background preloader

4-8

Facebook Twitter

La sécurité des entreprises chahutée par les objets connectés. En ouvrant la porte aux objets connectés, les entreprises s’exposent à l’exploitation de ces équipements qui deviennent vecteur d’attaques de type déni de services et piratage de données.

La sécurité des entreprises chahutée par les objets connectés

Jean-Philippe Sanchez, consultant sécurité chez NetIQ donne quelques conseils pour introduire les objets connectés en toute sécurité. l’Internet des objets : nouvelle bête noire des rssi Après avoir géré l’arrivée du BYOD, les DSI et/ou Responsables de la Sécurité des Systèmes d’Information (RSSI) doivent aujourd’hui faire face à celle des objets connectés. Une invasion qui, à l’instar du BYOD, ne va pas sans soulever la problématique de sécurité. Microsoft livre la techno Azure aux opérateurs de datacenters. La première conférence Ignite de Chicago (du 4 au 8 mai) est l’occasion pour Microsoft de présenter de nouvelles offres dédiées aux entreprises.

Microsoft livre la techno Azure aux opérateurs de datacenters

Sur le front du Cloud Computing la firme frappe fort, avec l’annonce de Microsoft Azure Stack, qui permet aux opérateurs de datacenters de créer des infrastructures IaaS ou PaaS similaires au Cloud public Azure. L’éditeur de Redmond poursuit ainsi sa conquête du Cloud hybride, avec une offre similaire à celle proposée au sein d’Azure. L’interopérabilité entre un Cloud privé utilisant l’Azure Stack et le Cloud public Azure sera bien entendu maximale.

Annoncé aujourd’hui, Azure Stack ne sera toutefois accessible dans une première version de test que dans le courant de l’été. Microsoft livre également une nouvelle mouture préliminaire de Windows Server 2016. Loi sur le renseignement: les professionnels du numérique contre "une écoute systématique et de masse" "Il s'agit d'une écoute systématique et de masse, avec des outils qui en plus vont handicaper nos entreprises", a déploré sur France Info Guy Mamou-Mani, président de l'association qui regroupe près de 1.500 entreprises du secteur.

Loi sur le renseignement: les professionnels du numérique contre "une écoute systématique et de masse"

"L'industrie du numérique est florissante en France, avec 365.000 emplois (...), c'est un secteur qui ne demande qu'à se développer", a-t-il souligné. La président du Syntec redoute en effet des conséquences économiques similaires à celles provoquées par les révélations de l'affaire Snowden qui ont eu un impact très important sur les entreprises américaines. Se hâter lentement vers le cloud. Les entreprises françaises font une avancée timide dans le cloud selon une étude que vient de publier l’INSEE.

Se hâter lentement vers le cloud

Coûts élevés (37 %), incertitudes liées à la sécurité ou localisation des données sont les trois principaux freins à l’adoption du cloud. Selon l’enquête que vient de publier l’INSEE (La timide émergence du cloud computing dans les sociétés en 2014), plus les entreprises sont importantes, plus elles font appel à des services cloud. Les petites entreprises françaises seraient plutôt en retard dans l’adoption du cloud (12 % contre 19 %), alors qu’à partir de 250 salariées, elles sont au même niveau (36 %).

Oodrive innove dans le cloud grand public avec la compatibilité Chromecast et le premier cloud familial. Oodrive innove dans le cloud grand public avec la compatibilité Chromecast et le premier cloud familial À l'occasion de sa participation au MEDPI, le pionnier du cloud français Oodrive présentera sa technologie grand public Oodrive Personal Cloud, proposée en marque blanche notamment aux acteurs de la grande distribution.

Oodrive innove dans le cloud grand public avec la compatibilité Chromecast et le premier cloud familial

Le Cloud Computing reste nébuleux pour la plupart des cadres. Quelle différence entre Cloud privé et datacenter virtuel ? Un Cloud privé n'est pas le même chose qu'un datacenter virtuel.

Quelle différence entre Cloud privé et datacenter virtuel ?

Même si une infrastructure de Cloud privé exploite les fonctionnalités fournies par la virtualisation. La virtualisation, technologie sous-jacente critique du Cloud Par exemple, la virtualisation assure un taux élevé d'utilisation du système, qui permet également d'asbtraire les workloads du matériel sous-jacent. Autrement dit, les applications de chaque machine virtuelle (VM) sont dissociées des serveurs. Il est alors possible d'exécuter les workloads sur n'importe quel serveur virtualisé approprié, ainsi que de les faire migrer d'un serveur à l'autre sans que quasiment aucune interruption ne soit décelable dans leur fonctionnement.

Le Cloud donne la migraine aux sociétés de services financiers et leur coûte chaque année près de 360 millions d’euros. Articles liés.

Le Cloud donne la migraine aux sociétés de services financiers et leur coûte chaque année près de 360 millions d’euros

Au delà du logiciel libre, l’informatique de confiance. Les services de Google, de Facebook et bien d’autres services en ligne sont basés sur des logiciels libres.

Au delà du logiciel libre, l’informatique de confiance

Cependant il s’agit d’un assemblage de composants certes libres, mais le liant et le résultat final n’est pas sous licence de logiciel libre. Ceci est rendu possible grâce à l’utilisation de composants sous licences dites « permissives ». Il s’agit la plupart du temps de licence Apache. La licence GPL ne permet pas ce genre de réalisations. Pourtant il s’agit dans les deux cas de logiciels libres. Pourquoi il faut réguler d'urgence la revente des fibres optiques en France. Lundi 27 Mai 2013 Au moment où certains voudraient restreindre les initiatives du régulateur sectoriel (ARCEP), des professionnels affirment au contraire la nécessité de réguler rapidement les conditions de revente des fibres optiques.

