background preloader

Tips (Ubuntu)

Facebook Twitter

Changer l’image de fond du login d’Ubuntu.

About Chromium

Ubuntu -- Ubuntu Packages Search. Check-file-integrity. Check-File-Integrity est un petit programme graphique qui permet de vérifier l'intégrité d'un fichier par comparaison avec une empreinte MD5 ou SHA1. De par son interface simple et épurée, ce logiciel est particulièrement utile pour vérifier l'intégrité des fichiers que vous téléchargez ou pour calculer une empreinte d'un fichier que vous mettez à disposition du public. Dans le cadre d'Ubuntu, Check-File-Integrity est fort utile pour vérifier que l'image CD d'Ubuntu téléchargée n'est pas corrompue avant de la graver sur CD. Pour exécuter Check-File-Integrity, rendez-vous dans le dossier du programme. Il existe deux versions du programme : une version classique (checkFI.py), avec barre de progression normale une version "fun" (checkFI-fun.py), avec barre de progression animée Les deux versions du logiciel proposent un fonctionnement identique.

Pour exécuter l'une ou l'autre des versions, double-cliquez sur l'exécutable du programme de votre choix. Flash Video Example. How to Install the Latest Version of Flash on Ubuntu Linux. After axing Flash for Linux in 2012, Adobe revived the Flash plugin for Firefox and other browsers on Linux in 2016. But Ubuntu still installs the old version of Flash by default, unless you go out of your way to get the new one. The latest version of Flash is more secure than older versions, offering additional protection against attacks. It should also be more stable.

The Chrome and Chromium “PPAPI” version of the plugin also includes more features for websites, like hardware 3D acceleration and DRM support for web videos. It’s definitely worth having…it just takes a few extra steps to get. The Outdated Option: Install Flash While Installing Ubuntu Ubuntu offers an “Install third-party software for graphics and Wi-Fi hardware, Flash, MP3 and other media” checkbox when you install it. However, this option isn’t ideal.

It also only installs the NPAPI version of Flash. The Easy Option: Just Use Google Chrome You don’t need to install Flash at all if you use Google Chrome. Google chrome - Using Chromium 53, I get on flash applets: `Couldn't load plugin` - Ask Ubuntu. Chromium/Getting-Flash. 日本語翻訳版はこちら(Japanese Ver.) First, one must ensure the Multiverse software repository is enabled. Launch the Ubuntu Software center app if it isn't already running. Click Edit and then Software Sources. Under "Ubuntu Software" tab, mark the "Software restricted by copyright or legal issues (multiverse)" box and close. You will probably need to type your password to do this system-level change. After you turn on this new repository, the system will scan it to learn of new packages. Next, you can simply start the Ubuntu Software Center and get the Pepper Flash Player - browser plugin. This part may be intimidating because it's unfamiliar, but there's not really any magic here.

So, tap the Super/Windows button or click the Ubuntu symbol in the upper left and start typing "Terminal", and click on "Terminal" when it appears. A terminal will appear with your computer name and a blinking cursor. When it's finished, you'll see that computer name and blinking cursor again. Chromium/Getting-Partner-Flash. EN: If you tried to install the Flash plugin from a page that required Flash, and it did not work, it is probably that your machine does not ask for software from the Canonical Partners software source. 1 a 1 b 1 c 1 d (1) 1 d (2) 1 d (3) EN: After click 'Authenticate', please wait a while. 1 e EN: When the '1' appears on the 'Progress' icon, searching for "adobe-flashplugin" please. EN: Install "adobe-flash-plugin" 4 a 4 b 4 c EN: Exit. Keyboard. Translation(s): English - Français - Italiano - Русский Keyboard configuration To configure the keyboard, you have to install keyboard-configuration.

The package console-setup is also needed. The keyboard settings are stored in /etc/default/keyboard file. You can change your keyboard settings using: # dpkg-reconfigure keyboard-configuration # service keyboard-setup restart As usual, it will prompt you for the model of keyboard (what the keyboard *is*), and then for the keyboard layout (what the keys should *do*).

To apply new settings, restarting the keyboard-setup service should suffice, otherwise you can try to restart kernel input system via udev: udevadm trigger --subsystem-match=input --action=change or reboot the whole OS. You can also edit /etc/default/keyboard manually, here's an example: # KEYBOARD CONFIGURATION FILE # Consult the keyboard(5) manual page. See also: How to set keyboard layout in initramfs # # KEYMAP: [ y | n ] # # Load a keymap during the initramfs stage. # KEYMAP=y or. Configuration - How to permanently configure keyboard. Raccourcis_clavier. Voici les raccourcis claviers originaux les plus couramment utilisés, les plus pratiques, dans différentes interfaces graphiques. Vocabulaire Backspace : c'est la grande touche flèche qui va vers la gauche et qui sert à effacer dans un traitement de texte, par exemple. On la représente par « ⇐ », « ⌫ » comme ici ou bien par « Ret.Arr. » (pour « Retour arrière »).

SuperKey ou Super : sur la plupart des claviers représentée par le logo Windows (appelé parfois drapeau), sur quelques claviers linuxiens par un manchot, c'est la touche qui se trouve entre les touches "Ctrl" et "Alt" (Ou entre les touches "fn" et "alt" sur certains claviers d'ordinateur portables) Syst (aussi nommée « SysRq » sur certains clavier) est en fait celle de l'impression d'écran : « Impr. écran », « Print screen » ou autre. Les deux touches Super (à gauche et à droite du clavier) sont distinctes sous Linux En général : raccourcis de base Raccourcis utiles quel que soit l'environnement graphique Dans Gnome La commande est.

