background preloader

Societe de consommation

Facebook Twitter

La Famille Jones - film 2009. Je consomme, donc je suis en streaming. Je consomme donc je suis ? - broché - Benoît Helbrunn, Quentin Vijoux. La Complainte du progrès. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Complainte du progrès est une chanson de Boris Vian pour les paroles, et d'Alain Goraguer pour la musique, créée en 1956. La chanson[modifier | modifier le code] Le batteur à manivelle nommé « tourniquette » par Boris Vian Elle portait à l'origine le titre Arts ménagers.

Caricature très drôle, elle condamne l'importance des objets par rapport à celle des individus[3]. Boris Vian y déplore le matérialisme d'une compagne qui, en guise de témoignage d'affection, réclame des objets. La composition[modifier | modifier le code] L’orchestre de jazz accompagne la voix de Boris Vian. La voix est une voix chantée, mais parfois proche de la voix parlée. L'enregistrement de la chanson a été réalisé en prise directe, technique d’enregistrement habituelle des années 1950. Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Lien externe[modifier | modifier le code] Bernard Stiegler : « Le marketing détruit tous les outils du savoir » Texte publié intégralement dans la revue Soldes [1], que vous pouvez vous procurer dans l’une de ces librairies ou lors de l’événement organisé au Point éphémère à Paris le 24 mars (voir à la fin de l’article).

Peut-on sortir de l’ère industrielle ? J’ai la conviction profonde que ce qu’on appelle humain, c’est la vie technicisée. La forme de vie qui passe par la technique, qu’elle soit du silex taillé ou du silicium, organisée comme aujourd’hui par un microprocesseur ou par autre chose. Dans tous les cas, nous avons affaire à de la forme technique. Quand on appréhende les questions dans leur globalité, il est inconcevable de faire face à cette poussée démographique avec des moyens non industriels.

D’où vient cette hégémonie du capitalisme financier ? En 1977, au moment du mouvement punk, c’est l’enclenchement d’une catastrophe annoncée. Comment s’opère cette destruction des savoirs ? Aujourd’hui, 180 millions de Chinois sont dépressifs et partout ailleurs les gens sont dépressifs. Coca-Cola : le rêve américain dans une bouteille - culture. Le Coca-Cola est la boisson non alcoolisée la plus vendue dans le monde. Ses lettres blanches sur fond rouge sont le symbole de l’«American way of life».

Archives – Article publié le vendredi 11 mai 2007 Tout commence aux Etats-Unis ; en 1885. Le docteur John Styth Pemberton commercialise du vin de coca sous le nom de "traitement pour des désordres nerveux, des perturbations de la tuyauterie interne et de l’impuissance" dans sa pharmacie d’Atlanta. Vendu comme un remède miracle, ce breuvage s’apparente au vin Mariani, inventé en Corse. En 1885, la ville d’Atlanta décide de proscrire la consommation d’alcool. Le succès est immédiat, les premiers consommateurs sont conquis par cette nouvelle boisson couleur caramel.

Publicité Coca-Cola de 1907 [CC/Luiz Fernando / Sonia Maria] En 1888, un certain Asa G. Candler fonde "The Coca-Cola Company" en 1892, lance une campagne de publicité agressive et crée la première bouteille Coca-Cola, "Contour". Une recette secrète qui fait recette. Baudrillard_SocieteDeConsommation. Www.studyrama.com/IMG/pdf/oeuvre_zola_au-bonheur-des-dames.pdf. Jean Baudrillard, Simulacres et Simulation (note de lectura) Editions Galilée, 1981. La précession des simulacres Moto: „Le simulacre n’est jamais ce qui cache la vérité – c’est la vérité qui cache qu’il n’y en a pas.Le simulacre est vrai.”

(L’Ecclésiaste) Dans l’œuvre de Borges il existe une allégorie de la simulation sous la forme d’une carte de l’empire à l’échelle 1:1. „Aujourd’hui l’abstraction n’est plus celle de la carte, du double, du miroir ou du concept. Maintenant c’est la carte qui précède le territoire (précession des simulacres). La différence entre le réel et le simulacre est disparue. „Le réel est produit à partir de cellules miniaturisées, de matrices et de mémoires, de modèles de commandement – et il peut être reproduit un nombre indéfini de fois à partir de là. L’ère de la simulation s’ouvre par une liquidation de tous les référentiels. L’irréférence divine des imagesDissimuler est feindre de ne pas avoir ce qu’on a. La simulation s’oppose à la représentation.

„La science ne se sacrifie jamais, elle est toujours meurtrière.” Crash. Représentation et communication publicitaire. "Donner envie à des gens qui n'en ont pas les moyens d'acheter une nouvelle chose dont ils n'avaient pas besoin dix minutes auparavant... " Frédéric Beigbeder, 99francs : Telle est la fonction perverse et en même temps toute la "magie" de la Pub. En période d'offre surabondante (dans les pays dits " riches "), le consommateur, submergé de propositions, doit disposer de critères de choix.

Or la plupart des produits mis sur le marché remplissant désormais leurs fonctions, les qualités intrinsèques d'un produit ne suffisent plus à le vendre en masse. Afin de motiver le public, la communication (au sens large : publicité, design du produit, choix des textures, discours de la marque, logotype ...) doit créer autour de l'objet un univers symbolique fort et immédiatement reconnaissable. Le consommateur doit vouloir et pouvoir s'identifier à cet univers et à ces valeurs. Finalement, ce ne sont plus les produits qui sont représentés, mais les valeurs qu'ils doivent communiquer.