Pourquoi il faut réguler d'urgence la revente des fibres optiques en France

Enjeu : éviter la (re)construction d'un oligopole et favoriser au contraire le développement de la concurrence par les services. Le point de vue de Philippe Recouppé et Samir Koleilat, Président et Vice Président de Forum ATENA, l'association loi 1901 qui s'est donnée pour objectif de fédérer la communauté des NTIC. " Il est toujours inquiétant de voir que l'on s'apprête à commettre la même erreur que par le passé... c'est aujourd'hui le risque qui se profile en France avec le déploiement du très haut débit et de l'accès fibre alors que le régulateur n'a pas prévu de dégroupage " résume Philippe Recouppé. Explications : Le marché de l'accès fibre en France se porte bien... parce qu'il est concurrentiel. La distinction se fera sur les services.

Cloud : Outscale et CloudWatt baissent leurs prix. Par Emilien Ercolani, le 30 avril 2015 11:25 Les deux fournisseurs de cloud français annoncent une baisse de leurs grilles tarifaires respectives.

Cloud : Outscale et CloudWatt baissent leurs prix

En ligne de mire : concurrencer le champion du monde, Amazon Web Services. La guerre des prix continue de faire rage dans le monde du cloud computing. Le champion du monde toutes catégories, AWS, baisse régulièrement ses tarifs pour ses clients ; et même sans que ces derniers en fassent la demande ! Pour continuer à concurrencer ce poids lourd, deux fournisseurs français ont décidé eux aussi d’attaquer le marché par des prix défiant toute concurrence. En premier lieu Outscale (dont la maison-mère est Dassault Systèmes) concrétise sa baisse de prix par un exemple : pour une configuration moyenne avec 1 vCPU et 3.75 RAM, AWS facture 0,08 $/heure (0,071 euro/heure) et 56,37 $/mois (50,30 euros/mois) quand Outscale propose 0,04 €/heure et 32,68 €/mois.

Amazon rachète ClusterK pour proposer un IaaS moins cher. Amazon vient de racheter ClusterK, un éditeur de logiciels qui aident les entreprises à exploiter les instances ponctuelles (spot instances) à moindre coût de son cloud IaaS pour des applications exigeantes. Le montant du rachat n’a pas été communiqué mais il a été évalué entre 20 et 50 M$ par un investisseur interrogé par VentureBeat.

Les instances ponctuellement inutilisées sont fournies par AWS en complément de ses instances disponibles à la demande, accessibles sur la base d’une tarification publique, et de ses instances réservées. Pour utiliser ces «spot instances», l’hébergeur propose aux clients de fixer leur propre prix. Ces derniers pourront ensuite les exploiter tant que leur offre dépassera le prix ponctuel d’AWS qui varie en temps réel en fonction de l’offre et de la demande.

Une alerte est adressée aux utilisateurs deux minutes avant l’arrêt des instances. Il arrive que le coût ne dépasse pas 0,00805$/coeur/heure www.LeMondeInformatique.fr. Microsoft vise plus haut avec son service Cloud, la firme se fixe l'objectif d'atteindre un chiffre d'affaires annuel de 20 milliards de $ en 2018. C’est en 2010 que Microsoft commercialise sa solution de Cloud Computing Azure. Trois ans plus tard, son offre est la deuxième solution Cloud la plus utilisée par les développeurs, selon une étude de Forrester Research. Elle vient dans ce classement juste après Amazon (AWS) et est talonnée par Google. Cette tendance se poursuit aujourd’hui encore. Microsoft a insufflé un nouveau souffle à son offre en ligne. La gestion du cloud n'est plus l'affaire des seuls DSI - Alvinet. DSI et métiers deviennent des gestionnaires de contrats IT.

Microsoft vise les 20 milliards de dollars dans le cloud d'ici 2018. Une entreprise française sur deux exclut de passer au cloud. Le cloud computing, tout le monde en parle, mais peu d’entreprises l’utilisent pour l’hébergement de données, de la messagerie ou des applications métiers. C’est du moins la situation aujourd’hui en France si l’on croit l’étude réalisée par l’agence de marketing digital Comm’Back auprès de 239 sociétés de plus de 100 personnes. Moins d’une entreprise sur quatre interrogées fait actuellement appel au cloud. Le taux d’utilisation de l’informatique en nuage tombe à 10,1 % pour l’hébergement des données et 12,9 % pour celui des applications métiers. Seule la messagerie fait mieux avec un taux d’adoption du cloud de 23,7 %.

Le cloud coûte 360 M€ par an aux sociétés financières. Connexion S'enregistrer. Le e-commerce n'est pas l'activité la plus rentable d'Amazon. IBM se distancie des choses matérielles, et regarde vers les nuages. On peut parler d’une tendance lourde apparue dès 1991. Open for Business : un nouveau Programme Partenaires Lenovo. Bond inattendu de l’open source. Jeudi, 30.04.2015 L’étude suisse Open Source 2015 (publiée tous les trois ans) constate une croissance inattendue de l’utilisation des logiciels open source dans les administrations publiques et les entreprises.