les premiers mots l’actualité de son sujet : Les données sont la matière première du moment. HfG Ulm - l'héritière du Bauhaus. Fruit de la rencontre entre le prestigieux éditeur allemand Lars Müller et le département design de la Fachhochschule de Düsseldorf, la collection A5 compile des documents majeurs de l’histoire du graphisme et tend progressivement à s’imposer comme une archive de référence.

HfG Ulm - l'héritière du Bauhaus

Après une remarquable analyse de l’identité visuelle de la Lufthansa, le sixième opus de la collection propose une « histoire concise de la Hochschule für Gestaltung d’Ulm ». Jusqu’à ce jour, cette institution, l’une des écoles de design les plus influentes au sortir de la Seconde Guerre mondiale, n’avait donné lieu qu’à des publications plutôt imposantes (René Spitz, HfG Ulm : The View Behind the Foreground, Edition Axel Menges, 2002) ou vite épuisées (ulm method and design, Hatje Cantz, 2003), ne parlant souvent qu’aux initiés (L’école d’Ulm : textes et manifestes, Centre Pompidou, 1988) ou aux germanistes (HfG Ulm, Programm wird Bau, Merz + Solitude, 2002). ÉDITIONS B42 ♦● Transmettre l'histoire. Le Transformateur - Marie Neurath & Robin Kinross. Les éditions B42 continuent leur travail de publication et de traduction d’ouvrages de référence sur le design graphique en livrant ce mois-ci Le Transformateur de Marie Neurath et Robin Kinross.

Le Transformateur - Marie Neurath & Robin Kinross

Traduit de l’anglais par Damien Suboticki, l’essai s’intéresse aux principes de création des diagrammes Isotype (International System of TYpographic Picture Education) fondés par Otto Neurath et ses associés. Otto Neurath est un philosophe, chercheur et économiste autrichien né en 1882. Néo-positiviste, comme beaucoup des philosophes viennois des années 1920, il pense que seule la science, fondée sur la démonstration rigoureuse et le recours aux faits d’observation, peut faire progresser la connaissance.

Il participe, avec notamment Rudolf Carnap, à la rédaction de La conception scientifique du monde plus connu sous le nom de Manifeste du Cercle de Vienne. De nos jours, écrit Robin Kinross, on appellerait cela simplement du “design”, même s’il s’agit de “design” dans un sens bien particulier. Otto Neurath – Isotype. « Face à la pléthore d’activités d’Otto Neurath, il est difficile de lui donner un titre simple : l’appeler ‹ philosophe › passerait à côté de certaines de ses activités tout comme ‹ ingénieur social › ou même ‹ inventeur de l’ISOTYPE ›, voire par extension, ‹ grand père du pictogramme ›.

Otto Neurath – Isotype

En réalité, Neurath est en permanence à cheval sur plusieurs catégories qu’il tente justement d’unifier. Mais on peut rassembler les diverses activités de Neurath si on le conçoit comme un penseur de l’encyclopédie – l’encyclopédie comme projet, c’est le coeur de son oeuvre : l’organisation de la connaissance ou, plus précisément, la contextualisation des données. Otto Neurath (1882 – 1945), philosophe des sciences, sociologue et économiste politique, est l’une des figures centrales du cercle de Vienne, positiviste logique et phare du mouvement pour « l’Unité de la science ». Steve Rusthon cit. Comme des marins en_pleine mer Les mots divisent, les images unissent – Charles Gautier, cit. strabic.fr –