Raccourcis_clavier. Voici les raccourcis claviers originaux les plus couramment utilisés, les plus pratiques, dans différentes interfaces graphiques. Vocabulaire Backspace : c'est la grande touche flèche qui va vers la gauche et qui sert à effacer dans un traitement de texte, par exemple. On la représente par « ⇐ », « ⌫ » comme ici ou bien par « Ret.Arr. » (pour « Retour arrière »). SuperKey ou Super : sur la plupart des claviers représentée par le logo Windows et appelée couramment "touche Windows" (appelé parfois drapeau), sur quelques claviers linuxiens par un manchot, c'est la touche qui se trouve entre les touches "Ctrl" et "Alt" (Ou entre les touches "fn" et "alt" sur certains claviers d'ordinateur portables) Syst (aussi nommée « SysRq » sur certains claviers) est en fait celle de l'impression d'écran : « Impr. écran », « Print screen » ou autre.

Les deux touches Super (à gauche et à droite du clavier) sont distinctes sous Linux En général : raccourcis de base Raccourcis à utiliser en cas de plantage. Tutoriel:utilisation_avancee_du_clavier. Cette page présente les principales possibilités d'utilisation du clavier pour accomplir un certain nombre de tâches telles que, par exemple, lancer une application par un raccourci clavier ou déplacer le pointeur grâce aux touches du clavier. Elle ne concerne pas la manière dont tel ou tel caractère est affecté à telle ou telle touche. Cet aspect relève de la configuration du clavier qui est traité dans la page « Configurer le clavier ». Ici, il s'agit plutôt de configuration du système pour qu'il interprète la frappe des touches de la manière souhaitée par l'utilisateur. Configurer les options L'interface graphique pour la configuration du clavier offre de nombreuses options et c'est par là que vous devriez commencer.

Ces options son accessibles depuis Paramètres système → Saisie de texte. Vous pouvez, entre autres possibilités : Pour plus d'options sous Ubuntu 14.04 il vous faudra installer gnome-tweak-tool. Configurer les raccourcis clavier Modifier un raccourci Ajouter un raccourci. Numlockx. Les claviers disposent d'un pavé numérique activable par la touche Verr. Num (verrouillage numérique) ou Num Lock (number lock) : lorsque le verrou est désactivé, les touches déplacent le curseur de la souris, lorsque le verrou est activé, les touches saisissent des chiffres. Par défaut, sous Ubuntu, le verrouillage du pavé numérique au démarrage n'est pas activé. numlockx vient corriger cette situation.

Une fois installé et paramétré, votre pavé numérique sera activé par défaut au démarrage de la fenêtre de connexion. Il peut arriver que le pavé numérique fonctionne même si la diode du clavier n'est pas allumée. Avant de modifier les fichiers ci-dessous, faites une sauvegarde. Astuce : le tableau ci-dessus vous laisse perplexe et vous ne savez pas quel fichier modifier ? [SeatDefaults] greeter-setup-script=/usr/bin/numlockx on Si le problème n'est pas résolu, toujours depuis une console en mode de secours, désinstallez numlockx. Redémarrer le PC jusqu'à ce qu'il arrive sur la page de login. NumLock. System Settings > Keyboard Layout > Options > Miscellaneous compatibility options Check "Default numeric keypad keys" This setting takes effect after Login and has no effect at the Login screen or consoles.

Enabling Numlock on startup can be done of several different ways. First install numlockx: sudo apt-get install numlockx Place command with init scripts sudo sed -i 's|^exit 0.*$|# Numlock enable\n[ -x /usr/bin/numlockx ] \&\& numlockx on\n\nexit 0|' /etc/rc.local Enabling NumLock from startx If you are not using a graphical display manager then add the following line to /etc/X11/xinit/xinitrc /usr/bin/numlockx on Enabling NumLock from lightdm configuration In Ubuntu 14.04 the above methods of running numlockx don't work.

Greeter-setup-script=/usr/bin/numlockx on This defines running numlockx command when starting the Unity Greeter. Enabling NumLock for Virtual Consoles (TTYs) # Turn Numlock on for the TTYs: for tty in /dev/tty[1-6]; do /usr/bin/setleds -D +num < $tty done Folowed by. Linux : ces 5 applications dont nous ne pouvons plus nous passer - Tech. En dehors des indispensables du libre que l'on connaît déjà, de VLC à The GIMP en passant par Firefox, il existe d'autres projets qui nous inspirent et nous facilitent la vie au quotidien. Compilation de nos applications préférées pour utiliser Linux au quotidien, au bureau comme à la maison. Il existe une foule de projets libres, qui fleurissent tous les ans, parfois pour devenir des must have intemporels, comme VLC ou Firefox, et d’autres plus modestes, qui comptent seulement sur une base d’utilisateurs fidèles et volontaires.

Nous avons tenté de nous intéresser à ces derniers, des projets parfois récents, parfois en difficulté, mais qui témoigne d’une vraie innovation par le libre. Pour dresser cette liste, nous avons souhaité commencer par nous intéresser aux applications les mieux intégrées dans les environnements GNOME, Mate et Unity. Pour chaque projet, nous vous donnons des instructions d’installation. 1. KDE Connect : Android + GNU/Linux = ♥ 2. 3. 4. 5.