background preloader

Triathlon

Facebook Twitter

Nager en triathlon !! Pourquoi se cacher ?

Nager en triathlon !!

Nager en crawl directement derrière ou sur le côté d’un autre nageur est couramment utilisé lors des compétitions en triathlon et dans les épreuves de natation en eau libre. Cette stratégie permet de limiter le coût énergétique de la nage et de la sorte d’augmenter le niveau de performance, grâce à une réduction de la traînée hydrodynamique (lorsqu’un objet avance dans un fluide il subit une distribution de pressions). Les bénéfices associés à la nage en position abritée ont été étudiés principalement par trois équipes de recherche au cours des deux précédentes décennies. La principale hypothèse explicative de la réduction de la traînée hydrodynamique associée au drafting serait que la dépression créée devant le nageur diminuerait le gradient de pression entre les zones à l’avant et à l’arrière de celui-ci et faciliterait son déplacement.

Quels bénéfices ? En pratique… @AUBRYANAEL et Cyril Schmit. Triathlon : Et si vous pensiez à travailler vos transitions ! Dans nos différents articles nous parlons d’entraînement, de gestion de la chaleur, d’économie de course, de musculation, d’alimentation, de prise de décision, bref nous parlons de performance.

Triathlon : Et si vous pensiez à travailler vos transitions !

Cela tombe bien notre objectif commun quel que soit notre niveau est la performance. Nous pensons donc muscles, cerveau, poumons, etc., quoi de plus logique. Lors d’une de mes compétitions estivales je me suis rendu à Embrun dans les Alpes. Pour les néophytes « l’Embrunman » est l’un des triathlons format ironman (3.8 km de natation, 180 km de vélo, un marathon à pieds) les plus référencés, notamment par son parcours vélo Alpestres et son très nombreux public de passionnés. Depuis quelques-années, il s’est ouvert à toutes les distances (sprint, courte distance), formats (bike & run, aquathlon, duathlon) et tous les âges (courses jeunes et adultes). Pourquoi ai-je toujours du mal à enchaîner la course à pieds après la partie cycliste lors de mes triathlons. Fouillons un peu…chez les experts.

Pourquoi ai-je toujours du mal à enchaîner la course à pieds après la partie cycliste lors de mes triathlons

Comme souvent en effet, des éléments de réponse peuvent être trouvés auprès de l’élite, bien que leur pratique reste en tout point différente de la notre (passif, qualités, charge d’entraînement, etc.). Au sein de notre travail auprès des équipes de France de triathlon, il ne nous a que très rarement (si ce n’est jamais) été reporté ce type de problème en course (la majorité des situations proches de celles-ci étant engendrées par des cas de déshydratation ou une ambiance thermique très trop froide).

A l’inverse, lors de notre pratique du duathlon à haut-niveau (course à pieds-vélo-course à pieds), beaucoup d’athlètes éprouvent des difficultés à retranscrire leurs patterns de course habituelles à la descente du vélo ou, pire, vont se voir stopper par la survenue de crampes musculaires. Pourquoi cette différence entre ces deux populations alors que nous évoquons ici des sportifs très bien entraînés et tombés dedans à la naissance ? Experts ? Enchaîner ?

Natation. Cyclisme. Course à pied.

Ironman

L'Enfer du Norse [Canal +] - Intérieur Sport. Ludovic Chorgnon : un sportif hyper actif et hors normes. En ce mardi matin, 11 août 2015, il marche normalement, s’assoie sur une chaise sans soucis et pense déjà à enfiler un maillot de bain pour aller nager… Ludovic Chorgnon, vient d’établir un nouveau record du monde, 41 Ironman enchaînés en 41 jours, mais ne semble pas marqué physiquement. « Il faut comprendre que ce n’est pas tout à fait un sportif comme un autre, » explique Richard Fau, son kinésithérapeute depuis dix ans. « J’en ai vu beaucoup avec lui, il m’a obligé à me documenter, à faire des recherches de nombreuses fois alors, lorsqu’il m’a annoncé en novembre 2014 qu’il allait se lancer un tel défi, j’ai dit : pourquoi pas. » Pas question cependant de ne pas encadrer cette opération. « Il se trouve que je suis aussi l’associé de son médecin, le docteur Alain Aumarechal..

Ludovic Chorgnon : un sportif hyper actif et hors normes

De fait, nous avons établi un protocole et passé un deal, si on disait « stop » pour raisons médicales, il devait s’arrêter. » Ils n’ont pas eu à la faire. « Il a des facultés de récupération hors norme.